Accueil DécouverteCalendrier de l'Avent 2019 Calendrier de l’Avent – Jour 24 – Angel Sanctuary
Calendrier de l’Avent – Jour 24 – Angel Sanctuary

Calendrier de l’Avent – Jour 24 – Angel Sanctuary

par Shima 24 décembre 2019

Pour ce dernier jour de ce calendrier de l’Avent 2019, je vous propose de découvrir mon manga préféré : Angel Sanctuary, œuvre phare de la reine du Shôjo gothique : Kaori Yuki.

Angel Sanctuary – Résumé

Setsuna Mudô, 16 ans, jeune délinquant est amoureux de sa sœur Sara. Il est bien loin de se douter que bientôt sa vie va prendre un tournant totalement inattendu. En effet, il apprend de la bouche d’une petite démone qu’il est la réincarnation terrestre d’un ange de très haut rang qui jadis se rebella contre Dieu: l’archange organique Alexiel.
Parallèlement, un jeune homme mystérieux tatoué sur le front, le chérubin Katan, cherche à finaliser la libération de son maître : l’antithèse d’Alexiel : l’ange inorganique Rosiel, frère jumeau d’Alexiel cruel et mégalomane, enfermé par sa sœur pour endiguer son potentiel de destruction. Celui-ci est bien décidé à reprendre l’affrontement millénaire avec sa sœur jumelle, pour qui il éprouve un mélange d’adoration et de haine incestueuses et perverses.

Bientôt Setsuna se retrouve mêlé à plusieurs manifestations surnaturelles lourdes de conséquences.
Alors que le monde est en passe de s’effondrer suite à ce déferlement de pouvoir, l’âme de Sara disparaît et Setsuna se lance alors à corps perdu avec de nouveaux alliés dans une quête dangereuse à travers chaque plan d’existence, des limbes aux tréfonds des Enfers, jusqu’aux plus hautes sphères du Paradis, à la recherche de celle qu’il aime plus que tout au monde malgré l’interdit qui les frappe. Pourtant, Sétsuna ignore encore qu’il est l’élément central d’une guerre millénaire entre les anges et les démons et que le dénouement approche avec son réveil !
Complots, trahisons, lois célestes… tout semble se monter contre l’union du frère et de la sœur, qui devront lutter contre les plus grandes forces de l’univers.

Angel Sanctuary

Angel Sanctuary – Manga et OAV

Angel Sanctuary est un shôjo manga fantastique de Kaori Yuki, prépublié dans le Hana to Yume de 1995 à 2001. La série compte 20 tomes reliés par Hakusensha. En France, c’est Tonkam qui a édité le manga en 2003. Une version Deluxe est parue en 2007, en volumes doubles, comprenant un marque-page tissu et deux cartes postales couleur. L’édition est soignée graphiquement, mais le gros point positif de cette édition est une toute nouvelle traduction, plus fidèle à l’original et plus compréhensible.

Le premier arc d’Angel Sanctuary a été adapté en anime sous format de 3 OAV en 2000. Ces OAV sont anecdotiques et ne rendent pas justice au manga. De nombreux détails sont omis, les graphismes sont moins beaux que dans le manga et l’histoire va trop vite. Ces OAV ont été édités en France par Kazé.

Privilégiez la version Deluxe

Angel Sanctuary

Conseil : Si vous voulez plonger dans l’univers d’Angel Sanctuary, je vous déconseille de commencer via la 1ère édition éditée par Tonkam. J’ai découvert la série avec cette édition et ça ne l’a pas empêché de devenir mon manga favoris de suite, mais certains concepts restaient un peu brouillon dus à quelques fautes de traduction qui n’éclaircissaient pas les textes déjà compliqués de la mangaka. Lorsque Tonkam a sorti la version deluxe, avec une nouvelle traduction, j’ai eu du mal au début, car certains noms changeait et cela faisait bizarre lorsqu’on avait lu la 1ère version plusieurs fois. Je dois cependant admettre que cette nouvelle traduction est beaucoup plus compréhensible et que des explications supplémentaires données facilitent la compréhension du récit.

Je ne sais cependant pas de quelle traduction bénéficie la nouvelle édition poche du manga. Il me semble que c’est la première. Si jamais en feuilletant vous voyez que la petite démone se nomme Cry et non Kuraï ou que le frère d’Alexiel se nomme Rosiel et non Rochel, vous détenez la bonne version !

Conclusion sur l’édition Deluxe

Cependant, pour profiter au mieux de l’expérience Angel Sanctuary, je vous conseille vraiment la version deluxe ! Une meilleure traduction, des pages plus grandes et de meilleure qualité pour pouvoir profiter au mieux des graphismes…

Angel Sanctuary – Un monde riche de mythologie et de références.

Lorsqu’on lit Angel Sanctuary, on se rend compte que l’auteure a fait un travail de recherches extrêmement poussé pour donner vie à son univers. Elle a mélangé de nombreuses cultures et mythologie, prenant des petites histoires par-ci par-là et les interprétant librement pour enrichir son scénario.

Mythologie

La mythologie Judéo-chrétienne est omniprésente, mais des références à la mythologie grecque ou même nordique construisent un monde complexe dans lequel évolueront les protagonistes du manga.

Kaori Yuki a utilisé les 7 royaumes de la religion juive pour nommer les 7 niveaux du Paradis. La hiérarchie des anges est également tirée de la religion judéo-chrétienne. L’Etemenanki est inspirée de la tour de Babel. On retrouve de plus l’Hadès royaume des âmes des morts, le mythe d’Orphée et de la boîte de Pandore tirés de la mythologie grecque. Quand à la mythologie nordique, elle est illustrée par l’arbre Uggdrasil et le Nidhogg.

Références littéraires

La mythologie n’est pas la seule littérature où Kaori Yuki a été puiser son inspiration. On peut trouver de nombreuses références à Alice au Pays des Merveilles, de Lewis Caroll. Kaori Yuki aime les contes, et le revisiter, comme le montre son manga Ludwig Revolution, et Angel Sanctuary est ponctué de références littéraires très agréables à découvrir.

Angel Sanctuary

Un univers vaste et une profusion de personnages

Kaori Yuki a donc créé 7 niveaux du Paradis et a sorti de son imagination 7 niveaux des enfers. La Terre se trouve au milieu et n’aura qu’un impact limité sur le scénario, elle sera le théâtre de la 1ère partie de l’histoire et sera surtout citée pour l’impact de pollution qu’elle a sur la destruction de la couche la plus proche des enfers.

Chacun de ces monde aura sa propre histoire et ses personnages singuliers. Du coup, lors de l’aventure de Setsuna, nous allons visiter un grand nombre de monde et croiser beaucoup de personnages et créatures.

Parfois facile de s’y perdre

Des fois, on peut se sentir un peu perdu devant la multitude protagonistes. Surtout que certains se ressemblent. Cependant, la mangaka nous donne de nombreuses explications pour comprendre au mieux son histoire. A noter tout de même qu’une relecture peut être nécessaire pour saisir tous les détails, tenants et aboutissants du récit.

Amours interdits et personnalités complexes

Relations réprouvées

Setsuna et Sara

Le sujet de l’amour entre un frère et une sœur est tabou. Cependant, si Kaori Yuki nous le rappelle, il est parfois facile d’oublier le lien de parenté de Setsuna et de Sara. Elle traite leur amour sans tabou et avec une grande tendresse. Elle va nous montrer jusqu’où on peut aller par amour, transformant pour le coup Setsuna en véritable héros mythologique bravant les enfers et le paradis pour sauver sa bien-aimée.

Si l’amour incestueux vous rebute, ne tournez tout de même pas le dos à Angel Sanctuary, car l’histoire d’amour y est décisive, mais la vraie aventure se passe lorsque Setsuna veut récupérer Sara. Dans cette majeure partie du manga, on oublie l’inceste pour se consacrer sur un amoureux éperdu prêt à tout pour sauver sa belle.

Autres histoires retorses

Cette histoire d’amour ne sera d’ailleurs pas la seule présentée dans le manga, ni la seule controversée. Chez les démons et les anges, les problèmes de cœur sont eux aussi complexes rimant souvent avec souffrance. Entre haine et passion et dévouement et soumission.

Les lecteurs de Kaori Yuki ne seront pas surpris, car ces relations complexes et torturées se retrouvent dans nombre des ses œuvres.

Personnages profonds

Dans Angel Sanctuary, les personnages sont souvent complexes. Que ce soit chez les anges ou chez les démons, la limite entre le bien et le mal est floue et quelques fois, les rôles habituel d’ange et de démons sont inversés. Le camp des uns n’est pas celui des « gentils » et l’autre celui des « méchants ». Tout est bien plus profond et alambiqué. C’est ce qui fait une des grande force de l’œuvre, selon moi. Même au sein d’un seul personnage, rien n’est tout blanc ou tout noir, Kaori Yuki arrivera à nous faire éprouver de la compassion et de la peine à l’encontre des personnages les plus cruels.

Dans la multitude de personnages que nous propose Angel Sanctuary et le large panel de caractères créés par l’auteure, on retrouvera des protagonistes aux caractères très variés, encore un point fort pour moi, car dans certains manga, les caractères se ressemblent un peu.

Angel Sanctuary

Des graphismes d’un grand raffinement

Kaori Yuki accorde beaucoup d’importance à ses graphismes. En effet, ceux ci sont très soignés. Les traits du visage et des cheveux sont très détaillés. Les personnages, masculins ont souvent un aspect androgyne. Kaori Yuki aime la mode gothique, le gothic lolita et le visual kei, cela se ressent dans les costumes de ses personnages et je trouve cela d’une grande beauté
C’est en partie pour ses graphismes magnifiques que je la qualifie de « reine du shôjo gothique ».

En ce qui concerne les décors, ils sont également soignés, ce qui nous plonge encore plus dans les différents monde que va visiter Setsuna.

A première vue, de nos jours, les premiers tomes peuvent sembler « vieillot » visuellement, mais le style s’affine au fil des tomes. Kaori Yuki n’en est pas à son premier manga, mais son style va évoluer au fil des années et devenir de plus en plus beau, en corrigeant, notamment, les postures ou proportions qui laissaient parfois un peu à désirer.

Dans Angel Sanctuary, vu le nombre impressionnant de personnages présentés, il y en a qui se ressemblent et la confusion est vite venue, ce qui ajoute un niveau supplémentaire de complexité à l’œuvre, qui n’était pas vraiment nécessaire.

Angel Sanctuary

Récit complexe et émotions garanties

Angel Sanctuary est un manga riche en intrigues. Celles-ci se croisent et s’entremêlent tout au long des 20 tomes et Kaori Yuki ne nous donnera des indices qu’au compte-goutte. Une relecture peut d’ailleurs être nécessaire pour saisir tout ces indices. Certaines actions anodines pourront parfois avoir de grandes répercussions.

Le scénario est riche et travaillé et certains devront s’accrocher pour tout suivre, car Angel Sanctuary n’est pas un manga que l’on lit en survolant les pages. L’histoire principale, plus toutes les autres intrigues parallèles peut parfois mener à un sentiment d’imbroglio.

La série est complexe de part son histoire, mais riche des émotions qui s’en dégage. Tout au long du voyage de Setsuna, au gré des rencontres qu’il va faire et des combats qu’il va mener, l’auteure va nous faire ressentir un large panel d’émotions, mais aussi de questionnements philosophiques intéressants.

Angel Sanctuary

Conclusion sur Angel Sanctuary

Angel Sanctuary est un manga complexe. Kaori Yuki nous offre un panel de personnages très large, un voyage dans les différents niveaux des Enfers et du Paradis et des intrigues sibyllines et enchevêtrées. Elle soulève également de nombreuses question philosophiques, entre autre sur l’amour, la violence, la folie, la morale ainsi que Dieu. De plus, les anges et les démons ne sont pas cantonnés à leur place habituelle de bons ou mauvais, ici, tout est bien plus profond.

Angel Sanctuary est l’œuvre la plus complexe de Kaori Yuki, de part son scénario compliqué, mais surtout par sa longueur et sa multitude de personnages.

Le style graphique de Kaori Yuki est particulier et peut sembler vieillot au début du manga. Les dessins évolueront tout de même au fil des 20 tomes et dans ses œuvres suivantes.

Angel Sanctuary

Ma mangaka préférée

Kaori Yuki et moi partageons beaucoup d’intérêts communs, la mythologie, l’époque victorienne, les contes revisités, les histoires complexes et profondes… et le visual kei. Ça ne m’étonne pas que ce soit ma mangaka préférée. De plus, ces sujets magnifiés par son trait époustouflant, ça ne pouvait que me plaire.

Cela est totalement subjectif, mais depuis plus de 15 ans, je n’ai pas trouvé de dessins qui me plaisent plus que ceux de Kaori Yuki. son univers me parle totalement et je ne me lasse pas de contempler ses dessins et lire et relire ses œuvres.

Angel Sanctuary

Fin du calendrier de l’Avent

Voilà, ce Calendrier de l’Avent se termine pour cette année 2019. J’espère que ça vous aura plu. En tout cas, j’ai aimé vous faire partager le contenu de ma bibliothèque. Merci également à Balin pour sa contribution.

Avez-vous des œuvres que vous auriez aimé voir présentées ?
Si le concept vous a plu, on se retrouve l’année prochaine pour d’autres manga à découvrir !

L’équipe de Gaak vous souhaite à tous un très joyeux Noël.

Angel Sanctuary

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire