Accueil NewsAnimes Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 4 – Les Enquêtes de Kindaichi
Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 4 – Les Enquêtes de Kindaichi

Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 4 – Les Enquêtes de Kindaichi

par Skalkoza 4 décembre 2021

Amis amateurs de polars et friands de thrillers, pour ce 4ème jour du Calendrier de l’Avent 2021, nul besoin de vous munir de votre loupe de détective ni d’enfiler votre vieux pardessus beige : ici, vous n’aurez besoin que de votre matière grise. Vous l’aurez compris, l’ambiance est plus à Halloween qu’à Noël. Vous êtes prêts ? C’est parti ! Place aux crimes et aux enquêtes policières. Bienvenue dans le monde des Enquêtes de Kindaichi, une œuvre que j’apprécie particulièrement et que j’ai l’immense plaisir de vous présenter aujourd’hui.

Miyuki Nanase et Hajime Kindaichi

L’histoire des enquêtes de Kindaichi

Dans le manga comme l’animé, nous suivons les aventures (mésaventures ?) d’Hajime Kindaichi. Un jeune lycéen fainéant, mauvais élève et un peu pervers sur les bords. Personne ne croit en lui mis à part sa brillante camarade et amie d’enfance Miyuki Nanase.

Sous ses airs nonchalants, Hajime n’est pourtant pas un garçon comme les autres. Avec un QI de 180 et un sens de l’observation hors du commun; le petit-fils du célèbre détective Kosuke Kindaichi est un vrai génie. Conscient du talent du jeune lycéen, l’inspecteur Kenmochi n’hésite pas à faire appel à lui pour dénouer les situations les plus complexes et élucider les crimes les plus effroyables.

Toujours accompagné de Miyuki, Les aventures de Kindaichi sont parsemées de cadavres et se poursuivent depuis plus de 29 ans au grand plaisir des fans. Le secret de leur longévité ? Une bonne dose d’intrigue, de suspens et d’humour mais surtout, beaucoup de maturité derrière les mobiles des meurtres. La banale cause « tuer pour l’argent » est bannie pour laisser place à des raisons bien plus profondes mais toujours aussi impardonnables.

Le manga

Les enquêtes de Kindaichi (ou Kindaichi Shonen no Jikenbo en Japonais) n’est pas un manga tout jeune. Il a fait ses débuts en 1992 dans le Weekly Shonen Magazine où il est prépublié jusqu’en 2017. Depuis 2018, il est passé dans Evening, un magazine bimensuel de prépublication de seinen.

Derrière cette œuvre à succès; on retrouve deux grands noms : Fumiya Sato au dessin et Yozaburo Kanari au scénario. Tous deux passionnés par les mangas et les romans policiers, leur collaboration a donné naissance à une œuvre qui est considérée au Japon comme l’une des références du genre. Avec plus de 82 tomes au compteur, la série s’est vendue à plus de 100 millions d’exemplaires. Elle a d’ailleurs obtenu le Prix du manga Kodansha dans la catégorie Shonen en 1995.

La première partie de la série originale –la série File- compte 27 tomes et en France, ce ne sont que les 22 premiers tomes qui ont été édités chez Tonkam. Le manga n’est plus commercialisé mais il est possible de se procurer les tomes d’occasion via différents sites tels que la Fnac ou encore Amazon.

Il est dommage de ne pas disposer de la suite en France car le manga est une véritable pépite. Le 22ème et dernier tome paru se conclut sur un Hajime prêt à révéler l’identité du meurtrier de l’affaire N°16 « le papillon de la mort ». Une fin qui laisse le lecteur sur sa faim. Pour connaitre la suite du manga; la seule option possible aujourd’hui (bien qu’illégale) reste la traduction faite par les fans des tomes 23 à 27.

Dernière page du tome 22 qui se conclut sur un cliffhanger
La série originale se scinde en plusieurs sous-séries mais dont l’histoire se suit. Dans l’ordre de parution :
  • 1992 à 1997 : File (27 tomes)
  • 1997 à 2000 : Short File (6 tomes) 
  • 1998 à 2001 : Case (10 tomes) 
  • 2004 à 2011 : New (14 tomes) 
  • 2012 à 2013 : 20e anniversaire (5 tomes) 
  • 2014 à 2017 : R – Le Retour (14 tomes) 
  • Depuis 2018 : 37 ans (6 tomes, en cours). C’est la dernière série en date et la seule considérée comme un seinen. On y suit les aventures d’Hajime qui a désormais 37 ans.

Au-delà du manga, il existe également un light novel de 9 volumes. On retrouve toujours Fumiya Sato au dessin mais c’est Seimaru Amagi qui signe le scénario. Ce dernier a d’ailleurs contribué à l’écriture de quelques scénarios d’enquêtes de la série originale.

Quant aux mangas dérivés, il y a 5 spin-offs centrés essentiellement sur des personnages secondaires :

  • L’inspecteur Kengo Akechi, éternel rival de Kindaichi quand il s’agit de résolution d’enquêtes. Ses 2 séries suivent ses investigations d’abord à ses débuts dans la police avec « Les enquêtes d’Akechi » puis quand il est passé inspecteur avec « Les enquêtes de l’inspecteur Akechi »
  • Yoichi Takato, également surnommé « le marionnettiste de l’enfer ». C’est le principal antagoniste de l’histoire et le meurtrier que Kindaichi s’est juré d’arrêter. Son one-shot se nomme « Les enquêtes de Takato » 
  • Les différents criminels de la série principale. Le manga en 10 tomes et toujours en cours reprend le scénario des enquêtes de la série originale mais d’une façon humoristique et du point de vue des criminels « Les enquêtes de Kindaichi Gaiden : Les affaires des criminels » 
  • Et enfin, un dernier manga en 3 tomes reprend également la trame de la série principale mais cette fois-ci pour raconter les excursions de Miyuki et Hajime d’une façon humoristique « Les excursions de 2 jours et 1 nuit de Kindaichi »

Autant d’ouvrages publiés prouvent à quel point l’œuvre est appréciée au pays du soleil levant.

L’animé

La toute première adaptation en animé des enquêtes de Kindaichi remonte à 1997. La série en 148 épisodes est produite par le studio Toei Animation et réalisée par Daisuke Nishio. Les moins jeunes d’entre nous (dont je fais partie !) l’ont connue à ses débuts sur la chaine Mangas. Son opening mythique a marqué toute une génération. Sur les 148 épisodes, seuls les 50 premiers sont disponible en version Française. Le reste est en VOSTFR.

Si vous n’avez pas peur des vieux dessins des années 90, je vous conseille fortement d’ajouter l’animé à votre watchlist. Les enquêtes sont toutes très intéressantes et pas toujours simples à élucider. L’animé ne suit pas l’ordre chronologique du manga et propose des adaptations de différentes enquêtes des séries File, Short, Case, Akeshi et même du light novel. C’est très diversifié et il y en a pour tous les goûts.

Pour ceux qui ont lu le manga dans sa version Française et qui se sont arrêté sur le fameux cliffhanger du tome 22; il est possible de connaitre l’identité du tueur en regardant l’épisode 46 : « le papillon de la mort : acte 4 ».

En 2014 sortait une nouvelle série intitulée Les Enquêtes de Kindaichi : Le Retour en 2 saisons. Elle était disponible à cette époque sur ADN mais ne l’est plus aujourd’hui.

L’œuvre a également eu droit à 3 live-actions, 2 films, 2 épisodes spéciaux pour fêter les 10 ans de la série et 2 OAV pour fêter ses 20 ans.

L’année prochaine, nous fêterons les 30 ans de la série. J’ai hâte de découvrir ce qu’il y aura au menu de cette grande célébration. En France, j’espère que ce sera l’occasion de voir le manga réédité dans sa globalité !

L’info en plus sur les enquêtes de Kindaichi

Est-ce que le nom de Kosuke Kindaichi (grand-père d’Hajime dans la série) vous dit quelque chose ? Peut-être qu’il parle à certains d’entre vous mais pas forcément à tous. Tonkam l’avait bien compris et à la fin du premier tome, l’éditeur proposait aux lecteurs l’histoire de ce personnage.

Pour faire court, Kosuke Kindaichi est le Sherlock Holmes Japonais. Ce personnage fictif créé par le romancier de renom Seisha Yokomizo est le héros de 77 de ses romans. Une véritable icône au Pays du soleil levant qui a inspiré de nombreux mangakas dont Gosho Aoyama pour sa célèbre série à succès « Détective Conan ».

Conclusion

Nous arrivons à la fin de cet article qui aura été bien long mais quoi de plus normal pour une œuvre qui dure depuis plus de 29 ans? Dans cet article, je tenais à rendre hommage à une œuvre dont je suis une grande fan. Une belle occasion pour moi aussi de vous faire découvrir ou redécouvrir ce chef-d’œuvre.

S’il n’y a qu’une chose à retenir, c’est que « Les enquêtes de Kindaichi » est une œuvre où il y a de la réflexion, du suspens, de la tension, de l’action, de l’humour et des cadavres en séries. Si vous aimez les mangas et animés de la même trempe que Détective Conan, vous allez adorer suivre les péripéties d’Hajime.

Merci d’avoir lu jusqu’au bout ! N’hésitez pas à nous donner votre ressenti dans les commentaires. On se fera un plaisir de vous répondre et de parler de l’œuvre avec vous. On compte également sur vous pour suivre les découvertes quotidiennes du calendrier de l’avent de Gaak.

La Team te suggère aussi