Accueil Critiques Les Pérégrinations de Shima – Outsiders tome 1
Les Pérégrinations de Shima – Outsiders tome 1

Les Pérégrinations de Shima – Outsiders tome 1

par Shima 18 février 2021

Je vous annonçais en début de mois, la sortie prochaine du manga original, shôjo d’aventure Outsiders aux éditions Ki-oon. Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter ce premier tome envoyé par l’éditeur. Au programme, une héroïne qui n’a pas froid aux yeux, des vampires et loups-garous !

Retrouvez le tome 1 de Outsiders aujourd’hui, jeudi 18 février en librairies !

Outsiders

Synopsis Outsiders

Ema est une lycéenne pleine d’énergie et de ressources. Quand sa grande sœur ne donne plus de nouvelles, elle se lance sur sa piste au beau milieu de la nuit… pour la retrouver évanouie dans les bras d’un vampire en plein combat contre un loup-garou ! Repérée, elle est assommée et emportée par le suceur de sang. Mais son kidnappeur n’est autre que Tamaki, un collaborateur de sa sœur ! Plus étonnant encore, celui qu’il affrontait est à la fois son employé et son protégé, Taiga…

Les deux créatures surnaturelles cohabitent dans la clandestinité, alors même que leur nature les destine à se détruire mutuellement. Comment peuvent-elles bien vivre ensemble ? Depuis des siècles, le vampire se sert de son pouvoir d’amnésie pour cacher leur identité et se fondre dans la société humaine. Étrangement, sa technique ne fonctionne pas sur la jeune fille… Elle accepte de garder leur secret, mais est bien décidée à les tenir à l’œil !

Outsiders

La couverture m’a clairement interpelée ! Je l’aurais vu en librairie, mon attention se serait assurément posée dessus. Le léger relief, toutes ces couleurs et l’action qui s’en dégage font de Outsiders un manga qui se remarque. De plus, la typographie du logo et l’arbalète tenue par l’héroïne peuvent laisser penser à « une chasse aux monstres » et j’ai hâte de voir ce que va donner l’histoire !

Graphismes et édition

Comme à son habitude, les éditions Ki-oon nous offrent une édition de qualité. La couverture en relief, les 6 pages couleurs et le petit bonus sur les personnages à la fin sont très appréciables.

Akira Kanou a un trait assez personnel qui est agréable à l’oeil. Le manga est sombre, que ce soit dans les ombrages, notamment sur les visages ou les vêtements. Les arrière-plans sont également foncés, ce qui nous plonge dans l’ambiance sombre du manga.

A part quelques soucis de proportions par moments et des visages quelquefois approximatifs dans les petites cases, nous pouvons tout de même profiter de la maîtrise de la mangaka dans les grandes cases où les visages en gros plan reflètent parfaitement le style « beau garçon » recherché par l’auteure

Outsiders

De la Bit-lit en manga

Je dois avouer que cela faisait des années que je n’avais pas lu de bit-lit. J’ai eu une période dans mon adolescence où j’aimais beaucoup ce genre, puis j’ai trouvé que cela tournait en rond. L’héroïne qui se confronte du surnaturel, puis rencontre de beaux garçons non-humains et s’engrange souvent une romance qui prend une place très importante dans le récit d’aventure.

Lorsque j’ai ouvert Outsiders, j’avoue avoir apprécié ce côté bit-lit. Rencontrer cette jeune héroïne qui découvre un monde inconnu au sein même de sa ville, les deux personnages fantastique et leur rivalité et le début d’histoire qui s’esquisse m’ont instantanément intriguée.

Point intéressant, l’héroïne a 16 ans, le loup-garou et le vampire semblent avoir la trentaine (le vampire a même 300 ans) et aucune trace de romance n’est apparue dans ce premier tome. L’auteure se concentre sur son intrigue et la mise en situation de son histoire principale et j’ai beaucoup aimé cela. Aucun des personnage n’a eu de coup de foudre au premier regard et la romance « n’interfère » pas avec l’intrigue. Je ne sais pas ce que nous proposera la suite, mais la mangaka ne semble pas partie dans un trio amoureux avec les personnages principaux et c’est une des choses que je reprochais à la bit-lit à la longue, je suis donc ravie !

Outsiders

Des personnages forts

La mangaka le dit elle-même à la fin du manga, elle a commencé les premières esquisses du manga en 2013, alors que les films Twilight venaient de se terminer. Elle avait du mal à adhérer au caractère de Bella. Tout comme elle a toujours eu de la peine à apprécier l’image classique de l’héroïne de shôjo. Pour le personnage d’Ema, elle a voulu créer un personnage au caractère fort et indépendant, doté d’une forte conviction et d’un sens de la justice tellement puissant qu’il va parfois l’enfermer dans des à priori. La perte de ses parents l’a également enfermée dans une bulle de solitude. La mangaka nous offre ici une héroïne forte, tant mentalement que physiquement. Ema est en effet adepte de parkour et n’a pas peur de se battre pour défendre la justice, comme feu ses parents.

En ce qui concerne le duo vampire (aeternia) loup-garou, Akira Kanou nous les introduit au cours d’un combat acharné. Cependant, derrière cette lutte entre Tamaki et Taiga, se cachent un passé et des sentiments plus complexes. Ema va d’ailleurs passer une bonne moitié du manga a comprendre la relation qui les unit.

J’ai beaucoup aimé la comparaison à Tom et Jerry de la mangaka. Tamaki et Taiga passent leur temps à se disputer, mais au fond, ils ne s’entendent pas si mal.

Que l’aventure commence !

Après sa rencontre fortuite avec le duo Tamaki – Taiga, la vie d’Ema va être bouleversée ! Loin de vouloir oublier cette nuit-là, elle va au contraire ne pas vouloir quitter Tamaki des yeux. Un vampire en liberté ? Non merci ! Ema va donc côtoyer Tamaki et Taiga, apprendre à les connaître, puis, la véritable aventure pour la jeune fille va débuter. Elle va découvrir que le duo est associé à la police pour résoudre des meurtres perpétués par les êtres surnaturels. Bien décidée elle aussi participer à l’enquête, voici Ema plongée dans le danger d’un monde jusque là inconnu d’elle, dans sa propre ville.

Outsiders

Conclusion sur Outsiders tome 1

J’ai beaucoup aimé ce premier tome. Les personnages sont forts et attachants et l’histoire qui débute semble intéressante. Le lien entre Tamaki et Taiga nous intrigue et l’enquête finale est ce que j’attendais du manga : une histoire mystérieuse où humaine, vampire et loup-garou s’unissent pour protéger la ville. Ce shôjo de fantasy urbaine est une belle découverte et j’ai hâte de découvrir la suite des aventure d’Ema, Tamaki et Taiga !

La Team te suggère aussi