Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Buchimaru Chaos, intégrale
Les Trésors du Nain: Buchimaru Chaos, intégrale

Les Trésors du Nain: Buchimaru Chaos, intégrale

par Balin 2 février 2020

Buchimaru Chaos est une série des éditions Doki-doki. Et pour la première fois, le coffre nous offre aujourd’hui l’intégrale de la série! 

Alors, que vaut cette série? 

Buchimaru Chaos est un manga de Tsutomu Ohno. C’est dans le Young Animal d’Hakusensha qu’on a pu découvrir l’oeuvre à partir de 2016. Elle compte 3 tomes et est terminée. En France, c’est Doki-Doki qui s’occupe de la publication.

Les couvertures de Buchimaru Chaos

Elles sont assez simples dans leurs conceptions, pas de compositions particulières, mais plutôt efficaces. Je dois avouer que ma préférée est la première. 

Au dos du premier tome, on peut lire ceci:

La chasse aux dieux est ouverte ! Il y a bien longtemps, les êtres humains vivaient en harmonie avec les forêts et vénéraient des divinités appelées “esprits gardiens”. Byakuya et Buchimaru sont deux ninjas qui, après avoir déserté leur clan, se rendent coupables d’un grave crime qui ébranle toute la province… Dès lors, les désirs et les aspirations des deux traîtres, des esprits gardiens et des ninjas s’entrechoquent !

Voilà, les choses sont dites: des ninjas, des divinités, de la castagne. C’est à ça qu’il faut s’attendre pour la lecture de Buchimaru Chaos.

Passons donc à la lecture! 

Si cela vous intéresse, vous pouvez consulter le premier chapitre juste ici:

Chapitre 1- Buchimaru Chaos.

Tome 1: Une entrée en matière un peu hésitante.

Le tome 1 est donc une introduction à l’univers de Buchimaru Chaos. Si le background est plutôt bien décrit: divinité, pouvoirs, et cultes associés, ce n’est pas la même pour les personnages. On suit Byakuya et Buchimaru donc. Cette dernière ayant commis un crime (dont on ne nous parle pas) et ce dernier qui la suit car… il aime son odeur? 

Soit, c’est assez étrange comme motivation, mais pourquoi pas. 

Ensemble ils quitteront leur clan et iront défier un des esprits divins afin de lui voler sa main. En effet, la main droite de cet esprit, Tadamuki, serait capable de ressusciter les défunts. Ainsi, voilà quel est le but de Byakuya: ressusciter un proche.

Cela pourrait marcher… Si on avait un peu plus de précision là dessus. On n’a aucune idée de sa réelle motivation. Le fait qu’on ne sache pas qui elle souhaite ressusciter nous empêche de comprendre son objectif intérieur ! Et je dois dire que c’est assez problématique. On doit la suivre sans comprendre pourquoi. 

Buchimaru Chaos, extrait tome 1

Et visiblement nous ne sommes pas les seuls puisque Buchimaru fait de même. (Même si dans son cas… C’est uniquement parce qu’il est “limité”). On part donc dans une poursuite, vers un but plutôt obscur.

Vient ensuite le deuxième problème de ce premier tome selon moi : la constance des personnages et leur développement.

Byakuya reste droite dans ses bottes, même si on ne sait pas ce qu’elle veut, elle semble savoir et elle s’y tient. Mais on ne peut pas en dire autant de Buchimaru. C’est une vraie girouette. J’avoue ne pas comprendre ces réactions. On a parfois l’impression de sautes d’humeur. 

Concernant l’approfondissement des personnages… C’est tout de même assez superficiel, pas de réel background pour Byakuya et une impression versatile malgré un but clairement défini pour Buchimaru.

C’est donc avec un duo un peu branlant que commence cette histoire. L’humour est, à mon sens, un peu trop présent dans l’histoire. On se passerait bien des “reniflages” de Buchimaru. Et on est trop souvent catapulté dans l’inconnu: ça manque de contextualisation. 

C’est dommage, cela partait plutôt bien avec le synopsis et les premières pages. 

Mais les dessins sont plutôt jolis, le bestiaire semble étoffé et les scènes d’actions sont pour l’instant assez intenses. Alors je garde espoir que l’histoire s’améliore dans les tomes suivants. 

Buchimaru Chaos, extrait tome 1

Tome 2: Un développement qui n’ose pas et qui en souffre

Attention spoil évidemment, je vais repartir de la fin du tome 1!

Dans ce deuxième tome, on va suivre le “voyage” de Buchimaru et Tadamuki à la recherche de Byakuya. En plus des enjeux personnels des deux personnages, il semble également y avoir un enjeu beaucoup plus grand concernant un esprit gardien scellé: Shunmoku

D’autres personnages apparus dans le tome 1 prennent un rôle un peu plus important dans ce tome 2. Haizami, une amie d’enfance de Buchi; ou bien Ikaru le cannibale et l’imposant Tarôsa!
Ces trois personnages ne manquent pas de charisme, surtout Ikaru en fait. Ils apportent un petit plus sympa dans le récit; cela nous change de Buchi et Tadamuki

Buchimaru Chaos, extrait tome 2

Ce tome c’est un peu une chasse à l’homme géante. Byakuya chasse les Esprits Gardiens, Buchi et Tadamuki chassent Byakuya. Ikaru, Tarôsa et Haizami chassent Buchi. Les ninjas du clans chassent également Buchi. Mais globalement, tout semble tracé, et la résultante, c’est que l’on n’a que peu de notions de l’univers qui entoure les personnages. Il est totalement éclipsé par la chasse à l’homme. 

Buchimaru Chaos, extrait tome 2

Entre temps, on passera par des trahisons, des combats, des rencontres et également des événements un peu surnaturels. Je pense notamment à un passage en particulier, qui concerne Buchimaru. Sans trop en dire, j’espère que ce passage, qui touche assez profondément Buchimaru, servira par la suite comme base de développement du personnage. Ce passage fut bref, probablement un peu trop d’ailleurs; je pense que l’auteur aurait pu s’appesantir un peu plus dessus.

Buchimaru Chaos, extrait tome 2

L’auteur semble avoir l’intention d’utiliser ce passage pour développer Buchi, mais je dois avouer que l’utilisation qu’il en fait me déçoit un peu… Mais peut-être n’est-ce qu’un début!

Mais pour faire bref, ce tome est plutôt sympathique. On ne s’ennuie pas car on a toujours cette “poursuite”, les chasseurs chassant sont chassés. Cela amène de la tension, une certaine pression dans le récit. C’est plutôt bien effectué. Mais le défaut inhérent à cela… C’est la linéarité du scénario! On a l’impression qu’il n’y a rien d’autre autour. Même si certains éléments nous détachent un peu de cette ligne droite; ils sont trop expéditifs pour avoir un véritable impact. 

Buchimaru Chaos, extrait tome 2

Pour les dessins, je n’ai rien à redire, les designs sont travaillés, recherchés. Encore une fois le bestiaire est agréable. On peut reprocher une mise en scène assez peu innovante, mais cela reste efficace.
Côté personnage, on sent une certaine amélioration, c’est un peu moins fouilli que dans le premier tome. Pour autant, tout n’est pas résolu. Et je dois bien avouer que certaines choses me font peur pour la suite… Mais je garde l’espoir que la fin soit correcte! Alors restons curieux!

Tome 3: Une conclusion correcte, qui rehausse le reste sans gommer les défauts

Attention spoil évidemment, je vais repartir de la fin du tome 2!

Dans ce tome, on reprend avec le combat contre le deuxième esprit gardien, Aun. Tous les personnages sont réunis: Byakuya, Buchi, Tadamuki, Haizami, Ikaru et même Tarôsa

Évidemment, Aun ne survit pas au combat. 

Si ce tournant dans l’histoire est facilement prévisible. Je dois dire que les tournants suivant le sont beaucoup moins! 

La série souffre toujours de cette précipitation des deux premiers tomes, mais prends un peu plus le temps de nous surprendre. 

On sent la volonté de l’auteur de donner une vraie fin à Buchimaru Chaos. Des designs surprenants, des révélations bien amenées, des retournements plutôt inattendus, mais pas incohérents.

Buchimaru Chaos, extrait tome 3

Vraiment, cette volonté se ressent jusque dans son trait, plus agressif, plus empreint de dynamisme. Et ce malgré une mise en scène toujours un peu hasardeuse, comme dans les tomes précédents. On se perd parfois dans l’organisation des cases qui semble fouillie. 

Encore une fois, un véritable soin est apporté au Bestiaire, les derniers Esprits Gardien ont vraiment des designs originaux, poussés. Je pense que c’est vraiment ce point que je retiendrais de Buchimaru Chaos.

Pour autant, si l’auteur fait de son mieux pour donner une fin correcte à son œuvre, celle-ci ne cesse pas de souffrir de ces défauts. 

Buchimaru Chaos, extrait tome 3

On notera le développement et le devenir d’Ikaru. Il avait pourtant un bon potentiel d’antagoniste, mais finalement c’est comme si l’auteur l’avait oublié. 

Pourtant, au départ cela partait bien, l’auteur creusait un peu le personnage, lui donnait un background et un peu plus de mystère. Il prenait une vraie consistance!

Buchimaru Chaos, extrait tome 3

Et puis… il disparaît en cours de tome pour revenir à la fin, comme un post-scriptum. 

C’est dommage de gâcher un potentiel pareil dans le rush de l’histoire. Et surtout d’avoir perdu du temps à le développer pour qu’au final ne pas l’utiliser. On en vient même à se demander pourquoi Ikaru a été introduit?

Ainsi, Ikaru est à l’image de l’oeuvre complète. Du potentiel à la base, qui est approfondi, creusé, mais qui finalement se perd dans la précipitation, si bien qu’on l’oublie un peu. 

Mais tout n’est pas à jeter dans ce dernier tome. L’auteur parvient quand même à organiser une histoire qui s’intensifie au fil de la lecture. On a un vrai climax en cette fin de tome. 

Le mot du Nain sur Buchimaru pour la fin !

Buchimaru Chaos a effectivement de nombreux défauts, c’est un fait. Si l’on peut en retenir un dessin plutôt soigné et recherché, on ne peut pas dire la même chose du scénario. Et malgré une fin plutôt correcte, la série souffre vraiment de sa linéarité.

Pour autant, la série n’est pas à jeter! Sans être transcendante, elle reste un très bon divertissement!

Et il ne faut pas oublier qu’il s’agit du premier vrai récit de Tsutomu Ohno

Et sous cet angle, Buchimaru Chaos n’est finalement pas si catastrophique! Il serait plutôt prometteur en fait. On sent une progression de l’auteur au fil des 3 tomes, dans sa maîtrise du temps, dans la construction de son récit. 

Rares sont les auteurs qui arrivent à proposer une première série irréprochable. 

Ainsi, Tsutomu Ohno est un auteur que je vais désormais suivre de plus près, car il a selon moi, un bon potentiel! 

En me renseignant, j’ai d’ailleurs pu voir qu’il travaillait déjà sur une autre série: Tetsuoberutta

Je m’en vais donc de ce pas me renseigner sur cette dernière!

© TSUTOMU OHNO 2017 / HAKUSENSHA

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire