Accueil DécouverteCalendrier de l'Avent 2019 Calendrier de l’Avent – Jour 19 – Magus of the Library
Calendrier de l’Avent – Jour 19 – Magus of the Library

Calendrier de l’Avent – Jour 19 – Magus of the Library

par Shima 19 décembre 2019

Pour ce 19ème jour du Calendrier de l’Avent, je voudrais vous présenter un gros coup de cœur : Magus of the Library, une véritable ôde à l’amour des livres.

J’ai tellement apprécié cette série et ai tellement envie de vous faire partager ce manga, que j’ai mis beaucoup de photos dans cet article et qu’il sera assez long et ponctué de citations du manga.

Magus of the Library

Les récits ont parfois un grand impact sur la vie des lecteurs. C’est un pouvoir extraordinaire.

Résumé

“Le livre. Une source de savoir, une accumulation de signes chargés de sens, un précieux héritage qui relie passé et futur. C’est un mage qui me l’a dit un jour : protéger les livres, c’est tout simplement… protéger le monde !”
Pour le jeune Shio, qui passe son temps libre plongé dans les romans, les récits extraordinaires sont un refuge face à la brutalité du quotidien. Son rêve est de partir pour la capitale des livres, où sont rassemblées toutes les connaissances du monde. Un projet utopique pour un gamin sans ressources… jusqu’au jour où des envoyées de la fameuse bibliothèque centrale débarquent dans son village ! Le miracle qu’il appelle de ses vœux depuis si longtemps est-il sur le point de se réaliser ? Parviendra-t-il à aller à la capitale des livres ? Parviendra-t-il à devenir employé de la grande bibliothèque ?

Magus of the Library

Magus of the Library est une ode à la lecture et un formidable appel à l’aventure. Au carrefour des Mille et Une Nuits, des récits de pirates et de l’heroic fantasy, c’est un terrain de jeu rêvé pour l’enfant qui sommeille en nous !

Ki-oon
Magus of the Library

Véritable éloge de la lecture, de l’imaginaire comme de l’esprit d’aventure, cette série à mettre entre toutes les mains viendra embellir la collection KIZUNA. Tordant le cou aux règles bien ancrées du shonen classique, Magus of the Library décloisonne le genre et nous offre un récit à tiroirs passionnant extrêmement bien narré.

Plonger la tête la première dans les livres est bon pour la santé, indispensable pour s’ouvrir l’esprit et pourrait même vous sortir des situations les plus délicates… Shio, votre nouveau héros, vous le prouvera plus d’une fois au cours de ses péripéties !

Magus of the Library

Magus of the Library (Toshokan no Daimajutsushi) est un manga de Izumi Mitsu datant de 2017 et prépublié dans le Good! Afternoon de Kôdansha. En France, Ki-oon publie le manga depuis cette année. La série est en cours avec 3 tomes sortis au Japon et en France.

Si vous connaissez Izumi Mitsu pour sa série 7th Garden, sachez que Magus of the Library est à un niveau bien supérieur ! Son premier manga était fouillis et une accumulation de fan-service. Ici, Magus of the Library est maîtrisé et vaut vraiment le coup que vous vous y arrêtiez !

Magus of the Library

C’était incroyable ! Je ne voyais plus les lettres… Tout est devenu flou… Et un paysage est apparu devant mes yeux… A ce moment… J’étais dans le livre !

Magus of the Library

Une belle édition pour amoureux de lecture

Tout d’abord, en tenant le livre, on se rend compte du nombre important de pages qu’il contient et c’est un réel plaisir. De plus, je trouve les couvertures très jolies, même si je suis moins fan de celle du tome 3. Donc même avant de commencer la lecture, j’ai été séduite par ce manga.

Un univers unique et riche

L’univers dépeint par la mangaka est vaste. Au début de chaque chapitre, on retrouve un lieu de ce monde, avec une anecdotes géographique ou historique, même si les héros n’ont pas visité ce lieu. Je trouve cela intéressant et cela ajoute de la profondeur à l’univers qu’elle nous propose.

Le monde dans lequel évolue Shio semble parfois inspiré du moyen-orient tant par son architecture que par ses vêtements, cependant sans reproduire à l’identique cette ambiance. Du coup, ces lieux sont tout à fait propice au récit de Fantasy que l’auteure va nous conter. Une époque inconnue, un monde qui ressemble sur quelques aspects au notre, mais pas trop est favorable à une grande aventure et à l’apparition de la magie.

Une myriade de détails impressionnante

Le manga arbore un style graphique très détaillé. J’ai été très impressionnée par la foison de détails présents dans quasiment chaque case. Les tenues des personnages, les paysages sont époustouflants ! On sent la volonté de l’auteure de soigner son dessin et de nous embarquer dans un univers le plus réaliste possible fourmillant de détails visuels.

Dans un paysage, elle ne cède pas à la facilité d’un rendu flou, elle dessine les détails du paysage. C’est assez impressionnant lorsqu’on s’y attarde.

Quand on observe un mur, il ne semble pas copié-collé, il a ses défauts de fabrication, son usure, comme beaucoup de constructions que nous pouvons observer tout au long des pages, donnant une vie et un passé aux bâtiments.

Cette myriade de détails, notamment dans les costumes, nous fait d’ailleurs parfois voyager dans une ambiance digne des mille et une nuits.

En bref, le soin apporté à l’ambiance et l’esthétique est à couper le souffle. Prenez le temps de vous attarder un peu sur les graphismes, c’est un réel plaisir pour les yeux !

Comprendre la différence et l’autre.

Dans le premier volume, j’ai été interpellée par le fait qu’on ne connaît le nom du héros qu’à la fin du premier tome. C’est assez inhabituel. Shio est donc affublé de son surnom d’Oreilles Pointues tout le long des premiers chapitres. Cela appuie le propos de l’auteure sur la différence qui est présent tout au long des 3 tomes sortis. Cette dénonciation de la peur de l’autre et de la différence est d’ailleurs assez habilement amenée, ne nous faisant pas une leçon de morale comme on peut le voir de nos jours. A part le chapitre où la petite fille ne veut pas que sa sœur se marie avec un étranger, qui est moins subtile que les autres, je trouve que la différence et la peur de l’étranger est bien amenée dans le manga.

Protéger les livres, c’est protéger le monde

Une lettre d’amour aux livres, aux récits et à la connaissance

Shio a une passion dévorante pour les livres, la lecture et la connaissance en générale. Je me retrouve dans ce personnage et j’apprécie beaucoup cela. Certes, ma vie n’est pas comparable à celle d’Oreilles Pointues, mais j’ai eu dans ma vie le même espoir que mes livres deviennent réalité et me tirent de la dure réalité du quotidien. A présent, j’ai la capacité de m’évader dans un livre, sans espérer qu’il devienne réalité, et arrive à profiter de la vie réelle tout en appréciant la lecture, comme Shio le fera au fil de tomes. Ce sentiment m’a beaucoup touchée.

Le manga est clairement une lettre d’amour aux livres en tant qu’objets, aux récits qu’ils contiennent et à l’amour de la connaissance.

Dans l’œuvre, la connaissance transmise par les livres est d’ailleurs le moyen de comprendre le monde, de l’accepter et d’y évoluer en transmettant ce savoir.

Izumi Mitsu nous propose aussi des scènes d’explications sur les livres, comment le restaurer ou le conserver, ce qui est toujours intéressant à voir.

Magus of the Library
Magus of the Library

Une aventure fantastique

J’ai toujours rêvé de rencontrer un héros un jour. Mais en réalité, si je devais apparaître dans un roman… Non, en fait, je pense qu’on ne me représenterait même pas. Je ne serais qu’un figurant parmi les autres sur une illustration. Dans la phrase « La ville accueillait une foule animée », je ferais partie de la foule. Personne ne s’intéresserait à moi.

Dès le premier tome, alors que les principales intrigues ne sont même pas encore posée, je me suis de suite attachée à Oreille Pointue et voulais en savoir plus sur ce monde fantastique et les aventures qu’allait vivre notre jeune héros. Elles n’avaient pas débutées, qu’on savait que de grandes choses attendaient Shio. On découvre qu’il a des pouvoirs mystérieux, puis, quelques années plus tard, part en voyage vers la cité des livres afin de passer le concours pour devenir Kahuna. Le tome 2 sera consacré à ce voyage et au rencontres qu’il fera. Puis vient le moment du concours, qui prendra plusieurs chapitres. On suivra Shio et d’autres participants tout en visitant la capitale des livres qui est impressionnante ! J’aimerai visiter une telle cité !

Les personnages sont sympathiques. Shio est très attachant et les Kahunas du premier tome sont très intrigantes. Qui sont ces aventurières à la recherche des livres rares, de leur protection, de leur diffusion et de la restauration des grimoires qui referment de la magie ?

J’ai personnellement hâte que Shio recroise la Kahuna qui lui a prêté son premier livre.

Les personnages introduits plus tard sont assez classiques au niveau de leurs traits de caractère, mais cependant efficaces dans le récit. Chacun a son propre caractère et est profitable au déroulement de l’histoire.

Cette aventure fantastique est également ponctuée d’humour très bien dosé, ne tombant pas dans la caricature, mais allégeant agréablement le ton de l’histoire.

Le manga m’a surprise plusieurs fois dans son déroulement de l’histoire. Par exemple à la fin du 3ème tome, on se doute que Shio va réussir son examen, c’est ce qu’il se passe et pouf, on nous fait apparaître un dragon ! Du coup, mon intérêt monte encore d’un cran !

Je reconnais que j’ai été étourdie… Mais tu ne penses pas que ce serait triste de considérer cette mésaventure comme une simple erreur ? C’est bien plus excitant de se dire que c’était le destin, non ?

Une suite très attendue

Je suis assez frustrée que l’on soit rendus au même point de publication qu’au Japon. J’ai vraiment envie de lire la suite. Cependant, vu la qualité de l’œuvre, notamment visuellement, le rythme de publication doit être assez lent. Quoi qu’il en soit, je serai en librairie dès la sortie du tome 4 pour plonger de nouveau dans les aventures romanesque de Shio, fraîchement devenu Kahuna !

J’ai adoré l’apparition de Uira. J’adore les petits animaux. Encore un point en plus pour le manga !

Le mot de la fin sur Magus of the Library

Magus of the Library m’a transportée comme ça ne m’était pas arrivé depuis un moment. J’ai plongé dans cet univers merveilleux et magnifique où l’on aime les livres et la connaissance. On y apprends des choses mais on profite aussi d’une histoire magique où les livres ont un pouvoir.

Cette série de fantasy est une ôde à l’amour des livres, à la différence et au pouvoir des mots.

Magus of the Library est clairement un de mes coups de cœur de cette année, si ce n’est LE coup de cœur. Merci aux Éditions ki-oon et à Izumi Mitsu de m’avoir fait voyager et rêver à ce point via cette pépite littéraire et graphique !

Si vous êtes un amoureux des livres, Magus of the Library devrait conquérir votre cœur.

L’enfant était convaincu qu’un jour, il rencontrerai un héros et que ce dernier l’emmènerait loin de cet endroit qu’il détestait…

Dans le récit qui commence, les livres ont le pouvoir de rapprocher les peuples…

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire