Accueil Critiques La sorcière aux champignons : T1 – Escapade au pays de la magie et des contes de fées
La sorcière aux champignons : T1 – Escapade au pays de la magie et des contes de fées

La sorcière aux champignons : T1 – Escapade au pays de la magie et des contes de fées

par Skalkoza 9 mai 2022

La sorcière aux champignons (Champignon no majo en VO) est un magnifique shojo de Tachibana Higuchi et la deuxième série de l’autrice à arriver dans l’Hexagone. La première étant L’académie Alice en 31 tomes et son spin-off, L’académie musicale Alice en 3 tomes. Toutes les séries sont disponibles chez Glénat.

La sorcière aux champignons est prépubliée depuis 2019 sur l’application Manga Park de Hakusensha. Toujours en cours, le manga compte aujourd’hui 4 tomes parus au Japon. En France, le premier tome est arrivé le 02/02/2022. J’ai eu la chance de le recevoir récemment et vous fais part aujourd’hui de mon avis suite à ma lecture. C’est parti pour un magnifique voyage au pays de la magie et des contes de fées !

Retrouvez un extrait du premier chapitre juste ICI

La sorcière aux champignons Tome 1 Avis Review Critique Tachibana Higuchi Glénat Manga Champignon no Majo Shojo Fantasy
Couverture et jaquette du tome 1 de la sorcière aux champignons © Tachibana Higuchi – Hakusensha – Glénat

Premières impressions : la couverture

En tenant le tome entre mes mains, la première chose qui m’a attiré était la douceur et le charme qui se dégageaient de la jaquette. Sur un fond blanc cassé, on y voit Luna, entourée de 3 Amanita Muscaria. Les beaux yeux violets de la sorcière noire et sa tenue médiévale donnent envie de plonger le monde qu’est le sien.

Les grands champignons qui l’entourent sont légèrement en relief et pailletés ce qui donne un côté aussi doux que féerique au manga. Le fait qu’ils soient en réalité toxiques et psychotropes apporte une contradiction plutôt sympathique entre leur jolie forme et leur fond mortel.

Sous la jaquette, il y a la couverture en noir et blanc dans laquelle on revoit Luna, dans la forêt, un livre entre les mains. Elle est entourée de son chapeau, de champignons et d’animaux qui semblent attentifs à l’histoire qu’elle lit.

La jaquette, autant que la couverture sont plutôt simples. Malgré cela, elles dégagent quelque chose de bon. Les regarder fait du bien. On est comme transportés… Rien de tel pour bien entamer sa lecture !

Note Jaquette/Couverture : 2/2

Arrivée de Luna dans la ville © Tachibana Higuchi - Hakusensha - Glénat la sorcière aux champignons
Arrivée de Luna dans la ville © Tachibana Higuchi – Hakusensha – Glénat

Scénario : Les apparences sont-elles réellement trompeuses ?

Dans ce magnifique récit, nous suivons le quotidien de Luna, une sorcière noire. On appelle sorcière noire toute sorcière qui fait le choix de ne pas se mettre au service de la famille royale. Contrairement à une sorcière blanche.

Luna habite au fond d’une sombre forêt avec pour seuls compagnons quelques animaux et quelques champignons. Elle y prépare des remèdes, très efficaces et capables de guérir toutes sortes de maux. Tous les 3 mois, elle va les vendre en ville à son ami l’apothicaire et profite de sa sortie pour acheter des livres. La librairie est le seul endroit (avec la boutique de l’apothicaire) où elle est la bienvenue et la lecture est son seul vrai divertissement.

La sorcière noire a une particularité qui lui vaut une réputation funeste. Au-delà de son souffle toxique, là où elle passe, des champignons vénéneux poussent sur son chemin. D’où son surnom de sorcière aux champignons.

Pourtant, contrairement à ce que croient les habitants, les champignons de Luna ne poussent pas pour les empoisonner. Bien au contraire, ils sont bénéfiques car ils purifient l’air. S’ils sont vénéneux, c’est parce qu’ils absorbent le poison et les malédictions de la ville.

A cause de sa réputation, Luna n’a pas d’amis et tout le monde la fuit. Bien que ses passages dans la ville lui rappellent sa solitude, ils lui font également beaucoup de bien. Par exemple, lorsqu’elle entend en cachette les habitants satisfaits de ses remèdes (qu’ils pensent fabriqués par l’apothicaire), elle est heureuse. Elle se sent utile.

Puis un jour…

Alors qu’un jour elle se rend en ville, Luna croise sur son chemin un couple d’amoureux. Elle qui ne connait pas l’amour, elle ressent un drôle de sentiment en les observant.

L'amour? © Tachibana Higuchi - Hakusensha - Glénat la sorcière aux champignons
L’amour? © Tachibana Higuchi – Hakusensha – Glénat

Une fois chez elle, et sans réellement s’en apercevoir, elle se met à dessiner le visage du charmant gentilhomme qu’elle a vu plus tôt. Son dessin prend alors vie et c’est parti pour une magnifique soirée dansante dans les étoiles. Luna, tout comme ses amis les animaux sont très heureux et croient à un rêve. Mais il n’en est rien. Tout était bien réel. Lorsqu’elle retourne au village, le jeune homme la reconnaît. Il a de vagues souvenirs de cette soirée, dans sa version dessinée.

De là, une nouvelle aventure, belle mais semée d’embûches, commence.

Le scénario du manga se met doucement en place. Les pages et la narration, aux allures de conte de fées, défilent et absorbent toute l’attention le lecteur. Malgré une certaine lenteur dans le récit, il n’est à aucun moment ennuyant. Plusieurs émotions m’ont traversée lors de ma lecture. De la tristesse à l’étonnement, de l’affection à la joie, l’histoire m’a réellement charmée. Une fois ma lecture finie, je me sentais bien. Comme quand, enfant, j’étais bercée et touchée par une belle histoire.

Note Scénario : 4,5/6

Lorsque les dessins prennent vie © Tachibana Higuchi - Hakusensha - Glénat la sorcière aux champignons
Lorsque les dessins prennent vie © Tachibana Higuchi – Hakusensha – Glénat

Personnages : Une sorcière noire a-t-elle droit à l’amour ?

Le récit est centré sur le personnage principal, Luna. La façon avec laquelle le manga est narré présente peu à peu la sorcière. Au fil des pages, on apprend à la connaître et surtout à connaître sa vraie personnalité, sa vraie nature, son histoire ainsi que sa beauté intérieure qui est bien loin de l’image que dépeignent les habitants de la ville.

J’ai senti comme une volonté de l’autrice de poser les bases de son personnage principal dans ce premier tome. De cette manière, le lecteur connaît profondément Luna à la fin de sa lecture et cela permettra de se concentrer sur les autres personnages par la suite.

Toutefois, il ne faut pas croire à travers ce que j’écris que la série est dépourvue d’autres personnages. Il y en plein d’autres et même très intéressants.

Il y a l’apothicaire, une des rares personnes à connaître et à affectionner la gentillesse de Luna. Quelque part dans le tome se cache son histoire. Je vous laisse le plaisir de la découvrir. Il y a également son ami le libraire. Mi-esprit, mi-humain, il est toujours de bon conseil lorsqu’il s’agit de recommander des livres à la belle sorcière.

Ensuite, il y a Henri, le beau jeune homme qui fait rougir Luna et fait battre son coeur. Enfin, il y a Claude ainsi que tous ses amis les animaux et les champignons.

Tous les personnages ont un rôle à jouer et tous apportent leur pierres à l’édifice. Tous embellissent l’histoire.

Note personnages : 5/6

Pages bonus © Tachibana Higuchi - Hakusensha - Glénat la sorcière aux champignons
Pages bonus © Tachibana Higuchi – Hakusensha – Glénat

Dessins : Un manga aux allures de contes de fées

C’est la première fois que je lis un manga de Tachibana Higuchi et je dois avouer que je suis devenue fan de ses dessins. Son coup de crayon est beau, maîtrisé et très soigné. Elle met de la beauté dans les détails et de la douceur dans les traits des personnages.

La mangaka a fait le choix de proposer des planches qui associent ce que l’on retrouve dans les mangas classiques et dans les contes tels que ceux des frères Grimm. Ce subtil mélange donne un résultat époustouflant. Aussi beau qu’orignal.

Chaque chapitre a sa propre illustration et à chaque chapitre, Luna a droit à de nouveaux habits. Ils sont tous regroupés en fin de tome. L’autrice explique à quel moment on a vu telle ou telle tenue et pourquoi le design change à chaque fois.

Les tenues de Luna © Tachibana Higuchi – Hakusensha – Glénat

En parlant de bonus, il y en a énormément dans ce premier tome. J’en ai rarement vu autant dans un seul volume. Ce sont souvent des illustrations qui présentent, à la façon d’un grimoire, tout ce qui gravite autour de Luna : Sa maison, son chapeau, ses champignons… etc.

Note dessins : 5/6

Note globale : 16,5/20

Pages bonus © Tachibana Higuchi – Hakusensha – Glénat

Mon avis sur la sorcière aux champignons, en résumé

La sorcière aux champignons est un beau récit qui plonge le lecteur dans un monde magique et féérique. J’ai passé un agréable moment à lire cette histoire.

Le scénario est lentement amené. La manière avec laquelle il est narré est belle et ne laisse place à aucune seconde d’ennui. Il raconte l’histoire de la sorcière noire qui aux premiers abords peut sembler naïve mais qui est finalement plus complexe qu’il n’y paraît.

Bien que le récit se concentre sur Luna, les autres personnages n’en demeurent pas moins importants. Ils sont divers et variés et apportent tous leur touche de beauté à l’histoire.

Côté dessins, c’était une très agréable surprise de découvrir la patte de Tachibana Higuchi. Ses traits sont fins et tellement beaux et soignés ! On sent qu’elle met un point d’honneur à proposer quelque chose d’aussi joli qu’intéressant. Niveau bonus, c’est un régal. Il y en a quasiment à la fin de chaque chapitre.

Le chapitre bonus est également magique et est rattaché à l’histoire principale.

Le premier tome s’est achevé sur un cliffhanger et tant de mystères restent à percer. La suite s’annonce belle mais compliquée pour nos tourtereaux. Il me tarde de découvrir la suite de leurs aventures.

Je vous donne rendez-vous pour la review du tome 2 (sorti le 04/05/2022) pour en reparler !

La Team te suggère aussi