Accueil Critiques Animé été 2022 : Rent-a-Girlfriend S2, Chizuru succombe enfin au charme de Kazuya ?!
Animé été 2022 : Rent-a-Girlfriend S2, Chizuru succombe enfin au charme de Kazuya ?!

Animé été 2022 : Rent-a-Girlfriend S2, Chizuru succombe enfin au charme de Kazuya ?!

par Kito 21 septembre 2022

Rent-a-girlfriend, un animé bien mal-aimé de par son protagoniste plus qu’irritant, ou de son scénario pas toujours cohérent.

Le manga est écrit et dessiné Reiji Miyajima et prépublié dans le Weekly Shonen Magazine de la Kodansha. Le manga compte 28 tomes au Japon, contre 7 en France, édités par Noeve Grafx. En 2020, nous découvrons la première saison de l’adaptation animée réalisé par TMS Entertainment. Et c’est 2 ans après que nous parvient la suite avec toujours TMS Entertainment aux commandes, épaulé par Studio Comet (Initial D First Stage). Par ailleurs, la 3ème saison a d’ores et déjà été annoncée !

Pour ma part, j’avais beaucoup aimé la première saison, reste à voir si j’y retrouve la même qualité dans cette seconde saison !

ATTENTION SPOILER DONC !

Relancez l’application Diamond pour cette nouvelle saison !

Nous reprenons là où nous avions laissé nos personnages. Mami a découvert que Chizuru est en réalité une petite amie à louer, et demande à cette dernière de ne plus voir Kazuya. Toutefois, Kazuya ne le voit pas de cet œil-là. Du fait de son « amour » pour Chizuru, il veut tout faire pour l’aider à réaliser son rêve : devenir actrice.

Nous commençons donc avec une pièce de théâtre dans laquelle joue Chizuru. Le moins qu’on puisse dire, c’est que son côté actrice ressort bien plus dans cette saison, ce qui est un bon point. Cependant, on revient assez vite à l’élément principal de l’animé : la relation Chizuru / Kazuya.

© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Kazuya, pour aider Chizuru, va l’aider financièrement. Mais en passant par Diamond. Ce qui incombe qu’il continuera à la côtoyer comme si c’était sa petite amie. On a des moments plutôt loufoques, mais ça devient parfois gênant. Et cette gêne provient du personnage de Kazuya, mais j’en reparlerai dans la section personnage.

Je peux également ajouter que l’évolution de leur relation est sympa. Il y a au début une vraie distance entre eux, mais on se rend compte que c’est également dû au fait qu’on ne connaît pas réellement Chizuru. Ce qui va aboutir au fait qu’ils ne se considèrent désormais plus comme des inconnus. On pourrait parler d’un début d’amitié pour Chizuru envers Kazuya, voire quelques sentiments ?

En bref, le scénario avance doucement. Je n’ai pas grand-chose de plus à dire ici sans évoquer les autres parties, donc passons à la suite.

Scénario : 3/5 rent-a-girlfriend

La mise en scène. Parlons-en ! En ce qui concerne le dessin et l’animation, je n’ai rien à redire. C’est toujours aussi beau, toujours plein de détails. Et c’est merveilleusement coloré. Si vous avez l’habitude de lire mes critiques, vous savez que j’aime beaucoup le travail réalisé par les animateurs du studio Doga Kobo. Et bien là j’y retrouve des similitudes.

Concernant les osts je n’ai rien noté de marquant. Cependant, il y a quand même une scène qui m’a marqué, c’est celle du baiser entre Kazuya et Ruka. Quand on voit ce qu’elle raconte, ou la tension que dégage ce passage, j’ai trouvé la mise en scène très pertinente.

© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Toutefois, il y a quand même un point noir. Je parle bien entendu de la surabondance de ecchi de cette saison. Bien sûr, dans la saison 1, le ecchi était déjà présent. Mais là j’ai vraiment que l’impression de passer un cap dans cette seconde saison. Également, je n’ai pas compris ce qui a été réalisé par rapport à l’environnement de Chizuru.

Nous savons tous que Chizuru « mène une double vie ». Il y a Chizuru Ichinose, la fille un peu introvertie qui rêve d’une carrière d’actrice. Et il y a Chizuru Mizuhara, la petite amie parfaite présente sur Diamond, sa partie extravertie. On sait donc que Chizuru se met bien plus en valeur dans la peau de Mizuhara. Grâce à sa confiance en elle, sa beauté et son rayonnement, il n’est pas étonnant que des hommes ou femmes dans la rue la trouve jolie. Cependant, je ne vois pas la pertinence de mettre en sous-titres « elle est bonne ». À part décrédibiliser l’œuvre et passer un mauvais message, c’est dommage.

© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Mise en scène : 3,5/5 rent-a-girlfriend

Parlons maintenant des personnages, et c’est sans doute là que j’aurais le plus de choses à dire, alors préparez-vous. Nous avons donc 5 personnages qui se démarquent ici : Mami, Sumi, RukaChizuru et Kazuya.

Commençons par Mami, le personnage sur lequel j’ai le moins de choses à dire. Mami, comme vous le savez, est l’ex petite amie de Kazuya. Autant dans la première saison j’ai à peu près compris pourquoi elle se mêlait autant de la vie de Kazuya, autant dans la seconde moins. Les événements de cette saison se déroule un an après la première. Alors pourquoi Mami se mêle encore de la vie de Kazuya ? Enfin bon, à part la voir mettre des coups de pression à nos protagonistes, on ne la voit pas beaucoup.

mami rent-a-girlfriend
© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Concernant Sumi, je dois dire que je l’ai bien plus apprécié dans cette seconde saison. On la voit un peu plus, et elle gagne un peu en développement. Elle s’est inscrite sur Diamond pour la même raison que Chizuru, à savoir prendre confiance en elle. Ce qu’on peut constater à la fin de la saison lorsqu’elle finit par parler un peu plus normalement à Kazuya. Il y a une chose qui me chiffone cependant. Dans la première saison, je n’arrivais pas à comprendre l’intérêt du personnage.

Je veux dire, j’ai bien compris à quoi elle sert du point de vue du développement personnel, mais la chose qui me frappait c’était qu’elle avait uniquement un rôle de « quatrième meuf du harem ». Et c’est encore plus accentué dans cette saison lorsqu’elle lâche un « Je t’aime » à Kazuya comme ça. Pourquoi ? Ils se sont vus 3 fois et elle est déjà amoureuse du protagoniste ?

À vrai dire, je pense que le personnage est plutôt là pour attirer un public qui préfère les filles introverties, ce que ne représente pas du tout les 3 autres filles.

sumi rent-a-girlfriend
© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Bon, passons maintenant à Ruka. Et pour appuyer ce que je vais dire, je vais un peu parler de Kazuya ici. Ruka est la petite amie offiellement officieuse de Kazuya. Elle l’aime sincèrement, et ça se sent. Un point où elle brille vraiment, c’est son caractère. Pour une jeune lycéenne, Ruka en impose y’a pas à dire. Elle enverra bouler Mami lorsqu’elle tente un coup de pression sur Kazuya, continuera de se battre contre Chizuru dans sa conquête amoureuse, et fera très bonne impression devant la famille Kinoshita. Tout est incroyable dans ce personnage. J’aborderai de nouveau le personnage dans la partie suivante afin d’étoffer ce que je veux exprimer.

ruka rent-a-girlfriend
© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Concernant Kazuya, c’est un constat très mitigé. Je sais que dans la communauté animé / manga, il revient très souvent au premier plan tant il est détesté.

Mais mérite-t-il vraiment cet acharnement ? Je dois dire que dans la première saison, il ne m’avait pas spécialement énervé. Il est stupide oui, mais qu’est qu’il a d’irritant ? Et bien c’est pendant mon visionnage de cette seconde saison que j’ai mieux compris cette animosité. Le personnage n’est qu’un obsédé, gueulard, qui panique pour un rien. Un Zenitsu en somme. Je parlais de gêne dans la première partie, et c’est notamment dû au fait que notre protagoniste pense constamment à des choses salaces lorsqu’il est en présence d’une fille. Et j’ajouterai à cela que c’est un personnage cruel malgré lui.

D’une certaine façon, Kazuya et Makoto de School Days se ressemble. Ce qui m’avait plu dans son personnage, c’était que malgré sa maladresse, il a un côté humain, qui se soucie des autres. Cette fois, c’est un peu plus éclipsé par le mal qu’il peut faire. Dire qu’il est égoïste ne serait pas approprié. Il fait du mal parce qu’il cherche à contenter Chizuru. Toutefois, il en oublie les autres. En somme c’est un personnage très humain, il peut ressembler à beaucoup d’entre nous, même si c’est dur à concevoir. Donc oui, il mérite cet acharnement car, qu’on le veuille ou non, le personnage est très inspiré d’une majorité du public.

kazuya et makoto
© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Enfin, parlons du GOAT de la série, Chizuru.

Je l’ai déjà plus ou moins abordé, mais elle cherche à vivre son rêve : devenir actrice. Et elle se donne. Ce qui est très attirant dans ce personnage, c’est sa construction, son mental, son caractère, mais aussi son courage. On ne connaissait que peu de choses du personnage avant cette saison. Sa seule famille qu’il lui reste, c’est sa grand-mère. Et elle veut pouvoir réaliser son rêve pour que sa grand-mère parte en paix. Une belle preuve d’amour. C’est pendant son flashback que son rêve prend tout son sens. Si elle se donne autant, c’est également en mémoire de son grand-père qui l’a toujours soutenue.

chizuru jeune
© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Personnages 3.5/5 rent-a-girlfriend

Les messages de l’animé maintenant. J’en ai quelques-uns à traiter alors commençons par le sujet principal, l’amour.

Ce que j’aime beaucoup avec Rent-a-girlfriend, c’est que nos protagonistes ne finissent pas ensemble d’un coup. Le seul réel couple est celui de Kazuya et Ruka. Tiens d’ailleurs, parlons-en. Je disais auparavant que Ruka se donnait pour son couple. Elle donne l’impression de vouloir griller des étapes, mais quand on sait que Kazuya ne la traite pas en respect, on comprend un peu mieux. En effet, même si ils sont ensembles, ils n’en donnent pas l’impression. Ruka voudrait pouvoir lui tenir la main, être dans ses bras, l’embrasser. Rien de tout ça n’arrive. Enfin si, leur premier baiser survient sur un coup de tête de Ruka, et au pire moment pour Kazuya. Et ce moment où elle craque et embrasse Kazuya est lourd de sens.

C’est de l’amour, rempli de tristesse. Elle court après un homme qui ne l’aime pas. Le souci que j’ai avec ce que Kazuya lui inflige, ce n’est pas le stéréotype otaku de « tu peux faire ce que tu veux avec mais tu cours après une autre gneugneugneu ». Non je parle ici du fait que ce que Kazuya lui inflige est cruel. Il sait que Ruka l’aime, mais continue de la laisser espérer. Je sais que ça fait partie du « plan » de Chizuru, cependant elle souffre bien plus dans ce cas de figure. Il ne faut pas laisser espérer quelqu’un si c’est pour que cette personne souffre. Nous avons tout d’une relation toxique ici.

ruka rent-a-girlfriend
© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

L’amour familial est lui aussi présent. Comment n’avons-nous pas pu être touché par les larmes de Chizuru quand elle apprend qu’il ne reste que peu de temps à sa grand-mère. Ou lors de la mort de son grand-père ? Même la grand-mère de Chizuru confie cette dernière à Kazuya afin que son amour lui survive.

Chose qui contraste avec ce que je disais auparavant, c’est l’espoir. D’un côté nous avons l’espoir déchirant de Ruka, mais de l’autre, l’espoir éblouissant de Chizuru. Elle qui poursuit son rêve et se donne corps et âme afin d’atteindre son but.

Mine de rien, Rent-a-girlfriend peut traiter de vrais sujets qui vont plus loin que le harem-ecchi basique.

Point personnel que je ne savais pas trop où mettre : j’aime beaucoup la perspective de vouloir devenir acteur. Si ce n’est que quelque chose d’évoqué pour un personnage dans d’autres animés, on a ici une Chizuru qui donne tout lors de ses représentations. En témoigne le premier épisode où elle joue merveilleusement bien. De plus, l’animé nous illustre bien la difficulté et la compétitivité du milieu avec ses nombreux échecs.

chizuru rent-a-girlfriend
© Reiji Miyajima / Kodansha / Studio Comet / TMS Entertainment

Message : 4/5 rent-a-girlfriend

Pour résumer

Rent-a-girlfriend est une œuvre fort critiquée, et à juste titre quand on voit le protagoniste minable qu’elle affiche. Même si le début de l’animé m’a déçu, c’est en écrivant ces lignes que je me rends compte qu’il y a beaucoup de points que j’ai aimé, notamment grâce aux personnages. Rent-a-girlfriend restera un animé harem-ecchi aux yeux du grand public, mais cela n’empêche qu’il traite des thèmes intéressants. C’est sur la fin de saison que j’ai ressenti de nouveau un plaisir à visionner l’animé. En espérant que la prochaine saison fera mieux ! Les 24 épisodes Rent-a-girlfriend sont disponibles sur Crunchyroll, quant au manga, il est disponible chez Noeve Grafx au prix de 7.99€.

Note globale : 14/20

L’avis de Goraikou sur la saison 2 de Rent-a-Girlfriend :

Rent-a-girlfriend, cet anime m’a troublé tant j’ai pu le trouver fascinant et désespérant à la fois. Côté animation, c’est clean, bien rythmé et le rendu reste sympa. J’ai bien aimé les petits détails sur les ressentis des personnages écrits à côté d’eux lorsqu’ils parlent ou pensent pour nous donner plus d’informations également. Niveau animation, l’anime montre quelque chose de bon donc. C’est plutôt sur le reste que je suis dubitatif.

Les personnages peuvent être à la fois agaçants et touchants, ennuyants et appréciables. J’ai l’impression que cet anime nous propose toujours quelque chose puis le gâche l’instant d’après. Kazuya n’est qu’un abruti, mais ça, on le sait depuis la saison 1. Cependant, il lui arrive de faire des choses cools. Dans le fond, les seuls personnages que je trouve constants dans leur façon d’être sont Chizuru, les deux grands-mères et Mami. Malgré le côté antipathique de cette dernière, on ne peut pas dire qu’elle évolue vraiment niveau mentalité.

Ensuite, il y a le scénario, qui me semble trop compliqué. A toujours vouloir créer des situations gênantes qui mettent le héros dans l’embarras, j’ai fini par ne plus trouver de semblant de réalisme. Pour un anime romance/slice of life je trouve cela dommage. Heureusement, les derniers épisodes ont su remonter le niveau pour moi avec un superbe finish.
Et niveau ambiance, j’ai quand même bien aimé l’alternance d’humour et de drama de cette saison. Malgré certaines situations légèrement forcées à mon goût, cela reste un anime sympa à regarder.

Note globale : 13/20

L’avis de Aouiru sur la saison 2 de Rent-a-Girlfriend :

Les belles promesses de la saison 1 ne se sont pas vraiment confirmées pour cette saison 2. L’histoire n’a pas vraiment avancé, la relation de Kazuya avec Chizuru, Ruka ou Mami n’a pas vraiment bougé et pour couronner le tout, monsieur Kazuya n’arrange pas les choses.

Sans parler de notre mignonne Sumi qui ne sert à rien disons-le. Au fond, cette saison 2 n’apporte rien de nouveau et donne un sentiment de patinage, malgré une volonté affichée par le personnage principal d’avancer.

À titre personnel, c’est tellement ennuyant que j’ai lâché juste avant le dernier épisode de la saison. Un 10/20 pour cette purge, c’est presque exceptionnel. Seules Chizuru et Ruka ont réussi à faire monter ma note aussi haut…

Note Globale: 10/20

La Team te suggère aussi

1 Discussion

Animé été 2022 : Kinso no vermeil, un hentai tout public ?! - Gaak 28 septembre 2022 - 15 h 00 min

[…] subit un peu son entourage, et sort 2-3 choses intelligentes par moment. Un peu comme Kazuya dans Rent-a-Girlfriend. Et les débuts allaient dans ce sens, jusqu’à ce que je constate vers l’épisode 5 ou 6 […]

La section commentaire est fermée

GAAK

GRATUIT
VOIR