Accueil NewsAnimes Calendrier de l’Avent – Jour 2 – BECK
Calendrier de l’Avent – Jour 2 – BECK

Calendrier de l’Avent – Jour 2 – BECK

par Shima 2 décembre 2019

Pour ce deuxième jour du calendrier de l’Avent, je voulais vous présenter un manga un peu spécial pour moi : BECK. En effet, ça a été la première série manga papier à rejoindre ma bibliothèque. Après avoir adoré l’anime, j’ai foncé chez mon libraire.

Synopsis de BECK

Dans la vie, Yukio Tanaka, surnomé Koyuki, (14 ans) est ce que l´on pourrait appeler un « looser ». Être la risée de toute la classe à cause de sa maladresse, être la victime de voyous à qui sa tête ne plaît pas… Tout cela fait partie de son quotidien. Un quotidien ennuyeux à mourir… jusqu´au jour où il rencontre un certain Ryûsuke Minami et son étrange chien, Beck. Ryûsuke a 16 ans, il a du succès avec les filles, il est sûr de lui et c´est surtout une « bête » en guitare. Grâce à lui, Yukio va peu à peu découvrir le monde de la musique et le monde de la musique va découvrir Yukio.

BECK

Beck est une aventure musicale et humaine. Durant les 34 volumes, nous suivons les péripéties personnelles et artistiques du groupe BECK sur plusieurs années.

L’histoire s’articule autour de la formation, des débuts difficiles et des tribulations de Koyuki, Ryûsuke et leur groupe dans le milieu du rock underground japonais. Nommé BECK (également sous-titré Mongolian Chop Squad aux États-Unis, le nom de Beck étant déjà pris), le groupe va évoluer dans le milieu musical et explorer les relations humaines entre les membres du groupe et les différents acteurs pouvant évoluer autour (camarades, amis, collègues, groupes concurrents, producteurs, agents, journalistes…).

L’évolution artistique et personnelle des membres du groupe est le principal intérêt du manga et il est intéressant de voir le petit Koyuki gratter ses premiers accords de guitare et rougir devant Maho, la sœur de Ryûsuke en comparaison avec le Koyuki jeune adulte plein de talent de la fin du manga.

Je comprends que certains aient du mal à lire un manga qui parle de musique, sans entendre ladite musique. Il existe donc un anime qui suit une petite partie de l’histoire de BECK, les 12 premiers tomes, jusqu’à leur tournée américaine.

Personnellement, j’ai commencé par l’anime et le style musical proposé des différents groupes m’a suivie pour le reste de ma lecture du manga.

BECK

Différentes adaptations de BECK

Le manga BECK, de Harold Sakuishi est publié en France chez Delcourt depuis 2000 et les 34 volumes sont toujours disponibles.

Le manga a été adapté en anime de 26 épisodes en 2004 par le studio Madhouse. En France, l’anime a été diffusé en 2006 sur MCM et Europe 2 TV (17ème chaîne de la TNT à l’époque). L’OST de cet anime est vraiment excellente. L’intégrale de l’anime est disponible chez Kaze.

BECK a également été adapté en film live en 2010. Voir Hiro Mizushima en Ryûsuke était un réel plaisir. L’OST était également très bonne. C’est une bonne adaptation live, moins bonne que l’adaptation animée qui était superbe, mais on passe un bon moment tout de même.

BECK

BECK, une Ôde à la culture Rock

Références visuelles

Le manga contient de nombreuses références au rock. Pratiquement toutes les couvertures de chapitres sont des imitations d’albums rock célèbres, avec le personnage de Koyuki à la place des personnages originaux. Une séquence du manga fait apparaître plusieurs icônes du rock, telles que Kurt Cobain, Sid Vicious, John Lennon et Freddie Mercury. La guitare de Ryusuke, Lucille, ainsi que son histoire, sont inspirées de la guitare de B. B. King, qui porte le même nom.

Inspirations

Harold Sakuishi a reconnu que le groupe est inspiré en partie des Red Hot Chili Peppers.

Le jeu de scène rap de Chiba rappelle celui de Zack de la Rocha, leader et chanteur de Rage Against the Machine, et Koyuki tient sa guitare assez haute à la façon de Tom Morello, guitariste du même groupe. Un des morceaux de BECK est intitulé Electric Sheep, nom d’un groupe dans lequel a joué Tom Morello. Dans l’épisode de l’animé « Three days » (no 17), Koyuki joue une chanson qui ressemble fortement à Bombtrack, chanson de Rage Against the Machine.

Clins d’œil

D’autres références peuvent également être relevées. Le nom du magasin où Yukio achète sa première guitare, « Yngway Instruments », renvoie au guitariste de hard-rock Yngwie Malmsteen, légende vivante au Japon, ainsi que le propriétaire du même magasin qui joue sur sa guitare Gibson Les Paul d’une virtuosité semblable à celle de Zakk Wylde. Le nom du studio où Beck enregistre son premier album se réfère au rock : Electric Ladyland, qui est à la fois le nom d’un album de Jimi Hendrix et le nom d’un studio d’enregistrement à New York créé par le guitariste avant sa mort.

Dans le groupe de départ des Serial Mamas, les deux guitaristes Ryusuke et Eiji rappellent Jimmy Page avec sa Gibson Les Paul et Eric Clapton avec sa Stratocaster noire, lorsque tous deux étaient dans le groupe des Yardbirds. Et enfin, le nom Beck est d’ailleurs une référence à l’un des guitaristes des Yardbirds: Jeff Beck.

BECK

Un peu de musique !

Cet opening mythique !
♫ You are the sun, You are the Star, to me forever ! ♫

La chanson de l’anime qui m’a le plus touchée :

Premier passage de Koyuki sur scène avec les Diying Breed

Ending bien rock ‘n’ roll

Trailer du film live où l’on entend la magnifique chanson « Don’t look back in anger » d’Oasis.

Source

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire