Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Hell’s Paradise, tome 4
Les Trésors du Nain: Hell’s Paradise, tome 4

Les Trésors du Nain: Hell’s Paradise, tome 4

par Balin 13 octobre 2019

Yuji Kaku nous emmène toujours plus loin sur l’île de l’Enfer. Retrouvons Gabimaru avec le tome 4 d‘Hell’s Paradise toujours aux éditions Kazé!

Pour commencer, et comme à chaque fois, je vous préviens: il va y avoir du spoil des tomes précédents! Donc si vous n’avez pas lu les tomes précédents, je vous invite à le faire, car Hell’s Paradise ça vaut le coup quand même! 

Je vous mets ici un lien pour le premier chapitre si jamais vous êtes intéressés:

Chapitre 1

Je vous rappelle aussi que toutes mes reviews sont disponibles ici: 

Les Trésors du Nain

Coffre, ouvre-toi!

Le coffre nous offre aujourd'hui le tome 4 d'Hell's Paradise

Du violet pour cette couverture du tome 4! 

On retrouve, en couverture de ce tome 4, deux de mes personnages préférés, les frères Chōbē et Tōma Aza. Je vais me répéter, mais j’apprécie toujours autant la manière de coloriser la couverture. 

Couvertures du tome 4 d'Hell's Paradise

Pour la quatrième de couverture, en voici le synopsis:

Le voile se lève sur le mystère qui entoure l’élixir d’immortalité… Plus que jamais décidé à rejoindre sa femme, Gabimaru part seul pour achever sa quête mais se retrouve confronté à un combattant visiblement immortel. En mauvaise posture face à cet être aux pouvoirs démentiels, il ne doit la vie qu’au sauvetage inespéré de l’étrange Mei. Pour les condamnés, l’unique moyen de rivaliser avec la puissance des Tensen se trouve désormais dans l’apprentissage du “tao”…

Egalement, toujours un petit dessin à même le tome. 

Planche sur le tome 4 d'Hell's Paradise

Il met en scène Chōbē, et hors champ Tōma. Et reprend une des scènes plutôt comique mais néanmoins importante de ce tome!

Hell’s Paradise, plus Enfers que Paradis ?

Alors ce premier tome commence très très fort! 

Avec le tome 3, on avait quitté Gabimaru alors qu’il était en assez piteux état, et qu’il devait faire face à Gantetsusai Tamiya. On reprend directement dans le vif du sujet avec leur affrontement! Et on peut parler d’un combat de titans!

Par la suite, on en apprend un peu plus sur le grand Tensen, un Xianren, celui qui régit l’île de Sukhavati

Il n’est en fait pas seul! Ou plutôt il n’est plus seul. 

Les dirigeants d'Hell's Paradise

On en apprend un peu plus aussi sur les habitants de l’île, dont fait partie Hôkô l’arbre humanoïde.

Hell's Paradise, l'enfer des habitants au Paradis

Et très vite se dessine l’histoire de l’île, ce qu’elle est vraiment. C’est glauque, c’est mystérieux, mais ça, je vous laisse le découvrir à la lecture!

Je n’aborderai que le Tao, une énergie spirituelle qui semble être une des clés de la compréhension du monde d’Hell’s Paradise

C’est notamment avec les prêtres Daoshi que cette notion prend de l’importance. 
Ce qui, évidemment, est une bonne raison…. Pour se battre! Les gerbes de sang, les mutilations, les techniques shinobi et les transformations: on est servis dans ce tome. 

Mais alors ce Tao? Une nouvelle façon de combattre à armes égales avec les Tensens?
Nos criminels endurcis pourraient-ils avoir une chance? Peut-être, encore faudrait-il qu’ils parviennent à maîtriser le mystérieux Tao

Hell's Paradise, toujours aussi dynamique dans ses combats
Voici justement Chōbē face à un des prêtres Daoshi!

Que penser de ce 4ème tome? 

Il est plutôt bien rythmé, on ne s’ennuie pas un instant. Ça fracasse sévère. La découverte et la maîtrise du Tao apportent un regain d’intérêt finalement, une sorte de quête secondaire commune à chacun.
La configuration de l’histoire change complètement, les condamnés ne vont plus subir l’île, ils vont être capables de riposter réellement! 

Les personnages sont toujours aussi charismatiques, certains deviennent de plus en plus attachants à mesure que l’on découvre leurs passés et leurs ambitions. 

J’attends évidemment le tome 5 avec impatience! Parce que oui, beaucoup d’éléments sont toujours en suspens! Les mystères se précisent peu à peu, mais nous n’avons que des fragments d’histoire ne nous permettant pas de comprendre clairement tout ce qu’il se passe sur Sukhavati.

JIGOKURAKU © 2018 by Yuji Kaku/SHUEISHA Inc.

La Team te suggère aussi