Accueil Critiques Black Adam, DC redéfinit les échelles de puissance !
Black Adam, DC redéfinit les échelles de puissance !

Black Adam, DC redéfinit les échelles de puissance !

par Ludwig DevilKing 21 octobre 2022

Warner DC a sorti son tout dernier projet, Black Adam, ce mercredi dans les salles obscures françaises. Alors, est-ce que Dwayne « The Rock » Johnson a réussi son pari en tant que nouvel anti-héros DC Comics ?

La némésis de Shazam, Black Adam, à droit à son long métrage

Tandis que Shazam 2 est actuellement en cours de production, son univers continue de s’agrandir avec la venue de Black Adam. L’antagoniste majeur de Shazam bénéficie ainsi de son propre film ainsi que de son insertion dans le DCEU. Oui oui, vous avez bien lu, le DCEU est toujours en vie et Black Adam semble même lui redonner de sacrées couleurs. Alors que le MCU de Disney titube en ce moment, est-ce que Warner aurait enfin réussi à s’insérer dans la brèche ?

Porté par un Dwayne « The Rock » Johnson plus motivé que jamais par l’idée du rôle-titre, épaulé à la réalisation par Jaume Collet-Serra qui est complètement néophyte dans le monde des super-héros, Black Adam part dans un total inconnu. Cependant, au fur et à mesure de sa production et communication, le projet a su se montrer de plus en plus ambitieux. Notamment en intégrant un nouveau groupe de super-héros, la Justice Society of America, qui sent fortement les X-Men. Celle-ci est composée d’Hawkman, Dr Fate, Cyclone et Atom Smasher. Au niveau du scénario, voici ce que DC Warner nous fournit :

Près de 5000 ans après avoir été doté des pouvoirs tout puissants des dieux égyptiens et emprisonné très rapidement après. Black Adam est libéré de sa tombe terrestre, prêt à faire régner sa forme unique de justice dans le monde moderne.

La bagaaaaaarre

On vous le dit tout de suite, ne vous attendez pas un thriller policier qui va vous faire tourner les méninges. Black Adam est en un mot : JOUISSIF ! On prend plaisir à voir The Rock exploser ses adversaires et envoyer valser de pauvres mercenaires à des kilomètres. J’ajoute que l’on peut vraiment sentir cette « DC Vibe » lors des affrontements entre Adam et la JSA. Ça traverse des immeubles, ça vole, ça pète. Du bon DC en somme. Le scénario n’est hélas pas incroyable mais bon, il fait le café on va dire. Il est quand même composé de quelques twists intéressants et bien placés.

Jaume Collet-Serra a l’air de s’être inspiré de son comparse Zack Snyder car le long métrage à une esthétique faisant énormément penser à 300 ainsi qu’au Snyder Verse. L’esthétique, la colométrie ainsi que certains plans font énormément penser au papa de Man of Steel. Et, on ne le cache pas, ce n’est pas pour nous déplaire, loin de là.

Tuer ou ne pas tuer, définition d’un héros ?

Quand un « méchant » est mis en avant au cinéma, on a toujours une crainte que celui-ci soit dénaturé. Pour le coup, Teth Adam conserve tout de même un côté « super vilain ». Alors, ne vous attendez pas à voir un gars massacrer la veuve et l’orphelin par plaisir, non. Cependant, tuer chez lui n’est absolument pas un problème et occire ses opposants fait complètement partie de ses habitudes. Nous avons bien là un anti-héros qui a sa propre ligne de la justice.

En parlant de justice, le message du film repose justement sur cette thématique. Qu’est-ce que la justice (vous avez 4h) ? Tandis que la Justice Society of America a une vision plus « classique » que nous connaissons, que l’on peut résumer à « on ne tue pas ». Le héros du film ne partage pas cette opinion et prône une sentence mortelle pour ses adversaires. D’autant plus que Jaume Collet-Serra a su retranscrire la puissance du personnage, nous faisons clairement sentir l’écart qui sépare Black Adam des autres. La confrontation idéologique entre Hawkman et Adam est d’ailleurs particulièrement intéressante, montrant que la justice n’a aucunement une définition unique. Confrontation qui rappelle notamment celle de Daredevil et Punisher chez Marvel.

Black Adam, le personnage le plus puissant du DCEU ?

Avec ce nouveau film, Warner DC semble se relancer et se réconcilier avec ses projets cinéma. Comme dit plus haut, le DCEU obtient un nouveau souffle avec Black Adam et nous laisse espérer de très bonnes choses pour le futur. Si vous êtes à la recherche d’un bon défouloir, Black Adam saura aisément vous convenir et vous donnez votre dose d’effet spéciaux et de patates de forain. 

La direction artistique, assez inspirée de Snyder, est très sympathique et les apparitions de Cyclone sont plutôt jolies. Une sorte de tempête de couleurs qui s’abat sur nos yeux pour redonner vie à ce monde lugubre. 

Vous l’aurez compris, Black Adam redonne un coup de fouet à Warner DC et on espère que c’est un véritable nouveau départ pour les rivaux de Disney Marvel. Le prochain projet ne sera autre que Shazam 2 Fury of Gods en Mars 2023, dans lequel on espère voir un lien avec Adam.

La Team te suggère aussi