Accueil News Le siège des exilées : Akane Torikai revient avec une dystopie
Le siège des exilées : Akane Torikai revient avec une dystopie

Le siège des exilées : Akane Torikai revient avec une dystopie

par Shima 7 janvier 2021

Après En proie au silence et You’ve gotta love song, les éditions Akata annoncent le retour d’Akane Torikai dès ce début d’année avec Le Siège des exilées : une série dystopique en deux tomes dans laquelle la mangaka questionne sur le sexe, l’amour, la reproduction… et finalement, sur notre condition d’être humain et le sens du bonheur.

Les éditions Akata souhaitent explorer dans les années qui viennent la carrière déjà dense et protéiforme d’Akane Torikai.

Le siège des exilées

Résumé

Quelque part, en Asie, dans le futur… Depuis plusieurs années, il ne naît presque plus d’hommes. Ces derniers sont souvent réduits à leur rôle de partenaire reproducteur. La société s’est construite autour d’un système matriarcal. Ni guerres ni conflits ne viennent perturber le quotidien et l’équilibre. Mais certaines ont décidé de fuir la ville. Elles se sont installées à l’extérieur, dans un bidonville. C’est là que demeure Sanada. Cette dernière possède un secret… un secret qui pourrait bien attiser la convoitise de ses congénères.

Le siège des exilées

Le siège des exilées

Mandarin Gypsy Cat no Rôjô, de son titre japonais est donc un manga d’Akane Torikai paru entre 2017 et 2018 dans le magazine Da Vinci. Le manga est terminé en 2 tomes. Le siège des exilées se démarque par son origine de prépublication : en effet, le manga a été conçu pour le magazine culturel Da Vinci, sorte de Telerama japonais. La mangaka avait donc pour challenge de s’adresser à un lectorat qui ne s’intéresse pas forcément aux mangas.

Avec ce titre, la mangaka s’est essayée à la science-fiction, un genre dont elle est peu amatrice. Le résultat est pour le moins fascinant, et emprunt de la touche si particulière de l’artiste. Avec un style graphique toujours en évolution – elle bannit cette fois-ci complètement les trames, au profit de dégradés au lavis – Akane Torikai imagine une société matriarcale, dans laquelle les hommes sont devenus rares et objets de curiosité. Dans le bidonville d’une Asie hybride, aux faux airs de culture chinoise traditionnelle, elle met en scène des femmes qui luttent, qui cherchent leur place et se questionnent, sur les choix de la société et leurs vies.

Akata

Le premier volume de Le siège des exilées paraîtra en France au mois de février.

Source : Akata

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire