Accueil Critiques Eden’s Zero : Etoile Filante ou Trésor Céleste ?
Eden’s Zero : Etoile Filante ou Trésor Céleste ?

Eden’s Zero : Etoile Filante ou Trésor Céleste ?

par Kayla 11 décembre 2019

Eden’s Zero, le petit nouveau de Hiro Mashima a atterri dans mes petites mains. Du moins, les 5 premiers tomes. Ils ont été scrutés par mes soins et par ma réticence à lire une copie de Fairy Tail.

Eden’s Zero : Une copie de son grand frère ?

Pour commencer à lire Eden’s Zero, j’ai hésité à fermer les yeux (oui, pas pratique pour lire), j’étais constamment dérangée par cette ressemblance avec Fairy Tail. J’ai fini par me jeter dans le grand bain quand je me suis dit que ça ne pouvait pas être si mal (je suis une éternelle enthousiaste).

Eden’s Zero est un Shonen édité en France par Pika Edition depuis le 10 octobre 2018. La sortie de ce petit nouveau intervient à peine 1 an après le dernier chapitre de Fairy Tail si bien que l’on se demanderait presque si Hiro Mashima a vraiment tourné la page.

Le manga raconte l’histoire de Shiki, un orphelin élevé par des animatroniques sur Granbell. Bien que très différent de Natsu Dragnir sur le plan physique (et de faux airs de Gajil au début avec ses cheveux long), il reprend les traits de caractère de la salamandre et c’est cette similitude qui va lui permettre de se lié d’amitié avec Rebecca et Happy. Le jeune homme qui n’a jamais connu d’être humain avant Rebecca deviendra le compagnon de route de la jeune femme et de son meilleur ami.

Rebecca et Happy vous rappelleront sans aucun doute Lucy Heartfilia ainsi que le personnage du même nom évoluant au côté de Natsu. Les ressemblances sont frappantes et les traits de caractère similaire et j’aurais pu douter d’avoir ouvert le bon manga si l’univers robotique et futuriste n’avait pas rattrapé nos personnages.

Des différences qui changent la donne

En effet, en suivant l’histoire on se rend compte que le manga prend une route différente tout en gardant le même esprit. Happy n’est plus un chat mais un animatronique servant d’arme de défense à Rebecca. C’est le docteur Wise un personnage  haut en couleur qui donnera une seconde vie au meilleur ami de Rebecca. Renversé par un camion, le chaton représentant la seule famille de la jeune fille avait failli lui dire adieu.

Rebecca dont l’histoire est un peu floue est tout comme Happy ou Shiki une orpheline, elle a appris à vivre dans la rue. En grandissant elle devient B-Cubeuse. Les B-Cubeuse sont des Influenceuses qui tourne des vidéos à l’aide d’un B-Cube ; un système de partage de vidéo. Il s’agit un peu de notre Youtube en version améliorée et carrément futuriste.  Elle voyage à travers les mondes afin d’en faire des sortes de vlog racontant ses aventures. Des aventures qui ne la rendent pas populaire bien au contraire.

Si Rebecca a développé un style de combat unique en se servant de son chat comme arme de défense, elle paraît tout aussi démunie que Lucy  lorsqu’elle combat au côté de Shiki. On retombe sur le cliché du héros dont les pouvoirs sont absolument incroyables et qui fait de l’ombre aux compétences de son acolyte. J’aimerais vraiment voir une évolution de la force physique de Rebecca car même en ayant une force de caractère et un sens de la loyauté hors du commun, le personnage ressemble bien trop à Lucy.  Son style de combat rappelle aussi celui de Eli dans Rave (une autre œuvre de Mashima) et promet donc un bel avenir pour Rebecca.

Fairy Tail

Eden’s Zero: Les guildes et l’évolution des nouvelles technologies

D’autres personnages vont permettre à l’histoire de former un corps et une identité propre au manga et ainsi de s’éloigner un peu de ses grands frères. L’univers spatial ouvre à l’auteur un panel de possibilité incroyable et s’en tenir à vouloir copier une autre œuvre serait dommage.

La question de l’univers rend légitime l’expansion des B-Cubeurs conduisant à un rassemblement presque inévitable. Ce rassemblement se matérialise au travers des guildes. Un moyen de ralliement que l’auteur a déjà utilisé, notamment dans Fairy Tail. Néanmoins, on remarque les nombreux points de divergence des guildes.

La Guilde du Météore est à mon sens une copie de ce que pourrait être Fairy Tail si les liens familiaux n’avaient jamais existé. Si Fairy Tail n’avait pas été créée pour accueillir les gens voulant faire partie d’une grande famille, mais plutôt des gens assoiffés de reconnaissances, de pouvoir et d’argent: la guilde du Météore en serait une copie conforme.

Faire partie de la Guilde du Météore a cependant quelques avantages puisque c’est en étant membre que Rebecca et Happy peuvent voyager entre les mondes. C’est aussi en rejoignant cette guilde que Shiki pourra les suivre.

Les suivre ? Peut-être pas finalement puisque c’est en partant à l’aventure à la recherche de Mother, une entité cosmique, avec Shiki que tous ses compagnons de voyage hériterons du vaisseau spatial «  Eden’s Zero ».

Un univers à part qui joue avec la notion du temps !

C’est d’ailleurs lors de l’une de ces aventures que l’on se rend compte de la place du temps dans l’histoire. Il semble qu’il ait pris une place centrale et même si j’avoue avoir été perdue à la fin du tome 1, on comprend peu à peu ce que représente le temps dans le manga. Rien. Oui, c’est ce qu’un personnage externe et omniscient (oui le manga a une narratrice externe à l’histoire) nous apprend en détruisant toutes nos croyances; elle s’adresse directement à nous brisant ainsi le « quatrième mur ».

En effet, il n’existe plus comme nous le connaissions et le Croque Mi-Temps (bouuuh on dirait un monstre de notre enfance) n’est pas là pour nous aider. Il s’agit d’un monstre qui se nourrit du temps, il peut ainsi détruire la vie telle que nous la connaissons et créer des univers parallèles dans un même espace-temps. Ce paradoxe pouvant créer plusieurs facettes d’un même personnage (c’est le cas du docteur Wise).

Eden's Zero

L’amitié au cœur de l’histoire

Toujours amoureux du pouvoir de l’amitié, notre mangaka nous rend encore une fois dingo des pouvoirs incroyables que détient le héros lorsque ses amis sont en danger (ça ne vous rappelle pas d’autres combats ?).

Bon j’avoue, lire quelque chose qui fait hommage à l’amitié sincère ça fait chaud au cœur et c’est vraiment un plaisir de lire Eden’s Zero mais je reste néanmoins sceptique face à cette avalanche de clin d’œil au même univers et au même design.

Fairy Tail a formé toute une génération de nouveaux fans dont je fais inévitablement partie. Avant Fairy Tail j’avoue n’avoir jamais pris le temps ni avoir eu l’envie de me plonger dans l’univers des mangas. Mais, Eden’s Zero est une autre page de l’histoire de Hiro Mashima et j’avoue avoir envie d’adorer et je serai déçue si l’histoire n’adopte pas sa propre trame. J’attends de l’auteur un renouveau transcendant qui me permettrait de voir Fairy Tail comme un vieil ami que l’on prend plaisir à revoir mais aussi de voir Eden’s Zero comme une entité pleine de promesse.

Eden’s Zero, un manga plein de promesses

En tant que grande fan je ne peux pas détester Eden’s Zero. C’est même tout le contraire puisque j’ai dévoré les 5 premiers tomes (avec moins d’entrain pour le premier). Je ne peux que conseiller aux amoureux du style et des écrits de Hiro Mashima de lire ces tomes et encourager les moins convaincus à se perdre dans l’univers Space Fantasy que notre mangaka a créé. Lorsque vous les aurez lus, venez nous en parler et partagez vos impressions en commentaire ou sur les réseaux sociaux. Je serais vraiment curieuse de connaître vos avis.

Crossover

Si vous attendez la suite d’Eden’s Zero tout comme moi, alors vous pourrez lire ou relire Fairy Tail et Rave ou bien vous lancer sur le crossover rassemblant les trois univers : Heroes.

La Team te suggère aussi

1 Discussion

Edens Zero, une adaptation animée pour le manga d’Hiro Mashima! | Gaak 12 juin 2020 - 8 h 41 min

[…] si vous hésitez encore, peut-être que la présentation des 5 premiers réalisée par Kayla achèvera de vous […]

Reply

Laisse un commentaire