Accueil Critiques Ensifera Universe: Décryptage de SOUL, le dernier Pixar !
Ensifera Universe: Décryptage de SOUL, le dernier Pixar !

Ensifera Universe: Décryptage de SOUL, le dernier Pixar !

par La Grande Ensifera 27 décembre 2020

Soul, le dernier Pixar, qui a finalement fini sa course sur Disney + est sorti le 25 décembre. Mais était-ce un beau cadeau de Noël ?

Soul est un film de Pete Docter.
D’abord, il était prévu en salles en juillet dernier. Cependant, comme beaucoup, il a mal vécu l’arrivée de la pandémie.
Soul a été déprogrammé des salles de cinémas, jusqu’à qu’on sache il y a plusieurs semaines, qu’il finirait sur la plateforme Disney+.

Synopsis de Soul

Passionné de jazz et professeur de musique dans un collège, Joe Gardner a enfin l’opportunité de réaliser son rêve : jouer dans le meilleur club de jazz de New York. Mais un malencontreux faux pas le précipite dans le « Grand Avant » , un endroit fantastique où les nouvelles âmes acquièrent leur personnalité, leur caractère et leur spécificité avant d’être envoyées sur Terre. Bien décidé à retrouver sa vie, Joe fait équipe avec 22, une âme espiègle et pleine d’esprit, qui n’a jamais saisi l’intérêt de vivre une vie humaine. En essayant désespérément de montrer à 22 à quel point l’existence est formidable, Joe pourrait bien découvrir les réponses aux questions les plus importantes sur le sens de la vie.

Qu’ai-je pensé du film?

J’étais contente de découvrir le nouveau film d’animation Pixar car, à chaque fois, le studio nous émerveille.

Soul Pixar Disney +

Les Pixar ont le don de nous faire réfléchir et Soul ne déroge pas à la règle. Il nous interroge sur les regrets que l’on pourrait avoir lorsque le jour de notre mort arrive. Mais aussi sur ce qui est “censé” être notre raison de vivre. Soul s’interroge sur le sens de la vie et la valeur que l’on peut lui donner.

Le coscénariste Mike Jones avait donné une interview à Allo ciné, il soulignait : « Qui que l’on soit et où que nous en soyons dans notre vie, quel que soit le chemin parcouru, il nous arrive à tous de nous demander si l’herbe ne serait pas plus verte ailleurs. Chez un artiste, il y a toujours ce désir de créer autre chose, cette insatisfaction, cette aspiration à quelque chose de plus grand. »

Soul Pixar Disney +

Pour le réalisateur, Pete Docter, cette histoire trouve un écho dans sa propre vie. Il raconte : « Parfois, ce sont les petites choses insignifiantes qui comptent le plus. Je me souviens qu’un jour, en faisant du vélo, je me suis arrêté pour cueillir une framboise. Elle avait été chauffée par le soleil, et c’est la plus merveilleuse framboise que j’aie jamais mangée. Je me souviens encore très bien de ce moment pourtant si insignifiant au regard de tout le reste. »

Tout d’abord, c’était étrange de regarder Soul sur sa télé alors qu’on était censé le regarder dans une salle de cinéma. Je trouve que cela a enlevé un peu de magie lors du visionnage. Ensuite, mon frère m’a fait remarquer que dans les vidéos promotionnelles, il y avait beaucoup de scènes dévoilées et que cela lui avait gâché certains moments. Pour ma part, je n’avais rien regardé pour garder la totale surprise. (alors faites attention)

Je pense que l’on avait aussi l’appréhension que ce soit un deuxième Vice-versa, dans l’au delà. On sent clairement la patte mais il est finalement très différent. Il possède notamment un peu plus de gags.
On pense que l’on va découvrir ce qu’il se passe dans l’au delà mais finalement on découvre “l’avant”. Comment les âmes arrivent sur Terre et comment elles ont les personnalités et leurs centres d’intérêts.

Néanmoins, on ne passe pas énormément de temps dans “l’avant”. L’action se situe plutôt sur Terre. C’était assez surprenant et cela a créé de la surprise et rajouté plein de péripéties. Cependant ça répond à ce que le film veut nous faire comprendre, redécouvrir notre monde, notre quotidien et apprécier ses petites choses insignifiantes mais essentielles. Et cela nous a emmené vers la conclusion.

Soul Pixar Disney +
Les Michel, 22 et Joe

D’ailleurs je ne pouvait pas ne pas parler de l’étrange design et originales des “Michel”, qui sortent tout droit d’une peinture.
Et surtout de 22. C’est mon personnage coup de cœur. C’est une âme qui n’a pas trouvé de centre d’intérêt, donc ne peut pas aller sur Terre. Elle n’aime pas la Terre et souhaite rester dans “l’avant”. Elle est considéré comme un “cancre”, elle qui est là depuis tellement de temps. La preuve, elle est le numéro 22.
L’histoire commencera lorsqu’elle souhaitera échanger sa place pour aider Joe.

Soul Pixar Disney +

Finalement on ne saura jamais ce qu’il se passe après la lumière, mais on sait qu’un tapis roulant qui nous y emmène !

Petit bémol, il y a un très beau casting pour les voix françaises. Cependant on reconnait beaucoup (trop) la voix d’Omar Sy. Donc j’ai eu du mal a décrocher le personnage, Joe, de l’acteur Omar Sy. Mais cela est propre à chacun. Peut-être arriverez-vous à vous en détacher.

Pour finir, Soul est un magnifique film d’animation avec de belles scènes et des gags réussis ! Même si l’on reste sur notre fin lors de la scène finale.

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire