Accueil Critiques Animé été 2021: Fena Pirate Princess, un Luffy au féminin?
Animé été 2021: Fena Pirate Princess, un Luffy au féminin?

Animé été 2021: Fena Pirate Princess, un Luffy au féminin?

par Balin 20 août 2021

Si les animés saisonniers sortent durant la même semaine, il en est d’autres qui se font attendre: c’est le cas de Fena Pirate Princess!

Fena Pirate Princess est une collaboration Crunchyroll X Adult Swim. Pour rappel, c’est un anime original, imaginé et réalisé par Kazuto Nakazawa (B – The Beginning). À la production de l’animation, on retrouve le studio Production I.G (Ghost in the Shell). Yuki Kajiura (Demon Slayer, Sword Art Online, Fate/stay night: Unlimited Blade Works) compose la musique de la série!

Les deux premiers épisodes sont d’ores et déjà disponibles sur Crunchyroll! À noter qu’il n’arrivera au Japon qu’en octobre prochain!

Fena Houtman se souvient peu de son enfance. Orpheline, élevée comme servante dans une maison close, sa vie change quand elle s’échappe pour une île de pirates où l’attend la vérité à propos de sa famille. Seule capable de percer les secrets familiaux, Fena prend la tête d’un formidable équipage de femmes pirates, ninjas hors pair, parées pour les aventures en haute mer !

Fena Pirate Princess: un animé à ajouter à votre watchlist?

Fena Pirate Princess est une production qui m’avait tapé dans l’oeil. Il faut dire que des pirates on n’en voit pas tant que ça dans les animés; hormis ceux de One Piece évidemment mais ils restent assez différents de la vision « historique » du pirate. Là, on est plus sur des pirates façon Pirates des Caraïbes. À ceci près qu’on a quand même des ninjas qui se baladent. Eh oui, l’animé est un mélange un peu étrange entre des inspirations très occidentales et d’autres très asiatiques. C’est un peu perturbant mais je pense que ça peut se révéler intéressant.

En ce qui concerne l’histoire, pour l’instant rien de bien folichon. Une jeune orpheline en mal d’aventures qui prend la poudre d’escampette pour fuir un quotidien difficile et partir à la recherche de ses origines. Au moins, les bases sont posées et sont claires et je dois avouer qu’une sorte de nostalgie émane de l’anime; une histoire « à l’ancienne ».

Côté animation, c’est plutôt propre; là encore on constate un mélange occidental/japonais presque anachronique mais plaisant à découvrir. Production IG rend une très bonne copie. En ce qui concerne l’ambiance globale, les OST accompagnent bien le tout en rendant les scènes d’action plus percutantes notamment.

En conclusion, je dirais qu’il est assez difficile de se projeter sur l’oeuvre, et pour le scénario ce sera quitte ou double. Ça reste un animé que je suivrais, parce qu’il m’intrigue mais ce ne sera probablement pas la grosse surprise de la saison.

La Team te suggère aussi