Accueil Critiques Les Trésors du Nain: Tsugumi Project, Tome 2
Les Trésors du Nain: Tsugumi Project, Tome 2

Les Trésors du Nain: Tsugumi Project, Tome 2

par Balin 26 janvier 2020

Je vous en avais parlé pour la sortie du premier tome, et j’avais beaucoup aimé. Aujourd’hui je vous parle du tome 2 de Tsugumi Project par ippatu!

Le titre est édité aux éditions Ki-Oon et est écrit et dessiné par ippatu. Je rappelle qu’il s’agit d’une création originale. D’ailleurs, le tome 3 est disponible depuis le 2 janvier 2020

Comme il s’agit du tome 2, évidemment, on va reprendre avec les connaissances du tome 1. Donc si vous ne l’avez pas lu, arrêtez votre lecture et optez plutôt pour la lecture de ma review du premier tome! 

Les Trésors du Nain: Tsugumi Project, tome 1

J’avais opté pour une forme un peu spéciale de review par chapitre au moment de faire l’article. Cette fois-ci il en sera autrement.

Allez c’est parti! 

On commence par les couvertures de Tsugumi Project! 

Jaquette de Tsugumi Project tome 2

Comme pour le premier tome, c’est plus qu’une couverture que nous offre ippatu. C’est une véritable illustration, recherchée, avec une composition bien déterminée. On y voit donc Tsugumi en premier plan avec le visage enfantin qu’on lui connaît. Léon en second plan, avec son air hagard. Et en arrière plan on distingue les singes autochtones de l’île. Le tout sur un fond rougeoyant., cramoisi J’aime vraiment beaucoup cette couverture. 

En résumé, voici ce que l’on nous donne:

Un combat pour la survie dans un Japon post-apocalyptique ! Perdu en plein Tokyo irradié, Léon se rend vite compte que les ruines sont peuplées de nombreuses créatures hybrides, dont la plupart se montrent particulièrement hostiles… Mais pour lui, pas question d’abandonner la mission : c’est sa seule chance de revoir un jour sa femme et son fils ! La ville n’abrite heureusement pas que des ennemis… Tsugumi, petite fille aux pattes d’oiseau, et Doudou, ancien espion dans la même galère que lui, semblent prêts à aider le condamné. Avec ces improbables alliés, parviendra-t-il à survivre aux monstres qui rôdent ?
Lancez-vous dans une quête désespérée au cœur d’un Japon post-apocalyptique! Avec son bestiaire d’une richesse incroyable, ses personnages charismatiques et ses décors extraordinaires. Tsugumi Project vous marquera au fer rouge…

J’ajoute également que Ki-oon nous propose encore une fois une jolie édition. Avec des pages couleurs glacées en début de tome. 

Voilà, maintenant que les présentations sont faites avec le tome, entrons dans le vif du sujet! 

Passons à la lecture!

L’histoire de ce tome 2 commence dans le dur, dès les premières pages c’est un immeuble qui s’effondre. Si il en faut plus pour perturber nos deux compères Léon et Doudou, Tsugumi semble elle très inquiète. En effet, l’immeuble s’est écroulé sur Tora…

Ainsi, tous les 3, ils vont déblayer et libérer Tora. C’est le premier acte de ce tome. Par la suite, le groupe continuera d’explorer ce Japon post-apocalyptique à la recherche d’informations pour la mission de Léon. J’en profite pour vous mettre quelques images des décors fascinants que nous propose ippatu

Au milieu des décombres, Léon trouvera quelques indices en lien avec sa mission, mais également des ennemis. On commence à imaginer ce qui a pu se passer au Japon, ce qu’il est advenu des premières équipes d’exploration. En parallèle, on assiste à des scènes de poursuite et surtout de combats plutôt bien musclés.

Et alors là, j’ai été tout bonnement subjugué. La façon dont sont dessinées ces scènes est vraiment magique. Je pense que les mots ne sont pas assez forts pour décrire tout ça, alors je vais vous partager les dites scènes.

Il si il y a un moment que j’ai vraiment adoré, c’est ce petit moment de légèreté, au milieu de toutes ces ruines d’un temps révolu. Tsugumi chante, une sorte de comptine, et une certaine poésie se dégage de la scène par le dessin. Là encore, les images seront meilleures que les mots:

Un petit passage pour approfondir un peu plus le passé du personnage et nous attacher un peu plus à elle. Ce n’est d’ailleurs pas la seule à avoir un petit moment “intimiste” comme ça. On en apprend plus sur Doudou, son passé et ses motivations. Et également sur Léon, même si c’est très succinct le concernant. 

Je finirais avec quelques dessins, des illustrations bonus, car c’est toujours un plaisir de voir ce genre de chose en fin de tome! 

EPSON MFP image

Le dernier mot du Nain! 

Eh bien j’avais adoré le premier tome par l’univers qu’il nous présentait, par les décors et par les personnages très attachants. Je persiste et je signe à nouveau pour ce deuxième tome. Il est dans la même lignée que le premier, je suis toujours aussi émerveillé par les dessins d’ippatu. Le récit est extrêmement immersif, on ne voit pas le temps passer à la lecture. Tout est bien dosé, dans le rythme, dans le développement des personnages. Dans l’humour aussi, car il en faut un peu pour relâcher la tension, on dit merci Doudou.

Même dans le background, on apprend plein de choses; tout semble très maîtrisé. Et la trame de l’histoire avance, doucement elle se dessine, et on se prend au jeu des théories.

Si vous avez aimé le tome 1, prenez le 2! En attendant, moi je vais commander le troisième! Une petite image, pleine d’émotions, pour terminer: Tora libéré des décombres!

© by IPPATU /

La Team te suggère aussi

1 Discussion

Les Trésors du Nain: Tsugumi Project, tome 3 | Gaak 8 mars 2020 - 16 h 03 min

[…] Les Trésors du Nain: Tsugumi Project, tome 2 […]

Reply

Laisse un commentaire