Accueil Critiques Blue Eyes Sword : critique tranchante de la suite d’Akame Ga Kill
Blue Eyes Sword : critique tranchante de la suite d’Akame Ga Kill

Blue Eyes Sword : critique tranchante de la suite d’Akame Ga Kill

par Goraikou 20 octobre 2021

Présentation de l’œuvre 

Blue Eyes Sword – Hinowa Ga CRUSH! est la suite directe du manga Red Eyes Sword – Akame ga Kill! Il s’agit d’un manga seinen de Takahiro, également auteur de son prédécesseur. On notera tout de même un changement de dessinateur entre les deux œuvres : Blue Eyes Sword étant dessiné par strelka. Kurokawa se charge de la publication en France.

Synopsis de Blue Eyes Sword

Blue Eyes Sword raconte les aventures d’une jeune guerrière nommée Hinowa dans son petit village maritime. Dans le pays de Wakoku où la guerre fait rage depuis une centaine d’année, Hinowa et ses amis ont dû apprendre à se défendre grâce à leur vieux maître. Un jour une jeune et mystérieuse femme s’échoue sur une plage proche du village ; il s’agit d’Akame qui s’est dirigée vers l’Est suite aux événements de Red Eyes Sword. Elle va alors tenter d’aider les jeunes combattants pour progresser et ainsi mettre fin à cette guerre centenaire.

Blue Eyes Sword, du Akame Ga Kill mais pas trop ?

On retrouve dans Blue Eyes Sword un scenario proche de son prédécesseur : un pays en guerre, des troupes d’élites qui utilisent des armes impériales. Jusque-là on pourrait croire que tout est similaire. Cependant, j’ai trouvé le scénario peut-être plus poussé avec des vraies stratégies militaires et des éléments qui s’enchaînent avec plus de fluidité.

Le gore toujours présent, représente bel et bien ce qu’on attend d’une guerre, d’autant plus quand on parle d’un pays similaire au Japon féodal et ses samouraïs. Nous avons donc droit à des décapitations et autres tortures, âmes sensibles s’abstenir !

Il y a donc du bon dans ce nouveau scénario, l’univers mis en place dans Red Eyes Sword est utilisé à bon escient et Takahiro évite les incohérences malgré une prise de risque qui aurait pu être plus grande !

Scenario : 4/5

Comme pour Akame ga Kill, on retrouve des personnages assez hauts en couleur. Tout le monde possède un trait de personnalité bien particulier et les motivations de chacun sont assez compréhensibles, ou presque. On retrouve au passage des personnages complètement barrés comme le stratège du pays de Wakoku ou l’une des Dix Astres, les généraux du pays ennemis.

Un mélange des personnalités – entre les calmes et les sanguins, ceux qui ont envie de paix et ceux souhaitant la destruction – qui donne naissance à une certaine homogénéité.

Personnages : 5/5

Concernant les dessins, j’apprécie énormément les design des personnages. Les décors sont assez simplistes et on n’insiste pas vraiment dessus pour laisser place aux personnages et à leurs actions. Ce que j’apprécie particulièrement dans ces dessins, c’est que strelka va loin dans ce qu’il veut montrer ; il n’a pas peur de montrer ses personnages nus et encore moins de montrer du sang lors des batailles. Je trouve qu’il parvient à faire ressortir toutes les caractéristiques les plus marquantes de chacun des personnages au travers de ses dessins, que ce soit la folie, ou la gentillesse. Les émotions sont parfaitement retranscrites à travers ses dessins et c’est une des grandes forces de l’œuvre !

Dessins : 4/5

Pour une suite directe, on peut dire que Blue Eyes Sword réussit le pari et parvient toujours à surprendre. Le thème de la guerre est toujours présent mais cette fois on change complètement de dimension et on se rapproche des batailles de samouraïs. En effet, on retrouve de nombreuses similitudes avec les tenues, le code de l’honneur ou ne serait-ce que par les habitations qui font très orientales. Takahiro va plus loin dans la politique des différentes régions et le système de gouvernance semble bien plus complexe et intéressant que dans Red Eyes Sword !

Univers : 4/5

Pour conclure sur Blue Eyes Sword

Blue Eyes Sword est une suite digne de ce nom et qui récite, avec une nouvelle approche, les aventures d’un groupe très attachants et où l’on pourra retrouver notre assassin à la lame maudite ! Si vous avez apprécié Red Eyes Sword, je ne peux que vous conseiller sa suite qui en reprend les codes pour créer une histoire plus sombre.

Note globale : 17/20

Trailer de Blue Eyes Sword.

La Team te suggère aussi