Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Mission Yozakura Family, tome 5
Les Trésors du Nain: Mission Yozakura Family, tome 5

Les Trésors du Nain: Mission Yozakura Family, tome 5

par Balin 3 juillet 2022

Enfin une intrigue digne de ce nom ? C’est ce que l’on va voir ! Voici mon avis sur le tome 5 de Mission Yozakura Family !

Mission Yozakura Family Tome 5 Avis Review Critique Hitsuji Gondaira Shonen Kana édition Les Trésors du Nain

C’est déjà le 5ème tome de Mission Yozakura Family, et d’autres sont encore à venir aux éditions Kana !

Toutes les reviews Mission Yozakura Family sont là !

Nouveau tome, nouvelle mission !

Mission Yozakura Family Tome 5 Avis Review Critique Hitsuji Gondaira Shonen Kana édition Les Trésors du Nain
YOZAKURA-SANCHI NO DAISAKUSEN © 2019 by Hitsuji Gondaira/SHUEISHA Inc.

Afin d’en apprendre plus sur la disparition tragique de sa famille, Taiyō se rend à la Bibliothèque des défunts. Mais la directrice des lieux semble redoutable… Au péril de sa vie, Taiyō apprend l’existence d’une mystérieuse organisation nommée Tanpopo et va essayer de s’infiltrer avec Mutsumi dans une de ses ramifications…?!

Mission Yozakura Family: enfin une intrigue à suivre ?

Ce tome 5 de Mission Yozakura Family reprend après le combat entre Taiyō et Black Face. En plus de sa carte d’agent de rang bronze, notre protagoniste a obtenu une bille contenant des données optiques sur sa famille. Il se met alors en quête de les déchiffrer et découvre un lien avec une mystérieuse organisation du nom de Tanpopo. ENFIN on a une intrigue qui s’installe vraiment, un objectif que suit notre héros qui lie les chapitres entre eux ! J’avoue avoir été pleinement emballé par l’idée.

Mission Yozakura Family Tome 5 Avis Review Critique Hitsuji Gondaira Shonen Kana édition Les Trésors du Nain
YOZAKURA-SANCHI NO DAISAKUSEN © 2019 by Hitsuji Gondaira/SHUEISHA Inc.

Malheureusement, ma joie ne fut que de courte durée, et ma déception d’autant plus grande. Après deux chapitres, l’oeuvre nous propose à nouveau des chapitres déconnectés de l’intrigue principale. Alors certes, ils sont plaisants à lire et ils nous font rire; mais ils laissent goût amer quand l’histoire prenait enfin de l’ampleur.

Les deux derniers chapitres, le huitième et le neuvième, rassurent tout de même un peu. Avec lui, l’intrigue autour de la famille de Taiyō et l’organisation Tanpopo reviennent sur le devant de la scène. J’espère vraiment que Hitsuji Gondaira se concentrera sur cela, qu’il prendra le temps de développer tout ceci. C’est un fil rouge qui, à mon sens, a du potentiel et qui pourrait apporter les enjeux nécessaires pour faire du manga une série de laquelle on ne décroche pas. On est sur la bonne voie, mais cela reste encore trop timide, comme si l’auteur avait peur d’être trop sérieux!

Scénario : 3/5

En ce qui concerne les visuels, ce cinquième tome de Mission Yozakura Family propose, encore une fois de belles choses. Il est d’ailleurs assez difficile de trouver quelque chose à redire je trouve.

Mission Yozakura Family Tome 5 Avis Review Critique Hitsuji Gondaira Shonen Kana édition Les Trésors du Nain
YOZAKURA-SANCHI NO DAISAKUSEN © 2019 by Hitsuji Gondaira/SHUEISHA Inc.

On a le droit à de magnifiques scènes d’action, sublimées par un découpage dynamique. Quelques planches sortent du lot, notamment les doubles pages. Et j’ai également noté plusieurs mises en scènes audacieuses, avec des effets visuels plutôt travaillés (lumineux surtout). Au fur et à mesure, Hitsuji Gondaira s’améliore, son trait se précise, s’affine.

De nouveaux personnages sont introduits dans ce volume, de fait, on découvre de nouveaux designs. J’ai beaucoup aimé le travail sur Michibata, de ses vêtements aux différentes expressions qu’il arbore. Avec seulement des visuels: le personnage obtient une vraie identité.

Cependant, encore une fois, on a des pages très chargées en phylactères et en dialogue. Je trouve que c’est un vrai frein à la lecture, qui, pour un manga d’action humoristique devrait être fluide et dynamique…

Visuels : 4,5/5

L’un des points forts de ce tome de Mission Yozakura Family, à mon avis, c’est le développement des personnages. Dans un premier temps, et comme dans les précédents opus, on découvre un nouveau membre de la famille: Goliath, le chien des Yozakura ! Il aurait pu être une simple mascotte, mais il se révèle être plus que ça. C’est un personnage à part entière, qui représente énormément dans l’univers de l’oeuvre puisqu’il cristallise le lien de filiation des membres. Parmi les chapitres  « déconnectés », celui consacré à Goliath était probablement le plus intéressant je trouve.

Mission Yozakura Family Tome 5 Avis Review Critique Hitsuji Gondaira Shonen Kana édition Les Trésors du Nain
YOZAKURA-SANCHI NO DAISAKUSEN © 2019 by Hitsuji Gondaira/SHUEISHA Inc.

Dans un deuxième temps, on découvre Michibata. Si au départ le personnage m’exaspérait un peu par son aspect très caricatural; j’ai fini par l’apprécier, et même lui trouver un certain intérêt pour l’oeuvre. Michibata est, comme il le dit, un raté; tellement qu’il en devient invisible aux yeux des autres. Si dans la réalité, ce pourrait être un handicap social; dans le monde de l’espionnage, c’est une arme redoutable. Il représente la force de la différence, un message appréciable pour un personnage qui pourrait bien devenir récurrent.

Enfin, s’il y a bien un personnage qui attise notre curiosité dans cet opus, c’est le docteur Makoto Kawashita. Étroitement lié à l’organisation Tanpopo, il est une énigme dans l’oeuvre, et pourrait bien faire office d’antagoniste par la suite !

Personnages: 4,5/5

Enfin, Mission Yozakura Family confirme ses qualités d’oeuvre divertissante en montrant, encore une fois, un rythme très intéressant. Au travers de la relation entre Mutsumi et Taiyō, on vit tout un tas de situations rocambolesques. Il y a des moments comiques, comme on a déjà pu en voir auparavant. Même si, à titre personnel, je trouve que cela devient lourd, notamment parce que les situations commencent à se ressembler.

On a aussi des séquences plus tendues, d’action pure, où on est pris dans un déluge de balles, d’éclairs et de coups. Pour le coup, j’aimerai en voir plus souvent; que le manga devienne un peu plus sérieux. Et, la petite nouveauté de ce tome je trouve, des instants qui laissent place à la romance.

J’ai trouvé ces passages très appréciables, bien évidemment ils construisent la relation entre nos deux protagonistes, mais ils servent aussi à montrer leur évolution respective. Avec ce tome 5, j’ai presque redécouvert Taiyō, comme s’il avait grandi, mûri en quelques chapitres à peine. C’est déstabilisant, mais cela montre la maîtrise de l’auteur dans la construction de son récit.

Des gags qui fonctionnent mais qui sont parfois redondant

Mission Yozakura Family Tome 5 Avis Review Critique Hitsuji Gondaira Shonen Kana édition Les Trésors du Nain
YOZAKURA-SANCHI NO DAISAKUSEN © 2019 by Hitsuji Gondaira/SHUEISHA Inc

Finalement, ce qui pourrait devenir une des forces de l’oeuvre si elle s’inscrit dans la durée; c’est son rythme. Il est travaillé de manière à ce que l’on puisse lire l’histoire d’une seule traite; ou bien en plusieurs fois. Un chapitre de temps en temps pour étaler la lecture et la savourer. Il y a encore du travail pour que tout soit équilibré, mais l’auteur est en progrès constant. Le meilleur reste à venir je l’espère !

Rythme : 4/5

Mission Yozakura Family: En résumé !

Encore une fois, la lecture fut divertissante. Mission Yozakura Family parvient toujours à nous haper, que ce soit par son humour, par l’action, ou même par la romance ! C’est un vrai caméléon (comble pour un manga d’espion) et c’est probablement une des forces du titre, même si, pour l’instant, cela manque encore d’équilibre à mon sens.

Et si j’ai parfois un peu de mal avec le ton, que je trouve trop souvent comique et léger ; je reconnais que ce tome 5 propose des pistes pour emmener l’histoire vers quelque chose de plus sérieux et de plus sombre. J’ai hâte de voir ce que nous réserve Hitsuji Gondaira de ce côté là.

Avec ce cinquième tome, l’auteur propose de nouveaux personnages: Goliath, Michibata, ainsi que le docteur Makoto Kawashita. Et si les deux premiers se révèlent attachants, le dernier est bien plus intrigant… Lié à l’organisation Tanpopo et aux décès des parents et du frère de Taiyō, il pourrait faire office d’antagoniste pour l’oeuvre !

Car oui, dans ce tome on devine une intrigue (entre des chapitres comiques déconnectés). ENFIN ! Si pour l’instant, elle reste discrète, j’ai bon espoir que le tome 6 la mette en lumière ! De même, la relation entre Mutsumi et Taiyō se développe, et j’avoue avoir été surpris par l’évolution du protagoniste en si peu de temps. C’est de bonne augure pour la suite.

Visuellement, l’auteur travaille et affine son trait. On a droit à de belles pages, dynamiques, avec des effets visuels intéressants. On peut reprocher des pages chargées en phylactères, mais elles sont compensées par des séquences d’action percutantes ! Rien à redire pour les designs ou les expressions : c’est un plaisir visuel !

Note globale: 16/20

La Team te suggère aussi