Accueil NewsAnimes Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 6 – Re: Zero
Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 6 – Re: Zero

Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 6 – Re: Zero

par Goraikou 6 décembre 2021

Re: Zero kara hajimeru isekai seikatsu ou encore Re:Zero − Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro est un anime issu du roman éponyme de Tappei Nagatsuki. On retrouve White Fox à la production de l’anime, tandis que ce sont les éditions Ofelbe qui gèrent la parution du light novel, lui aussi issu du roman. Un manga, publié chez Ototo, a également suivi la lancée prometteuse du light novel. Je pense que beaucoup ont déjà entendu parlerde Re: Zero mais en cette période hivernale je me devais de parler de l’un des meilleurs Isekai des dernières années pour ceux qui n’ont jamais su se lancer. L’anime est disponible sur Crunchyroll !

Subaru Natsuki a basculé dans un monde fantastique où il fait la connaissance d’Émilia, une jeune fille aux longs cheveux d’argent qu’il jure de protéger. Malheureusement, le jeune homme ne résiste pas longtemps en se faisant tuer rapidement. Pourtant, il revient d’entre les morts, un phénomène qui se répète sans cesse, le ramenant toujours à son point de départ. Subaru entame alors un combat perpétuel dans lequel il essaie, peu à peu, de changer le futur…

Synopsis officiel (source : Crunchyroll)

Visuel de la saison 1

Un format attrayant

Dans cet article, je vais essentiellement aborder l’anime. Composé de 50 épisodes et 2 OAV, il est assez complet dans ce qu’il présente. Il est impossible de ne pas être fan du format des épisodes. D’une durée de trente minutes environ, ces derniers sont donc plus longs que la moyenne, ce qui fait plus de temps de divertissement pour le spectateur ! Les openings, pas toujours présents, laissent souvent place à l’histoire. Parfois les génériques se fondent complètement dans l’épisode. Les trente minutes d’un épisode de Re: Zero sont alors complètes et les épisodes proposés n’en sont que plus riches.

A noter qu’il existe une version Director’s Cut des épisodes de l’anime avec quelques scènes supplémentaires et des épisodes de cinquante minutes environ ; pour un total de 13 épisodes. Attention tout de même puisque le dernier épisode de cette version peut-être intéressant à visionner. Les quelques minutes supplémentaires ajoutées en fin d’épisode ne vous laisseront sûrement pas de marbre.

Re: Zero, un anime complet

Re: Zero, c’est avant tout une grande variété de personnages. Qui n’a jamais entendu parler de l’éternel débat de la best girl entre Rem et Émilia ? En effet, les personnages sont marquants. Vous pourrez les détester, les adorer mais ils ne vous laisseront jamais indifférents. De plus, tous les personnages reçoivent un développement digne de ce nom ! Subaru, le héros, devra apprendre et mûrir avec l’aide de son mystérieux pouvoir. Il aura, comme d’autres personnages de l’œuvre, à surmonter des épreuves difficiles. Sa santé mentale en pâti plus d’une fois et c’est ce qui fait le charme de l’anime et de l’œuvre en général. Les personnages ont également un background qui permet de comprendre leurs motivations ainsi que leur comportement. En bref, pour les personnages, c’est une réussite complète !

Côté scénario c’est tout aussi bon, l’histoire est originale avec une trame principale qui semble bien définie. On a hâte de visionner l’épisode suivant juste après en avoir englouti un. Des retournements de situations chamboulant tout ce que l’on prenait pour vérité absolue, des discours marquants et des personnages attachants, c’est la grande force de Re: Zero. Sur le fond, c’est un vrai régal !

Les OAV viennent compléter l’anime et apportent chacun leur lot d’émotions. Memory Snow est idéal en cette période hivernale avec l’arrivée de la neige et donne un côté plus léger à la série. Bond of Ice, de son côté, raconte la rencontre de Puck et Émilia, approfondissant ainsi l’histoire de notre demi-elfe aux cheveux d’argent.

Visuel de la saison 2

OST, animation et doublage

Pour les OST, c’est encore une fois un sans faute. Toujours adaptées à la situations, les musiques séduisent et renforce le message des scènes. Pour les openings et les endings, c’est pareil : nous avons droit à 1 minute 30 secondes de pur bonheur pour chacun d’entre eux. Jugez-en par vous même avec le premier opening de l’anime : Redo de Konomi Suzuki :

Du côté de l’animation, c’est propre et les combats sont de bonne facture. Les décors sont beaux, le character-design est efficace. Le spectateur ressent les émotions des personnages, par l’animation mais également par la voix !

En effet les doublages m’ont particulièrement marqué dans cette anime : Yuusuke Kobayashi, Rie Takahashi ainsi qu’Inori Minase (respectivement les seiyuu de Subaru, Emilia et Rem) forment un trio fantastique. Sans oublier le travail des autres comédiens qui est tout aussi bon !

Seul bémol pour l’anime : la saison 3 n’a pour l’instant pas encore été annoncée, il faudra s’armer de patience avant de pouvoir suivre nos héros à nouveau !

Re: Zero Chronicles – La Ballade Amoureuse de la Lame Démoniaque

Je vous ai dit que je traiterai l’anime en particulier; cependant je voulais tout de même m’attarder un peu sur ce spin off manga centré sur Wilhelm van Astrea. Il s’agit d’un personnage secondaire que l’on découvre au cours de la première saison. Malgré une présence assez faible dans l’histoire, le personnage a su marquer les esprits – notamment avec un flash back bouleversant – à tel point qu’un spin off est dédié à son histoire. La Ballade Amoureuse de la Lame Démoniaque est disponible aux éditions Ototo et compte seulement un volume pour le moment en France.

La suite du manga arrive en 2022 ! Fans de l’anime vous ne serez pas déçus !

La Team te suggère aussi