Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Jormungand, tome 4
Les Trésors du Nain: Jormungand, tome 4

Les Trésors du Nain: Jormungand, tome 4

par Balin 12 avril 2020

J’approfondis toujours plus la découverte de Jormungand, l’oeuvre de Keitaro Takahashi aux éditions Meian. C’est parti pour le tome 4! 

Alors, après un superbe épisode de développement pour Jonah, que nous réserve ce tome 4? 

Pour rappel, la review du tome 3 est disponible juste ici!

Les Trésors du Nain : Jormungand, tome 3

Si vous n’êtes pas à jour, arrêtez votre lecture de cet article ici! 

Je vais reprendre à partir de la fin du tome 3! 

On laissait donc l’équipe de Jormungand en pleine action, face à l’équipe de M.Chan, un autre marchand d’armes. Les deux groupes tentant de recruter la professeure Miami

Qu’en sera-t-il ? La réponse dans le tome 4! 

Les couvertures et le résumé

Une couverture qui ressemble aux trois autres, à croire que c’est la recette pour Jormungand. Cette fois c’est Koko et Lutz qui sont à l’honneur. J’avoue avoir un peu bloqué sur la pose de ce dernier d’ailleurs. Je dois dire qu’elle me dérange, pour l’équilibre du personnage. Mais c’est un point de détail qui ne peut interpeller que des dessinateurs a mon avis. 

Jaquette du tome 4 de Jormungand

Au global ça reste une jolie jaquette, un peu moins uniforme que les précédentes. 

Le résumé au dos nous remets dans l’action:

Koko et son équipe vont en Afrique du Sud dans le but de rencontrer Minami Amada, une scientifique japonaise spécialiste en robotique. Celle-ci est chargée par Koko de travailler sur un mystérieux projet. Par ailleurs, Monsieur Chan, un vendeur d’armes chinois, a missionné Karen de kidnapper Minami dans le but de nuire à Koko

Le récit commencerait-il à s’orienter sur des manipulation et de la stratégie ? Peut-être bien! Voyons ce qu’il en est réellement à la lecture! 

Jormungand tome 4, la lecture! 

On reprend l’histoire avec Koko et M.Chan qui dînent ensemble. La situation est tendue, les deux sachant que leurs équipes respectives s’affrontent.

Et Scarecrow, l’agent de la CIA semble suivre attentivement les discussions. 

Très rapidement d’ailleurs, on vit la situation des deux équipes. Valmet prend la mission très à coeur et décide de s’en charger personnellement. Les scènes d’action s’enchaînent. Quelques détonations mais ce sont surtout les coups de couteaux qui fusent. C’est l’occasion de caser quelques flashbacks, de mettre en avant ce personnage fort qu’est Valmet.

Extrait du tome 4 de Jormungand

Keitaro Takahashi nous montre encore une fois que les combats, il maîtrise. La bataille est à sens unique. 

Extrait du tome 4 de Jormungand

Après la bataille, l’équipe de Jormungand retrouve la professeure Minami Amada, aka Miami. Et c’est ainsi que se finit la première partie du tome. 

On découvre  ensuite une partie un peu charnière. Comme dans les tomes 2 et 3, où l’on suit le “quotidien” des membres de Jormungand. L’occasion encore une fois d’avoir des scènes d’humour pour désamorcer la violence qui régnait en début de tome. 

Extrait du tome 4 de Jormungand

Puis vient la seconde partie du tome. Elle débute avec l’introduction d’un nouveau personnage: Amaria Trohovsky. Si Koko faisait figure de femme forte dans le monde de la vente d’armes. Amaria n’a pas à rougir devant elle. On assiste à un véritable duel entre les deux marchandes d’armes. Tous les coups sont permis. Manipulation, bluff, pièges. C’est un véritable mindgame entre les deux femmes.

J’ai vraiment adoré ce passage. Le traitement des deux personnages était vraiment bien exécuté. Et surtout cela nous permet d’entrevoir qui est vraiment Koko. Là où le tome 3 se centrait sur Jonah. Ce tome 4 met Koko à l’honneur. 

Extrait du tome 4 de Jormungand

Le mot de la fin de la part du maître Nain! 

Alors, ce tome 4 fut pour moi assez intéressant. Après un tome 3 où clairement on ne voyait que Jonah, je me demandais bien ce qu’il allait advenir de Koko. Ce tome de Jormungand répond ainsi parfaitement à mes attentes. On apprend pas mal de choses sur Koko, qui cache assez bien ses ambitions derrière sa nonchalance. Les autres membres de l’équipe Jormungand ne sont pas en reste. Cette fois c’est plutôt Lutz et Valmet qui sont à l’honneur. J’aime vraiment cet aspect “rotation” des personnages. Chacun a droit à son passage, à ses petites scènes. C’est souvent très compliqué de gérer une histoire avec autant de personnages principaux, mais avec cette méthode, ça passe plutôt bien. 

Si l’action est toujours bien présente, cette fois on assiste plutôt à du mindgame. Et je dois avouer que c’est vraiment sympa. Que ce soit Koko ou Amaria, ces deux femmes sont très fortes. Et dans un récit où règnent la guerre, les armes et la violence, j’ai trouvé ce duel passionnant. 

Concernant la suite… Je ne sais pas trop ce qui m’attend. Il n’y a pas vraiment de cliffhanger en cette fin de tome. À voir à la lecture du tome 5 donc! 

JORMUNGAND © 2006 Keitarou TAKAHASHI / Shogakukan Inc.

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire