Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Neo Parasite, l’anthologie
Les Trésors du Nain: Neo Parasite, l’anthologie

Les Trésors du Nain: Neo Parasite, l’anthologie

par Balin 9 août 2020

Après vous avoir présenté TGiTS Tribute, voici une nouvelle anthologie: neo parasite! C’est parti pour un tour d’horizon des différentes histoires!

Les Trésors du Nain: neo parasite l’anthologie Mashima Iwaaki

neo parasite: redécouvrir l’univers de Hitoshi Iwaaki

neo parasite est donc un recueil de 12 histoires courtes. Parmi les auteurs qui y ont participé, on peut noter Hiro Mashima évidemment, mais aussi Akira Hiramoto (auteur de Prison School) qui a réalisé la couverture de The Ghost in The Shell Tribute!
Ce recueil est paru en 2016 au Japon, il est disponible aux éditions Glénat depuis février 2020.

Cette fois-ci, le tome a un format classique. Je me permets d’ailleurs d’insister sur la qualité de l’ouvrage. Une superbe jaquette, des couvertures vraiment cools et de magnifiques pages couleurs.

Chaque histoire s’accompagne d’une présentation de l’auteur ainsi que d’une petite interview: Qu’est-ce qui vous à plus dans Parasite? et Quelle a été votre inspiration pour dessiner un manga hommage à Parasite?

Passons donc au contenu maintenant!

Sur l’ester de l’Yura de Moto Hagio

Il s’agit de la première histoire de ce recueil. Moto Hagio est l’autrice de Le Coeur de Thomas, Poe no Ichizoku entre autres.
L’histoire qu’elle nous présente est une suite alternative à Parasite, mettant en scène Yûra, fille de Tamiya Ryôko.

Extrait neo parasite Moto Hagio

Très poétique, le récit lie l’aspect SF de Parasite à un aspect plus traditionnel avec le théâtre nô et la pièce « L’acte de la Perle ». Abordant la question de l’hérédité du parasitisme, et intrinsèquement l’hérédité en général, ce premier titre nous plonge directement dans le bain! Le style et le découpage sont très « old-school » mais loin d’être déplaisants.

Eat it de Moare Ota

Moare Ota, auteur de Toraware Clone, Majo Tondari Tobanakattari et Teppu nous propose Eat it. Il s’agit d’une comédie romantique; un parasite ayant trouvé l’amour et fondé une famille.

Extrait neo parasite Moare Ota

Plutôt décalé par rapport au ton d’origine, l’histoire bien que comique n’en est pas moins riche. Moare Ota a su reprendre la complexité caractéristique de Parasite pour l’adapter à son style personnel.

Les regrets de Mémé de Takayuki Takeya

Il s’agit d’une participation tout à fait singulière. En effet, Takayuki Takeya est un artiste modéliste, non un mangaka. Ainsi son histoire ne prend pas la forme d’une bande-dessinée mais plutôt de photos avec dialogues! En voici un extrait:

Extrait neo parasite Takayuki Takeya

C’est assez surprenant comme support, mais cela respecte plutôt bien l’univers de l’oeuvre originale. Une participation des plus intriguantes donc, mais très réussie!

Paragant de Yasushi Nirasawa

Paragant, c’est l’arrivée des Parasite sur une autre planète, proposée par Yasushi Nirasawa. Là encore, une histoire assez originale puisqu’elle relève plutôt du comic, de la BD américaine que du manga.

Extrait neo parasite Yasushi Nirasawa

L’histoire que l’on nous présente prend place sur une mystérieuse planète, et met en scène une association presque plus symbiotique que parasitique entre un Paragant et un Parasite. Je l’ai trouvée assez intéressante dans le sens où elle reprend des concepts biologiques comme l’oeuvre originale.

Lucy et Migy de Hiro Mashima

Hiro Mashima nous présente un crossover entre Fairy Tail et Parasite. Lucy se retrouve infectée par Migy.

Extrait neo parasite Hiro Mashima

L’histoire reprend des scènes cultes de l’oeuvre de Hitoshi Iwaaki, mais je dois dire que ça sentait un peu le réchauffé. Je regrette que Mashima ne se soit pas plus investi dans sa contribution, en proposant quelque chose d’inédit par exemple.
À mon sens, c’est la participation la moins bonne et la plus éloignée figurant dans neo parasite.

Les leçons du professeur Ryoko Yamiya de Peach-Pit

Peach-Pit est une unité de production de manga composée de Shibuko Ebara et Banri Sendo. Cette association est à l’origine de Rozen Maiden, Shugo Chara ou encore Zombie Loan.

Extrait neo parasite Peach Pit

Pour neo parasite, Peach-Pit nous propose une histoire… Complètement loufoque. En effet, elle met en scène le quotidien d’adolescent de Shinichi, plus précisément ses amours, et la place que peut prendre Migy… N’avez vous jamais trouvé Migy séduisant? C’est le postulat de cette histoire court!

L’alternance de Takatoshi Kumakura

L’alternance est, je pense, une de mes histoires préférées de neo parasite. Takatoshi Kumakura y met en scène les « retrouvailles » de deux parasites. L’un vient de la ville pour chercher à manger, tandis que l’autre vit paisiblement à la campagne, ayant même une famille.

Extrait neo parasite Takatoshi Kumakura

Cette histoire aborde la capacité des parasites à se transférer d’un corps à l’autre, mais également la problématique de la nécessité d’avoir un corps sain pour se développer. J’ai beaucoup aimé ce rapport à la biologie qu’on retrouve, encore une fois, dans l’oeuvre originale.

Perfect Soldier de Ryoji Minagawa

Ryoji Minagawa (Heaven, Spriggan!, Arms, Peacemaker) présente une histoire assez intéressante. Et si l’homme utilisait les parasites comme arme? Ainsi, on nous raconte l’histoire de Max, un parasite soldat d’élite!  « L’arme parfaite et autonome »!

Extrait neo parasite Ryoji Minagawa

C’est une question que je m’étais posée lors de ma lecture de l’oeuvre originale, et si les parasites étaient domestiqués? La réponse que nous apporte Minagawa est plutôt bien pensée et fut un plaisir à lire. Qui plus est, le dessin est vraiment incroyable de dynamisme.

Le voyage de Migy de Riichi Ueshiba

Encore une fois, c’est une histoire très originale qui nous est proposée. Riichi Ueshiba nous propose une histoire quasiment muette, sur le quotidien de Migy sans Shinichi.

Extrait neo parasite Riichi Ueshiba

Bien qu’elle ne nous raconte pas grand chose, j’ai trouvé cette participation très bonne. Je me suis surpris à chercher Migy sur les pages fourmillantes de détails. (Un peu comme un « Où est Charlie? )

Edible de Hiroki Endo

Hiroki Endo est l’auteur du seinen Eden, un manga de science-fiction aujourd’hui reconnu (Que je vous conseille si vous ne connaissez pas). Avec Edible, il nous propose une version plus futuriste de Parasite dans laquelle on suit une unité militaire qui se rend sur une planète inconnue.

Extrait neo parasite Hiroki Endo

Là-bas, ils font une découverte macabre… L’unité précédente a été anéantie. Il ne reste que des cadavres lacérés. Évidemment, on sent l’influence Alien et d’Avatar mais l’histoire racontée est plutôt prenante.

Notre Ekoda, parasitée! de Yukari Takinami

Yukari Takinami nous propose une ré-interprétation de Parasite dans son univers. On découvre donc Ekoda-chan et son parasite Fouffy, dans un format similaire aux Yonkoma. (Ce sont des manga humoristiques en 4 cases).

Extrait neo parasite Yukari Takinami

L’histoire est assez légère, plutôt comique et reprend bien le concept de Parasite. Elle n’est pas transcendante mais reste agréable à lire.

Moi et Gen le goitreux, parasites de Akira Hiramoto

La dernière histoire de ce recueil est celle que nous propose Akira Hiramoto. Le style de l’auteur de Prison School est reconnaissable entre tous. Et comme à son habitude, il nous propose une histoire prise à contre-pieds.

En effet, si dans Parasite ce sont des aliens qui sont les parasites; Hiramoto choisi de parler des parasites humains. Et je dois dire que ce parti est vraiment intéressant, très original.

Un bilan pour cette anthologie?

Comme pour toute anthologie, il y a du bon et du moins bon. Des choses que l’on apprécie, d’autres qu’on aime moins. J’ai beaucoup apprécié les histoires d’Hiramoto, de Endo, de Minagawa, de Kumakura et de Moto Hagio.
L’originalité des contributions de Takeya, Nirasawa, Ueshiba m’a paru être un vrai point fort pour ce recueil.
D’autres, comme les participations de Mashima, Takinami, Peach-Pit m’ont beaucoup moins emballé.

Si vous avez aimé Parasite, les points de vue des différents auteurs sur l’oeuvre peuvent êtres de bonnes clés pour la réinterpréter différemment.
Je ne pense cependant pas que cette anthologie soit indispensable dans une collection. À moins d’être un fan inconditionnel de Hitoshi Iwaaki.

NEO KISEIJU © 2016 Hitoshi Iwaaki / Kodansha Ltd.

La Team te suggère aussi