Accueil DécouverteCalendrier de l'Avent 2020 Calendrier de l’Avent – Jour 11 – Beyond the clouds
Calendrier de l’Avent – Jour 11 – Beyond the clouds

Calendrier de l’Avent – Jour 11 – Beyond the clouds

par Shima 11 décembre 2020

Aujourd’hui je vous retrouve pour un manga à l’univers unique et poétique. Entre un univers digne de Ghibli ou de Final Fantasy : Beyond the Clouds.

Beyond the clouds

Résumé

Dans la Ville jaune, les usines crachent leur fumée jour et nuit, cachant le ciel et ses astres. Le jeune Théo n’a jamais vu les étoiles, ni passé les portes de la ville. Enfant, il rêvait de partir à l’aventure, à la poursuite des créatures fantastiques de ses livres préférés, mais la réalité l’a rattrapé. Son travail à l’atelier de réparation Chikuwa devient son quotidien.
Sa routine est chamboulée le jour où il tombe sur une fillette pas comme les autres : c’est une humaine ailée, une espèce appartenant pourtant au monde des légendes ! Inconsciente après être tombée du ciel, elle a perdu une de ses ailes, ainsi que la mémoire… Théo fera tout pour percer le mystère de cette rescapée des cieux !

Beyond the clouds

Beyond the Clouds

Beyond the Clouds est un manga de NICKE datant de 2018 et publié en France chez Ki-oon. La série est en cours avec 3 volumes au Japon comme en France.

Beyond the clouds

Source

Évasion dans un monde contemplatif entre Ghibli et Final Fantasy

Le gros point fort de Beyond the Clouds est pour moi son univers. Un sentiment d’émerveillement m’a saisie dès l’ouverture du premier tome. Cet univers imaginaire, magique, doux, apaisant et mignon m’a conquise. Le trait de Nicke, lui aussi doux et mignon, retranscrit à merveille l’univers qu’elle a créé ! L’esthétique de Beyond the Clouds est à appel à l’émerveillement.

Beyond the clouds

Des personnages touchants

La palette de personnages présentés est attachante, et en particulier le duo Théo – Mia, qui prendra peu à peu la tournure touchante d’une relation grand-frère – petite sœur. Théo est l’incarnation de la bienveillance, cherchant sans cesse le bien être et la sécurité de Mia, quitte à mettre en péril sa propre sécurité.

Un scénario peu original

Même si j’adore ce manga, il faut bien reconnaître que le scénario n’est pas des plus originaux, des histoires de ce genre, on en a vu et revu. Cependant, ça fonctionne ! Je me suis laissée happée par le manga sans même m’en rendre compte car la grande force de Beyond the Clouds est pour moi son univers et son graphisme. Donc même si l’histoire ne comporte pas de rebondissements inattendus (Le premier tome est d’ailleurs assez contemplatif), elle n’en est pas moins plaisante à suivre. La suite nous dira si l’originalité arrivera avec le périple de Théo et Mia, car c’est à ce moment là je pense que la véritable aventure commencera.

Un amour des livres

Vous commencez peut-être à me connaître, mais quand une œuvre évoque l’amour des livres, je succombe encore plus. Dans Beyond the Clouds, on débute le manga par Théo qui lit et qui rêve d’aventures à travers sa lecture. Il va faire partager cet amour de l’imaginaire à Mia.

Les livres vont d’ailleurs avoir une importance plusieurs fois dans le récit (le livre du sage par exemple), Théo et Mia vont partir en quête du sage en suivant le livre de Théo, et Rob leur confiera un livre vierge où Théo et Mia vont pouvoir narrer leurs propres aventures. Toutes ces parties impliquant l’amour des livres a été un grand plus à mon émerveillement.

En conclusion

Beyond the Clouds est un manga à l’ambiance merveilleuse et douce assez unique en son genre. Si le scénario ne brille pas par son originalité, son univers et son graphismes se démarquent clairement !

L’édition de Ki-oon est d’ailleur superbe, avec des couvertures aquarelle se mariant parfaitement avec l’univers, des pages couleurs sublimes et des post-face de l’auteure très intéressantes.

Si vous aimez l’univers des films Ghibli ou ceux des Final Fantasy, je vous conseille d’y jeter un œil, vous pourriez être vous aussi conquis !

La mangaka s’est inspirée du morceau « A fleeting Dream » de Final Fantasy X. N’ayant jamais joué au jeu, elle a posé son propore univers sur cette mélodie. Pour le plaisir, je vous mets ce superbe morceau ici.

La Team te suggère aussi