Accueil Critiques Promare, le film brûlant de cet été ?
Promare, le film brûlant de cet été ?

Promare, le film brûlant de cet été ?

par Ludwig NightKing 28 juillet 2019

Promare est très certainement l’un des films d’animation avec Les enfants de la mer à voir durant l’été. On a pu voir le film en avant-première et on vous donne notre avis à chaud !

Studio Trigger ? Déclarez votre matricule

Nouvelle création du studio Trigger, un studio notamment connu pour ses créations comme Kill la Kill et Darling in The Franxx. D’ailleurs c’est toujours Hiroyuki Imaishi qui s’occupe de Promare. Pour la petite histoire, celui-ci bossait avant au studio Gainax et a notamment travaillé sur le mythique Neon Genesis Evangelion, et sur Gurren Lagann.

La patte du studio Trigger ? De l’action super dynamique, des couleurs qui pètent et des personnages assez originaux. Vous mélangez tout ça et vous obtenez une de leur création comme ils savent très bien le faire. Promare n’échappe pas à cette règle et on sait tout de suite qu’on a affaire à du made in Trigger. Ceux qui connaissent leurs travaux apprécieront immédiatement, les néophytes pourront être surpris par certaines choses.

Kill la Kill by Trigger

Promare, Burning Rescue vs Mad Burnish

Ok, maintenant parlons de Promare, première chose, mais ça parle de quoi ? Le résumé juste là.

Une énorme tempête de feu a dévasté la moitié des villes du monde, affaiblissant les hommes et donnant naissance à des mutants capables de manier le feu, les Burnish. 30 ans plus tard, un groupe de mutants terroristes, appelés les Mad Burnish, menacent de détruire de nouveau la Terre. Le seul rempart de l’humanité ? La Burning Rescue, une équipe de pompiers d’un nouveau genre qui vont entrer en collision avec les Mad Burnish.

Vous l’aurez compris, Promare évoque une histoire de « super-pompiers » qui utilise une technologie Mecha contre des terroristes pyromanes. Une similitude avec Fire Force peut effectivement se faire ressentir. Mais en réalité, l’histoire va s’annoncer bien plus complexe que cela et aborder des thématiques bien plus sensibles.

Dans le film, le racisme, l’esclavage voire même l’écologie sont traités de manière bien ficelée. Pour ceux qui n’aiment pas les animes de Mecha, je vous rassure, Promare ce n’est pas du Gundam ou Evangelion, ici on est quand même plus proche de l’exosquelette que du pur Mecha. Même si vers la fin, c’est du bon gros mecha à la Mazinger (ou à la Gurren Lagann évidemment).

Galo le pompier au cerveau en ébullition

Parlons des personnages. Dans cet anime, nous avons donc Galo Thymos, le pompier au cerveau en ébullition. Nouvelle recrue des Burning Rescue et le genre de personnage vaillant qui n’a peur de rien au nom de la justice. Galo en fait toujours des caisses avec tout. Quand il déploie une nouvelle attaque, donne des surnoms à ses adversaires ou quand il court aussi vite qu’une voiture. On s’attache assez vite à lui quand même, c’est un personnage spectacle qui affronte le danger de la plus belle des manières.

Promare Galo

De l’autre côté, nous avons Lio Fotia, chef des Mad Burnish. Némésis et parfait contraire de Galo. Personnage froid, réfléchi et évitant au maximum de se faire voir (excepter vers la fin mais je n’en dis pas plus). Au fond, ce sont deux personnages qui se ressemblent énormément et qui luttent tous les deux pour une cause. Surtout que l’un n’écrase pas l’autre en charisme, il se complète et on aime facilement les deux sans avoir de préférence.

Promare Lio

Le point négatif que je trouverais à ce duo est que justement, ils forment tellement bien un bon ensemble que les personnages secondaires, hormis Aina, s’en voient complètement balayés. Je pense notamment à la brigade Burning Rescue qui outre la première scène, est vite oubliée.

Le gouverneur de la ville, Kray Foresight est sympathique avec son style à la Schwarzenegger. C’est un personnage important de l’histoire mais je ne peux pas en dire grand chose au risque de spoiler. Vous verrez par vous même.

Alors, Promare le film d’animation de l’été ?

Le studio Trigger frappe une nouvelle fois fort et signe un chef-œuvre. Leur utilisation de la CGI est super bien traitée et donne plus un côté jeu-vidéo qu’autre chose. Les scènes d’actions sont époustouflantes et vous donneront l’impression de les vivre comme si vous y étiez. Ca part dans tous les sens, l’utilisation de la perspective est dingue et les éléments de décor et de particules qui volent donnent limite le vertige.

Le petit hic pour certain, le film commence tellement fort que les scènes suivantes peuvent paraître moins grandioses. En fait, elles le sont tout autant, mais on devient habitué à la patte Trigger et ça peut nous faire moins d’effet. Personnellement, je les ai toutes savourées et fortement appréciées.

Si vous êtes un fan des productions signées Trigger, alors courez voir Promare. Si vous êtes un fan de manga et d’animation, allez-y également, simplement certains éléments caractéristiques de Trigger pourront vous semblez WTF.

En plus Eurozoom, la société qui distribue le film a fait en sorte que le film soit visible dans le plus de salles possibles. Vous n’avez pas d’excuses, enfilez votre tenue de pompier et embarquez au sein des Burning Rescue avec Galo et sa bande dès le 31 Juillet.

Promare
Promare

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire