Accueil DécouverteCalendrier de l'Avent 2021 Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 2 – Bestiarius de Kakizaki
Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 2 – Bestiarius de Kakizaki

Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 2 – Bestiarius de Kakizaki

par Balin 2 décembre 2021

Pour ma première contribution au Calendrier de l’Avent 2021, je souhaitais parler de Bestiarius, le manga de Masasumi Kakizaki!

Auteur de Rainbow, Green Blood et Hideout, Masasumi Kakizaki est reconnu pour ses seinen sombres et violents. Pourtant, en 2011 il décide de se lancer dans un shōnen! Et c’est ainsi que Bestiarius est paru dans le Shōnen Sunday de Kodansha.

En France, les 7 tomes du manga sont disponibles aux éditions Kazé depuis 2015. Évidemment, vous pouvez les trouver séparément, mais sachez qu’il existe aussi un starter pack avec les 3 premiers tomes; ainsi qu’un coffret intégrale. De bons cadeaux de Noël, je dis ça, je dis rien…!

Bestiarius Masasumi Kakizaki Rainbow Hideout Green Blood Shonen Avis Review Critique Calendrier de l’Avent Kazé éditions

Ier siècle après Jésus-Christ, l’Empire romain est à son apogée et ses légions soumettent une à une les dernières contrées où monstres et humains vivent encore en paix. Criminels, innocents, orphelins, demi-humains, wyvernes… Autant d’esclaves guerriers jetés dans l’arène et forcés de s’entretuer pour divertir la foule romaine avide de sang et son Empereur : Domitien. Parmi ces combattants se trouvent des gladiateurs qui affrontent fauves et créatures légendaires : on les appelle les “bestiarii”. Or, certains d’entre eux, comme Finn ou Zenon, ont été élevés aux côtés de ceux qui, aux yeux de Rome, ne sont que de simples bêtes, et ils comptent bien retourner leurs armes contre leurs geôliers… et même contre l’Empire tout entier !

TOJUSHI BESTIARIUS © 2013 Masasumi KAKIZAKI/SHOGAKUKAN

Alors, qu’est-ce que ça a de particulier Bestiarius?

D’abord, c’est un shōnen de Masasumi Kakizaki, et rien que pour ça, ça vaut un coup d’oeil. Ne vous imaginez donc pas un shōnen générique, c’est assurément un titre assez unique. Notamment par son univers, qui mélange l’Antiquité, l’Empire romain, les gladiateurs et des créatures issues de diverses mythologies.

Bestiarius Masasumi Kakizaki Rainbow Hideout Green Blood Shonen Avis Review Critique Calendrier de l’Avent Kazé éditions
Béhémoth, Manticore, Cyclope, Orques, Minotaure ou encore Wyverne… Il y a du beau monde!
TOJUSHI BESTIARIUS © 2013 Masasumi KAKIZAKI/SHOGAKUKAN

Mais aussi par son esthétique. Ben oui, c’est Masasumi Kakizaki qui dessine. Donc encrage très noir, détails fourmillants, traits nerveux, et violence décomplexée. Même dans un shōnen, la noirceur de Kakizaki ressort et vient donner un relief incroyable aux combats.

Bestiarius Masasumi Kakizaki Rainbow Hideout Green Blood Shonen Avis Review Critique Calendrier de l’Avent Kazé éditions
TOJUSHI BESTIARIUS © 2013 Masasumi KAKIZAKI/SHOGAKUKAN

Ensuite, il y a ensuite les personnages principaux de l’oeuvre. Des héros, car c’est bien de cela dont il s’agit, qui pourraient être ceux des légendes que l’on connaît et se transmet aujourd’hui. Charismatiques, exemplaires, ce sont de véritables défenseurs des valeurs que sont la liberté, l’abnégation, le courage. Finn, Durandal, Zénon, Ellaine… Vous trouverez forcément un personnage qui saura vous toucher. Mention spéciale également pour la construction des relations entre les personnages.

En ce qui concerne l’histoire, outre l’aspect historique et le contexte des gladiateurs; on suit une révolte montante qui cherche ses figures, ses leaders pour la mener et la faire entendre. C’est assez passionnant à suivre, même si on peut reprocher des facilités scénaristiques parfois.

Finalement, ce que nous offre ce manga, c’est une épopée héroïque dans la veine de l’Iliade, de l’Odyssée ou des Douze Travaux. Les personnages que l’on découvre sont de véritables héros, au sens antique du terme et nous ramènent à des valeurs fondamentales. On retrouve ce sentiment grisant pendant et après la lecture.

La Team te suggère aussi