Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Asadora, tome 1 et 2 aux éditions Kana
Les Trésors du Nain: Asadora, tome 1 et 2 aux éditions Kana

Les Trésors du Nain: Asadora, tome 1 et 2 aux éditions Kana

par Balin 23 août 2020

Naoki Urasawa est un de mes auteurs préférés. Ses œuvres sont toutes excellentes et c’est avec plaisir que j’entame la dernière: Asadora!

Les deux premiers tomes sont disponibles aux éditions Kana, dans la collection Big Kana.

Présentation d’Asadora!

Asadora est donc la nouvelle oeuvre de Naoki Urasawa. Les deux premiers tomes nous offre des couvertures assez originales. Elles prennent la forme de photos anciennes. À noter que Asadora est une référence populaire du Japon, il s’agit d’une émission quotidienne diffusée le matin. (C’est précisé dans les rabats de jaquette)

La jaquette du tome 1 nous présente une jeune fille à l’air espiègle, probablement l’héroïne ainsi qu’une photo d’un triporteur.

Asadora tome 1 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Celle du tome 2 présente la même jeune fille mais cette fois avec un avion en arrière plan de la photo. On notera le passage à la couleur entre les photos du tome 1 et celles du tome 2.

Asadora tome 2 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO
Extrait couleur Asadora tome 1 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain

Pas grand chose côté résumé, il est tout en énigme. Ce qui est certain, c’est que la jeune fille semble être un personnage haut en couleur! Et aussi, qu’une menace “monstrueuse” semble planer sur le monde décrit par Urasawa ! Un cataclysme? Naturel? D’origine anthropique? Ou plutôt quelque chose de plus fictionnel? Les Kaiju ont la côte au Japon !
Du côté de l’époque, il semblerait que le récit se déroule dans les années 60.

© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Passons donc à la lecture d’Asadora!

Tome 1:

Ce premier tome débute avec un flashforward (il nous montre un événement qui arrivera dans le futur du récit). Il nous informe directement que l’histoire se déroulera sur plusieurs décennie. On peut d’ailleurs saluer la qualité de l’édition avec de superbes pages couleurs.

Page couleur Asadora tome 1 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Les premières pages semblent étayer l’hypothèse kaiju… Mais on n’est sûr de rien, on parle de Naoki Urasawa là!

Le récit suit le personnage d’Asa Asada, un jeune fille issue d’une famille TRÈS nombreuse (10 enfants tout de même).
Dans ce premier tome, on suit ses aventures alors qu’elle est en 6ème année d’école primaire. (équivalent à la 6ème année d’école primaire du système belge et à la 6ème du système français)

Page couleur Asadora tome 2 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Asa est un personnage vraiment adorable, très attachant. Et avec un très fort caractère du haut de ses 11 ans! Son quotidien va être chamboulé par de nombreux événements. La naissance d’un 11ème enfant, un kidnapping, mais surtout une incroyable tempête et des inondations importantes! Pour autant, la jeune fille ne perdra pas ses moyens!

Extrait tome 1 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Mue par son altruisme et sa force de caractère, la jeune fille fera tout pour retrouver les membres de sa famille mais aussi pour aider les autres survivants. Pour cela, elle s’alliera à M.Kasuga, un aviateur retraité de guerre qui a tout perdu depuis la fin de cette dernière.

Extrait  tome 1 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Bilan du tome:

Ce premier tome d’Asadora est vraiment poignant. Il nous présente des personnages captivants, consistants, qui doivent faire face à l’urgence dans un monde dévasté par les aléas climatiques. Cependant, il instille subtilement une dimension surnaturelle, fantastique dans le récit. Ces catastrophes sont-elles vraiment d’origine naturelle?
En toile de fond, on peut aussi y voir la critique de la situation d’après-guerre au travers des personnages de M.Kasuga et de Mme Kinuyo: la pauvreté, le vol, l’absence de reconnaissance…
C’est un tome d’introduction très bien maîtrisé, qui pose les bases de l’histoire: personnages, intrigues, univers. Je ne demande que la suite évidemment! D’ailleurs… Allons-y!

(Bon il est possible qu’il y ait un peu de spoil, alors si vous n’avez pas lu le tome 1, n’allez pas plus loin).

Tome 2:

Ce tome 2 reprend à endroit bien éloigné du Japon, en plein milieu d’une jungle tropicale! L’auteur élargit l’univers du récit, plaçant l’intrigue à un tout autre niveau! Ce n’est plus seulement le Japon qui est menacé, mais une zone plus large!

Page couleur Asadora tome 2 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

On découvre ainsi les membres d’une expédition scientifique qui semblent enquêter sur une espèce assez peu commune… Y’a t-il un lien direct avec ce qu’il s’est passé au Japon? Probablement oui! Mais rien n’est avéré ! De nouveaux mystères nous sont présentés, l’histoire devient de plus en plus intrigante!

Extrait tome 2 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Mais retour au Japon, avec Asa et M.Kasuga! Toujours dans l’optique du sauvetage, c’est l’occasion pour la jeune fille de s’essayer au pilotage d’avion! Une nouvelle passion?

J’ai beaucoup apprécié ces moments de transmission, c’était assez « poétique ». Et là encore, on ne peut que constater la force de caractère d’Asa!

Extrait tome 2 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Et après le changement d’espace, le changement de temps! Eh oui, comme promis dans le tome 1, l’histoire va s’étendre sur plusieurs décennies! Le changement est très habile je trouve, l’histoire progresse. Nous voici donc 5 ans plus tard, en 1964. Vers quels ciels s’orientera l’histoire dorénavant ? Je suis impatient de le savoir!

Page couleur Asadora tome 2 Kana Big Kana Naoki Urasawa Les Trésors du Nain
© 2019 Naoki URASAWA/N WOOD STUDIO

Bilan du tome:

Si le tome 1 posait des bases solides, le tome 2 s’amuse avec ces dernières. Les personnages sont les mêmes mais vieillissent, le lieu n’est pas le même mais il garde sa consistance. Tout est approfondi, j’ai vraiment apprécié la construction du récit que nous présente Urasawa.

L’intrigue se tisse tout aussi subtilement que dans le premier tome. Elle prend une tournure d’enquête, de complot autour de la cause réelle des incidents de 1959. Tout ceci monte en puissance! Quelle sera l’explication ? Cet aspect “recherche” c’est quelque chose qu’on retrouve régulièrement dans les oeuvres d’Urasawa et qu’il maîtrise à la perfection! La réalité de l’intrigue sera assurément surprenante!

On se prend d’affection pour le personnage d’Asa. Un peu incomprise par les autres, elle cherche des réponses sur ce qu’il s’est passé ce fameux jour. Et je pense qu’elle finira par trouver des réponses sur elle-même!

Et pour vous donner un autre point de vue, la Gaakette Shima vous donne son avis sur ces deux premiers tomes:

“Le grand Naoki Urasawa est de retour dans une histoire qui s’étalera du Japon d’après-guerre jusqu’à nos jours. On y rencontre la très courageuse et attachante Asa qui va devoir faire face à de grandes responsabilités pour son âge !
Dans Asadora!, on retrouve la touche Urasawa, avec des concepts chers à l’auteur : le mystère manié avec brio en jouant avec les lieux, le temps, et les faits historiques.
Asa est à l’image d’autres protagonistes principaux du mangaka, héroïne du quotidien, simple, courageuse et altruiste. La recette fonctionne de nouveau merveilleusement bien. On se demande où et comment l’auteur va nous mener du début du manga jusqu’aux événements des jeux olympiques de 2020. Urasawa distille subtilement de nouveaux mystères au cours de ces deux premiers tomes. Asadora! monte petit à petit en puissance, en laissant deviner une suite qui devrait gagner toujours plus en ambition et intérêt, jusqu’à une révélation finale certainement innatendue.
Pour ma part, je vais me laisser emporter une nouvelle fois avec plaisir par Naoki Urasawa et son récit plein d’humanité et de mystères.”

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire