Accueil Découverte La Base: Tomes ? Scans ? La publication des manga au Japon !
La Base: Tomes ? Scans ? La publication des manga au Japon  !

La Base: Tomes ? Scans ? La publication des manga au Japon !

par Balin 30 juillet 2022

Dans ce nouvel article de la Base, je vais tenter de vous expliquer comment se passe la publication des manga au Japon !

S’intéresser au manga implique forcément de s’intéresser à son système de publication. Ne serait-ce que pour connaître l’actualité de sa série préférée.

Quand sort le prochain tome ? Le prochain chapitre ? Le prochain scan ?

La publication des manga au Japon – Une histoire en deux temps:

Au Japon, les manga sont d’abord prépubliés dans des magazines spécialisés. Ces derniers sont en grand format (la taille d’un annuaire téléphonique, pour les plus anciens d’entre vous), et imprimés sur du papier de faible qualité. Ils contiennent plusieurs séries, et paraissent à des rythmes différents:

  • Hebdomadaires comme le Weekly Shōnen Jump de Shūeisha.
  • Bimensuels comme le Big Comic de Shōgakukan.
  • Mensuels comme le Bessatsu Shōnen Magazine de Kōdansha.
  • Bimestriels, trimestriels

Il en existe des centaines et chaque maison d’édition possède sa liste de magazines. En plus de cela, depuis quelques années maintenant, on voit apparaître des magazines numériques chez les éditeurs. Le fonctionnement est le même, sauf que le medium de prépublication est une application ou un site internet.

Chaque semaine (ou chaque mois selon le magazine) sort donc un chapitre, d’environ 12 pages. Et une fois qu’il y a assez de chapitres; la maison d’édition, à l’origine des magazines ou des sites, publie une version reliée des chapitres qu’on appelle tankōbon. C’est l’équivalent d’un tome chez nous. (Là encore, il existe plusieurs types d’édition, et cela mériterait un article).

Fonctionnement Publication manga japon tomes tankobon scan chapitres maison d’édition sérialisation manga Shueisha Kodansha Shogakukan Kadokawa Enterbrain ASCII Media Works Fujimi Shobo Kadokawa Shoten Media Factory Magazines de prépublication Weekly Shonen Magazine Weekly Shonen Jump Weekly Shonen Sunday Entreprises Société Chiffres d’affaires Hitotsubashi

La publication des manga se fait donc en deux temps au Japon!

  1. La première étape, dite de prépublication, permet de tester le marché et de voir si le manga acquiert un public.
    On peut d’ailleurs décomposer cette étape en deux sous-étapes:
    • Publication d’un one-shot, une histoire courte qui aboutit (ou non, selon le succès) à une sérialisation.
    • Publication d’une série, une histoire en plusieurs chapitres qui durera aussi longtemps que le public sera présent. (Encore un nouvel article qui pourrait vous intéresser: le fonctionnement de certains magazines de prépublication).
  2. La seconde étape, dite de publication, vient récompenser les fans avec une édition de meilleure qualité et souvent avec quelques bonus!

Pour ce qui est des « scans », il s’agit de copies illégales des pages des magazines qui sont diffusées sur internet. Ils correspondent donc aux chapitres du manga. Il n’y a pas de différence entre le contenu du magazine et les scans, mais il peut y en avoir entre le contenu des tankōbon ! En effet, certains mangaka retravaillent leurs planches avant qu’elles soient publiés en volumes reliés.

Les acteurs de la publication des manga au Japon

Pour commencer, il existe de nombreuses maisons d’édition au Japon. Les plus connues, et celles qui brassent le plus d’argent aussi, sont Shūeisha, Kōdansha, Kadokawa, et Shōgakukan.

Chacune possède des filiales, et tout un tas de magazines de prépublication qui ciblent chacun un public défini. Sans être exhaustif, voici un petit tour d’horizon:

Shūeisha – 934,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018.

Fonctionnement Publication manga japon tomes tankobon scan chapitres maison d’édition sérialisation manga Shueisha Kodansha Shogakukan Kadokawa Enterbrain ASCII Media Works Fujimi Shobo Kadokawa Shoten Media Factory Magazines de prépublication Weekly Shonen Magazine Weekly Shonen Jump Weekly Shonen Sunday Entreprises Société Chiffres d’affaires Hitotsubashi

Shūeisha est probablement la maison d’édition la plus connue par les occidentaux. À l’origine, il s’agit d’une filiale de Shōgakukan créée en 1929. Cependant, elle a pris son indépendance en 1949. Elle appartient au groupe d’édition Hitotsubashi.

Shūeisha possède plusieurs magazines de prépublication de manga.

  • Shōnen : Le plus connu est le magazine Weekly Shōnen Jump (One Piece, My Hero Academia, Black Clover mais avant eux Naruto, Bleach, Dragon Ball…). Mais on peut aussi citer le Jump Square (Kemono Incidents, Seraph of the End, Twin Star Exorcists)
  • Shōjo : Margaret (La Rose de Versailles) ou Cookie (Nana)
  • Seinen : Le Weekly Young Jump (Kaguya-sama, Kingdom, Golden Kamui, Oshi no Ko, Real, Shadows House, Kowloon Generic Romance…) ou l’Ultra Jump (Jojo’s Bizarre Adventure depuis la partie 7, No Guns Life)
  • Josei : Cocohana (Honey and Clover, Gourmet Detective)

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces publics et termes, je vous invite à lire mon article sur le sujet: La Base: Shōnen, seinen, shōjo, josei – Comment s’y retrouver?

Cette maison d’édition possède des filiales qui publient des manga, mais pas que.

Kōdansha – 896 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2018.

Après Shūeisha, vient la maison d’édition Kōdansha. Fondée par la famille Noma en 1909, c’est la plus ancienne, et la plus grosse maison d’édition japonaise.

Fonctionnement Publication manga japon tomes tankobon scan chapitres maison d’édition sérialisation manga Shueisha Kodansha Shogakukan Kadokawa Enterbrain ASCII Media Works Fujimi Shobo Kadokawa Shoten Media Factory Magazines de prépublication Weekly Shonen Magazine Weekly Shonen Jump Weekly Shonen Sunday Entreprises Société Chiffres d’affaires Hitotsubashi
  • Shōnen : Le plus connu est le Weekly Shōnen Magazine (Ippo, Tokyo Revengers, Edens Zero, Rent-A-Girlfriend, A Couple of Cuckoos, Shangri-La Frontier, Four Knights of the Apocalypse, Blue Lock, Orient et avant eux Fairy Tail, Fire Force, GTO, Seven Deadly Sins).
    Mais on peut aussi évoquer le Bessatsu Shōnen Magazine (Shingeki no Kyojin, Tomodachi Game, I’m Standing on a Million Lives).
  • Shōjo : Bessatsu Friend (Kiss Him, Not Me, Life)Nakayoshi (Card Captor Sakura, Shugo Chara, Chocola et Vanilla, Magical DoReMi, Tokyo Mew Mew)
  • Seinen : La trilogie Morning (Le Bateau de Thésée, Les Gouttes de Dieu, Hōzuki le stoïque, Vagabond, Planetes) Afternoon (Vinland Saga, Blue Period, Born to Be On Air!, Eden, Parasite, Blame, Escale à Yokohama) et Evening (Coq de Combat).
  • Josei : Kiss (Nodame Cantabile, Hotaru, Tokyo Tarareba Girls)

Là encore, la société possède plusieurs filiales, qui publient du manga, mais pas que.

Kadokawa – 852,90 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2018.

Fondé en 1954, Kadokawa Shoten était à l’origine une maison d’édition. De nos jour, Kadokawa Corporation est une entreprise qui touche à bien plus de domaines. Ici, on parlera surtout de Kadokawa Future Publishing, la branche d’édition de la société. Elle publie du manga, mais aussi des romans, des light novel (dont elle contrôle 48% du marché) etc… L’organisation est donc bien plus complexe. On distingue plusieurs marques :

Fonctionnement Publication manga japon tomes tankobon scan chapitres maison d’édition sérialisation manga Shueisha Kodansha Shogakukan Kadokawa Enterbrain ASCII Media Works Fujimi Shobo Kadokawa Shoten Media Factory Magazines de prépublication Weekly Shonen Magazine Weekly Shonen Jump Weekly Shonen Sunday Entreprises Société Chiffres d’affaires Hitotsubashi

ASCII Media Works

  • Shōnen : Dengeki Daioh (A Certain Magical Index, Gurren Lagann, Toradora, Yotsuba & !), Dengeki Bunko Magazine (SAO, Accel World)
  • Shōjo : Sylph (Entre deux, Uta no Prince-sama)
  • Seinen : Dengeki G’s Comic (Charlotte, Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai), Dengeki Maoh (Black Bullet, Grimoire of Zero, Hataraku maō-sama!)
  • Josei : COMIC it (Tant que nous serons ensemble, Les Sorcières de la Fin du Monde)
  • À noter que l’éditeur publie aussi des adaptations manga et light-novel de jeu-vidéos dans le Dengeki G’s Magazine (Guilty Crown, Angel Beats!).

Enterbrain

  • Shōnen : Famitsu Comic Clear (Danganronpa, Log Horizon)
  • Seinen : Harta (Bride Stories, Reine d’Égypte, Sakamoto, pour vous servir!, Wolfsmund), Monthly Comic Beam (Tomino la Maudite, Le Roi des Ronces, L’île Panorama, Thermae Romae)
  • Josei : B’s-LOG COMIC (Diabolik Lovers, Dramatical Murder)

Fujimi Shobo

L’entreprise, auparavant indépendante, est devenue une marque de Kadokawa. En 2015, le nom a disparu au profit de la marque Kadokawa.

  • Shōnen : Monthly Dragon Age (Highschool of the dead, High school DxD, KonoSuba, Cautious Hero, Uzaki-chan)
  • Seinen : Bessatsu Dragon Age (La Ballade de Ran), Monthly Dragon Magazine (Chrono Crusade, Full Metal Panic!)

Kadokawa Shoten

  • Shōnen : Monthly Shōnen Ace (Neon Genesis Evangelion, MPD Psycho, Code Geass, Deadman Wonderland, Fate, Mirai Nikki)
  • Shōjo : Monthly Asuka (Cowboy Bebop, Darker than Black, X), Beans Ace
  • Seinen : Young Ace (Blood Lad, Erased, Evangelion, MPD Psycho), Monthly Comp Ace (Bofuri, Strike Witches)

Cette marque a la particularité de prépublier le contenu Gundam, avec le magazine shōnen Gundam Ace.

Media Factory

Shōnen : Gene Pixiv (Sasaki et Miyano)
Shōjo : Monthly Comic Gene (Servamp)
Seinen : Monthly Comic Alive (Classroom of the Elite, No Game no Life), Monthly Comic Flapper (Guin Saga, Mushoku Tensei, The Rising of the Shield Hero)
Josei : Mei (Ayakashi kibyôshi)

Fonctionnement Publication manga japon tomes tankobon scan chapitres maison d’édition sérialisation manga Shueisha Kodansha Shogakukan Kadokawa Enterbrain ASCII Media Works Fujimi Shobo Kadokawa Shoten Media Factory Magazines de prépublication Weekly Shonen Magazine Weekly Shonen Jump Weekly Shonen Sunday Entreprises Société Chiffres d’affaires Hitotsubashi

Shōgakukan – 739,5 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2018.

Fondée en 1922, Shōgakukan est une maison d’édition qui publiait des magazines éducatifs. Par la suite, elle a élargi son offre. C’est la société mère de Shūeisha.

Shōnen : Le Weekly Shōnen Sunday (Détective Conan, Ranma 1/2, Silver Spoon, Bestiarius, Dororo, Inu-Yasha, GeGeGe no Kitaro, Major, Urusei Yatsura)
Shōjo : Le magazine shōjo le plus vendu est Ciao (Utena, la fillette révolutionnaire, Kilari)
Seinen : Big Comic (Blue Giant, Golgo 13), Big Comic Original (Monster, Master Keaton, Pluto), Hibana (Dorohedoro)
Josei : Monthly Flowers (7 Seeds, Le Clan de Poe, Kids on the Slope)

Elle appartient au groupe d’édition Hitotsubashi.

Hakusensha.

Fonctionnement Publication manga japon tomes tankobon scan chapitres maison d’édition sérialisation manga Shueisha Kodansha Shogakukan Kadokawa Enterbrain ASCII Media Works Fujimi Shobo Kadokawa Shoten Media Factory Magazines de prépublication Weekly Shonen Magazine Weekly Shonen Jump Weekly Shonen Sunday Entreprises Société Chiffres d’affaires Hitotsubashi

Hakusensha fondée en 1973, est l’une des filiales de Shūeisha. Comme sa société-mère, la maison d’édition est désormais indépendante. Elle appartient au groupe d’édition Hitotsubashi.

  • Seinen : Young Animal (Berserk, Suicide Island, Idaten Deities)
  • Shōjo : Hana to Yume (Akatsuki no Yona, Skip Beat!, L’académie Alice, Fruits Basket)

Évidemment, il existe encore d’autres maisons d’éditions au Japon. Pour en citer quelques autres acteurs de la publication des manga : Akita Shoten, Futabasha, Tokuma Shoten (qui a créé le studio Ghibli), Gakken

Si vous êtes arrivés jusque là, merci pour votre lecture…! En espérant vous avoir appris des choses !

Source: bief.org

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire