Accueil NewsMangas « Salut les viewers ! Le tuto du jour : Réapprendre à penser par vous-même ! »
« Salut les viewers ! Le tuto du jour : Réapprendre à penser par vous-même ! »

« Salut les viewers ! Le tuto du jour : Réapprendre à penser par vous-même ! »

par Emma 23 septembre 2021

Les éditions H2T ont annoncé le 14 septembre le report de la sortie du tome 3 de leur série Skilled Fast, initialement prévu le 22 septembre, au 6 octobre. De quoi nous laisser le temps de (re)découvrir les premiers tomes avant le dénouement final !

Couverture du tome 3 de Skilled Fast

Pour les non-initiés, Skilled Fast, de quoi ça parle ?

En 2097, dans un monde futuriste où la science a permis de renforcer les capacités physiques et intellectuelles, les humains sont équipés de Skilled Fast, une nouvelle technologie révolutionnaire implantée dans la nuque de leurs utilisateurs et leur permettant d’acquérir de nouvelles compétences, pour peu qu’ils y mettent le prix.

Eva Steins est une policière qui enquête sur une série de meurtres où les corps des victimes sont retrouvés mis en scène, le crâne ouvert et leur skilled fast arraché. Alors que l’enquête piétine, Eva reçoit l’aide précieuse de Roman, un ancien policier aujourd’hui reconverti en détective privé. Il est lui aussi à la recherche de « Noskill », l’auteur présumé des meurtres, et semble avoir des comptes à régler avec lui. Commence alors une course contre la montre pour empêcher Noskill de faire plus de victimes.

Du côté du style graphique

Couverture du tome 1 de Skilled Fast

Peut-on juger un livre par sa couverture ? Avec l’éditeur H2T, il semblerait bien que oui. La maison d’édition a apporté un soin tout particulier à la jaquette des tomes de la série. Chacune propose un rendu métallisé dans des tons bleutés du plus bel effet qui rappelle le côté futuriste de l’intrigue. Le manga attire immédiatement l’œil et attise la curiosité de son lecteur.

Bien que la mise en couleur n’ait pas été réalisée par l’auteur, Hachin, mais par Heitor Amatsu, le mangaka de Magnum Opus, également disponible aux Editions H2T, la composition de l’image rappelle de véritables affiches de film. Le manga a d’ailleurs été conçu comme un film de deux heures, décliné en trois tomes. L’œuvre s’imprègne de références cinématographiques comme Seven de David Fincher ou Upgrade de Leigh Whannell.

En réalité, l’intérieur n’a rien à envier à sa couverture. Le style graphique est très plaisant. Les planches sont sobres et épurées et la qualité du dessin est au rendez-vous. L’œuvre suit les codes traditionnels du manga tout en mettant en scène des personnages et des décors plus occidentaux. Rappelons que le mangaka est lui-même français. Les influences de l’auteur sont bien visibles, allant de Akira Amano (Reborn) à Kim Jung gi (Spygames) en passant par Tite Kubo (Bleach) et Kentaro Miura (Berserk).

Tandis que le mangaka dessine les premiers chapitres à la main, il utilise la tablette dès le chapitre 5. Le passage au numérique a accéléré la cadence et permis à la maison d’édition de sortir les trois tomes de la série en une année, une sacrée performance pour un jeune auteur.  

Extrait du tome 1 de Skilled Fast

Mais la rapidité de la publication ne dessert pas la qualité de l’intrigue, bien au contraire. En seulement trois tomes, l’auteur déroule les événements de son récit avec beaucoup de réflexion. Hachin évite les fioritures inutiles et va droit au but. Le rythme est primordial dans un format aussi court. Les cliffhangers présents à la fin des chapitres tiennent bien le lecteur dans l’intrigue.

Une société pas si éloignée de la nôtre ?

Aux premiers abords, simple intrigue policière teintée d’allures de science-fiction et de thriller d’anticipation, Hachin va plus loin. Il réfléchit à l’influence de la technologie sur nos sociétés, d’un point de vue sociologique, philosophique, politique et personnel. Les différents thèmes se déroulent à travers les positions idéologiques des personnages. Ce sont leurs oppositions qui font avancer l’histoire. En interrogeant la société des skilled fast, Hachin braque les projecteurs sur notre rapport à la technologie, aujourd’hui intrinsèque à notre quotidien. Il cherche à nous faire réfléchir aux conséquences des technologies sur la société et les relations humaines.

Ce sont les personnages qui portent le récit. Le manga repose davantage sur les conflits entre les individus et les combats d’idées que sur l’enquête elle-même. La problématique s’éloigne de la simple résolution d’un meurtre à la question de la légitimité même de l’existence des skilled fast, ces dispositifs de plus en plus contestés et en même temps parfaitement ancrés dans le quotidien des individus, au point de s’interroger sur leur libre-arbitre. L’auteur pousse les protagonistes dans leurs retranchements afin de voir s’ils maintiennent leur position d’origine ou passent dans l’autre camp. Dans Skilled Fast, les opinions ne sont jamais tranchées. Le monde est loin d’être manichéen.

Comme le dit Hachin dans le tome 1 : « les idées et les croyances des personnages se confrontent avec passion et foi ». Aucune vision du monde ne semble l’emporter et le lecteur lui-même vire d’une position à l’autre au fil du récit.

On regrette toutefois des bonus qui ne proposent pas d’interview de l’auteur ou davantage de croquis préparatoires et présentent seulement le preview du tome suivant.

Un excellent début donc pour Hachin, une œuvre à ne manquer sous aucun prétexte.

En attendant la sortie du dernier tome de la série, un extrait du tome 1 est disponible sur le site de l’éditeur.

Sources : Site internet des Editions H2T ; interview « Des Livres et Vous » (Saison 7, Episode 34) réalisée par Canal BD Tribulles le jeudi 18 février 2021

La Team te suggère aussi