Accueil DécouverteCalendrier de l'Avent 2021 Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 8 – Lovely Complex
Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 8 – Lovely Complex

Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 8 – Lovely Complex

par Shima 8 décembre 2021

Pour ce 8ème jour, j’ai voulu vous présenter un shôjo incontournable pour toute une génération ayant commencé les manga avant 2010 : Lovely Complex. Aujourd’hui, j’ai l’impression que la hype autour de ce manga a diminuée, (re)découvrons ensemble ce qui a fait le succès de l’œuvre !

Lovely Complex

Résumé

Lovely Complex raconte l’histoire d’une relation entre deux personnages complexés par leur taille : Risa Koizumi, jeune fille mesurant 170 cm ; et Atsushi Ootani haut de 156 cm.
En raison de leur taille et de leurs nombreuses chamailleries, ces deux personnages sont comparés à un duo d’humoristes, les All Hanshin Kyojin. Mais leur taille les empêchent de s’épanouir complètement, ils manquent de confiance en eux pour ce qui est des relations avec les personnes du sexe opposé.
Durant les vacances d’été, Risa et Atsushi tombent amoureux de deux autres personnages et décident de s’entraider et de s’encourager mutuellement pour vaincre leurs complexes et essayer de séduire les élus de leurs coeurs… Mais il s’agit d’un échec pour eux deux.
Cependant, à force de rester aux côtés d’Atsushi, Risa ne commence-t-elle pas à devenir amoureuse de lui ?

Source

Lovely Complex

Aya Nakahara signe ce manga en 17 volumes prépublié dans le Betsuma – Bessatsu Margaret de Shûeisha entre 2002 et 2010. En France, l’intégrale du manga est disponible chez Delcourt, avec un premier tome paru en 2007. Le manga a bénéficié d’une adaptation animée en 2007 ainsi qu’en film live (très moyen) en 2006.

Une adaptation en light-novel a également vu le jour en 2006; ainsi qu’un spin-off, Lovely Complex two, qui se concentre sur le petit frère de Risa Koizumi, sorti au Japon en 2012.

Le rythme de l’anime peut sembler rapide, car compiler plusieurs années en 24 épisodes ce n’est pas aisé. Mais il est à noter que l’anime n’adapte pas l’histoire jusqu’au bout.

Un shôjo atypique

Lovely Complex n’est pas le meilleur shôjo du monde, il souffre de nombreux défauts, mais son sujet est assez atypique, surtout pour sa date de publication. En 2007 en France, les rayons shôjo présentaient des manga qui se ressemblaient un peu tous. De par ses personnages, Lovely Complex a apporté une certaine originalité. Des personnages complexés par leur physique, mais pour une fois avec un certain fondement. On n’est pas dans l’héroïne qui se trouve moche ou grosse alors qu’elle est sublime et rentre dans du 34! Ici, les complexes se comprennent et je n’avais alors pas lu de manga de ce genre. De plus, le caractère de Risa, impulsif et extraverti était aux antipodes des autres héroïnes de shôjo habituels.

Lovely Complex

De l’humour et de l’amour en pagaille

Lovely Complex c’est une histoire d’amour bien sûr, mais aussi un manga humoristique ! On retrouve des gags dans tous les sens et le duo Risa-Atsushi fait tout le sel du manga. Que ce soit dans leur comportement souvent similaire ou dans leurs chamailleries, les protagonistes vous feront rire ! Certains reprochent trop de gags pas toujours très élevés, mais je me souviens qu’à l’époque un shôjo humoristique ne se trouvait pas partout. Peut-être suis-je biaisée par une certaine nostalgie, mais relire ou regarder de nouveau l’anime m’amuse toujours (notons que celui-ci a évidemment assez vieilli).

Les deux protagonistes sont parfois insupportables dans leurs comportements, ils en font des tonnes pour compenser leur mal-être, mais ils restent touchants dans leurs émotions. Ainsi, Lovely Complex nous offre une magnifique scène de premier baiser, mais qui ne trahit pas les caractères des personnages.

Lovely complex

Conclusion sur Lovely Complex

En conclusion, Lovely Complex n’est pas le meilleur shôjo des décennies passées. Cependant il reste un manga ou un anime divertissant, amusant et parfois touchant. Le sujet reste original encore aujourd’hui, même s’il est devenu monnaie courante de voir des shôjo atypiques ou comiques. Le manga fêtera ses 20 ans l’année prochaine et je trouvais sympathique d’en reparler. Des personnes plus jeunes ne connaissent peut-être pas. Même si on retrouve parfois des personnages assez insupportables; même si la fin donne un sentiment de « fin bâclée »; vous passerez certainement un bon moment de détente devant Lovely Complex.

La Team te suggère aussi