Accueil Critiques Shangri-La Frontier : Le GOAT entre dans la partie !
Shangri-La Frontier : Le GOAT entre dans la partie !

Shangri-La Frontier : Le GOAT entre dans la partie !

par Balin 22 janvier 2023

Je l’avais un peu laissé de côté, mais j’ai décidé de poursuivre ma lecture ! Voici mon avis sur les tomes 2 à 7 de Shangri-La Frontier !

Shangri-La Frontier, Avis, Review, Critique, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Glénat, Manga, Arc, Wezaemon, Sunraku, Fantasy, MMORPG, JRPG, Katarina Ryosuke Fuji, Isekai, Les Trésors du Nain

Si vous hésitez encore à vous lancer dans l’oeuvre, ma présentation du tome 1 vous aidera peut-être à vous décider…!

Shangri-La Frontier : la fantasy 2.0 !

Shangri-La Frontier, tomes 2 à 7 !

Pour ce qui est de l’édition, on reste sur les standards présentés au premier tome. Les couvertures sont vraiment jolies, chacune mettant un personnage en avant. On peut également noter les nombreux bonus en interchapitres qui raviront les fans les plus hardcore (tout le lore y est expliqué, même si c’est parfois très dense). Également, on trouve une illustration avec Sunraku et les ennemis qu’il défait dans les tomes sous la jaquette.

Sunraku a fait ses premiers pas sur Shangri-La Frontier, l’un des meilleurs jeux du moment, mais il a été battu par Lycaon, un monstre unique !Une malédiction sévère l’empêche désormais d’équiper son torse et ses jambes. Il continue cependant d’avancer dans le jeu en compagnie d’Emul, une lapine vorpaline qu’il a rencontrée dans un scénario unique ! Cependant, ce scénario pousse des top players à s’unir contre lui… parmi eux se trouve même une de ses amies, fan de bouses comme lui… 

Bons baisers d’ici-bas !

Les bases de Shangri-La Frontier ont été posées dans le premier tome, ce qui permet à ce tome 2 de débuter presque sur les chapeaux de roues avec un nouvel arc. Après quelques déboires liés à ses précédentes frasques, Sunraku retrouve ses camarades de jeu Kei UomiOikattsuo – et Towa AmaneArthur Pencilgon – pour accomplir une quête très particulière ! L’élimination de Wezaemon, l’un des Septs suprêmes !

Shangri-La Frontier, Avis, Review, Critique, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Glénat, Manga, Arc, Wezaemon, Sunraku, Fantasy, MMORPG, JRPG, Katarina Ryosuke Fuji, Isekai, Les Trésors du Nain
SHANGRI-LA FRONTIER © Katarina and Ryosuke Fuji / Kodansha Ltd.

Afin de s’assurer la victoire, notre trio nouvellement formé ne peut pas compter que sur ses talents… Il va falloir pexer ! Et c’est là le principal reproche que je ferai à cet arc, qui s’étend sur presque 4 tomes. Je trouve que la mise en place est trop longue. De plus, Sunraku n’éprouvant pas de difficultés lors de son entraînement, on se demande pourquoi cela nous est montré. Et le climax avec le combat contre Wezaemon, bien qu’époustouflant et prenant, manque d’enjeux. C’est presque trop facile pour notre trio, même s’ils représentent une élite des gamers.

Au delà de ça, l’intrigue globale reste timide, pour ne pas dire inexistante… Quelle est la finalité de l’histoire ? Que veulent nous raconter ses auteurs ? Reprendre les tropes des MMORPG en manga est une chose intéressante, mais le medium reste différent… Il nécessite un objectif auquel s’accrocher, et l’oeuvre ne l’a pour l’instant pas formalisé. Au bout de 7 tomes, cela commence à faire long et la suite (tomes 6 et 7) ne semble pas décoller.

Scénario : 3/5

Mais, si ces longueurs dans Shangri-La Frontier inhibient la tension scénaristique, elles ont le mérite de développer l’univers du jeu ainsi que celui de l’oeuvre. D’abord, on découvre beaucoup d’éléments clés appartenant au lore du jeu dans cet arc. Des zones variées avec leurs paysages, leurs personnages et leurs monstres également. On croise quelques boss de zone aussi. Même si ces derniers ne sont qu’une formalité pour Sunraku, c’est plutôt plaisant à découvrir. Le petit aparté sur les PK était sympathique aussi. Mais en ce qui me concerne, j’avoue que c’est ce qu’il y a en dehors du jeu qui a le plus attisé ma curiosité.

Shangri-La Frontier, Avis, Review, Critique, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Glénat, Manga, Arc, Wezaemon, Sunraku, Fantasy, MMORPG, JRPG, Katarina Ryosuke Fuji, Isekai, Les Trésors du Nain
SHANGRI-LA FRONTIER © Katarina and Ryosuke Fuji / Kodansha Ltd.

On a parfois un peu tendance à l’oublier, comme lorsque l’on joue, mais il existe un monde réel ! On découvre ainsi l’entourage proche de Rakuro (le vrai nom de Sunraku). Mais aussi le jeu Berserk Online Passion, auquel il est souvent fait référence. Une digression finalement assez surprenante. Enfin, et surtout, il est question des coulisses de Shangri-La Frontier : la société Utopia et les différentes personnes qui ont permis la conception du jeu. Et je dois dire que tout ce beau monde m’interpelle… J’ai la conviction que quelque chose se cache derrière ce jeu… Affaire à suivre ! Cela pourrait être exploité pour devenir l’intrigue principale, mais pour l’instant, ça n’a pas l’air d’être au programme.

Univers : 4/5

Du point de vue graphique, Shangri-La Frontier tire son épingle du jeu. À mon sens, c’est même le gros point fort du manga. Le trait est fin mais il sait être puissant et nerveux quand il le faut. Le combat contre Wezaemon était vraiment dantesque, c’est LA plus belle fulgurance de cette arc à mon avis.

Shangri-La Frontier, Avis, Review, Critique, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Glénat, Manga, Arc, Wezaemon, Sunraku, Fantasy, MMORPG, JRPG, Katarina Ryosuke Fuji, Isekai, Les Trésors du Nain
SHANGRI-LA FRONTIER © Katarina and Ryosuke Fuji / Kodansha Ltd.

On peut également souligner les nombreux détails apportés aux décors et aux arrières plans, ainsi que l’inventivité des designs et du bestiaire. On a pleinement l’impression d’être plongé dans un MMORPG, un univers très vaste qui convoque différentes esthétiques : fantasy, science-fiction etc… Les personnages sont également très expressifs, ce qui permet de rendre le déroulé un peu plus prenant (malgré le manque d’enjeux). Cela apporte aussi une touche humoristique qui fonctionne assez bien.

Cependant, si j’avais un reproche à faire, ce serait dans le découpage et la narration. Le dynamisme du combat contre Wezaemon fait malheureusement un peu figure d’exception. On a des combats percutants bien évidemment, mais on a aussi beaucoup de pages avec tout un tas d’encarts informatifs. Cela a tendance à charger les pages, et, de mon point de vue, cela casse le rythme de lecture. C’est un peu dommage, sachant que le dessinateur est capable de proposer des séquences très fluides.

Visuels : 4/5

Cet arc de Shangri-La Frontier est l’occasion pour les auteurs d’introduire plusieurs nouveaux personnages. Il y a évidemment les deux nouveaux alliés de notre protagoniste. J’ai apprécié le personnage de Arthur Pencilgon, que l’on découvre petit à petit au cours de l’arc. Encore une fois, on nous montre qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Le développement est sommaire mais intéressant, une jolie surprise. De même pour Oikkatsuo, dont l’avatar et les capacités m’ont beaucoup plus. J’espère en apprendre un peu plus sur lui par la suite quand même. On découvre également de nouveaux lapins Vorpalins ainsi que leurs capacités, Peats, Eluk, et surtout Biluk. Il est aussi questions des Cait-Sith avec l’extravagant Aramis.

Shangri-La Frontier, Avis, Review, Critique, Tome 2, Tome 3, Tome 4, Tome 5, Tome 6, Tome 7, Glénat, Manga, Arc, Wezaemon, Sunraku, Fantasy, MMORPG, JRPG, Katarina Ryosuke Fuji, Isekai, Les Trésors du Nain
SHANGRI-LA FRONTIER © Katarina and Ryosuke Fuji / Kodansha Ltd.

Et pour ce qui est des personnages secondaires, on découvre les différentes guildes : Ashura, SF-Zoo, Wolf-Schwarz etc… Et surtout certains de leurs membres, comme Animalia ou encore les soeurs Saiga 100 et Saiga 0. Cependant, j’avoue n’avoir pas très bien compris l’intérêt d’instiller une relation amoureuse non réciproque entre cette dernière et Sunraku. De mon point de vue, je n’y vois qu’un raccourci scénaristique pour justifier qu’elle réponde instantané à la moindre demande de Sunraku… C’est un peu triste quand même, non ? Au delà de ça, je trouve que les relations entre les personnages sont bien gérées, et j’aime beaucoup le fait que le groupe de protagonistes se réorganise, qu’il change.

Personnages : 4/5

Shangri-La Frontier, en résumé :

Avec l’arc autour de Wezaemon, SHANGRI-LA FRONTIER frappe bien fort, mais là où il faut et comme il faut !

Sunraku retrouve ses anciens camarades de jeux Arthur Pencilgon et Oikkatsuo et fait équipe avec eux pour défaire un ennemi des plus puissants : Wezaemon, le gardien du tombeau !

Après des moments de pex pour nos protagonistes, l’heure est venue d’affronter le membre des Sept Suprêmes ! Et si les passages d’entraînements peuvent paraître longuets, cela ne donne que plus de force au combat ! C’est juste MAGNIFIQUE !

En même temps, le lore du jeu s’agrandit. On découvre des zones, des monstres, des boss. Mais aussi des guildes et leurs membres, sans oublier nos amis du pays de Rabbit, les Lapins Vorpalins ou ceux de Catseria, les Cait-Sith !

Mais c’est aussi le cas du l’univers du manga en lui-même. On fait connaissance avec l’entourage de Rakuro (Sunraku), car oui, toute l’action ne se déroule pas que dans Shanfro. Et on découvre une petite partie l’envers du décor concernant la conception du jeu. Cela a fortement attisé ma curiosité et j’espère en apprendre plus sur ce sujet dans les tomes à venir. Il y a le potentiel pour faire une intrigue fil rouge (ce qui manque un peu au titre actuellement).

Visuellement, le travail du dessinateur est précis et détaillé, avec de très bonnes scènes de bagarre. On a parfois des pages un peu chargées, mais c’est l’aspect MMORPG qui veut cela j’imagine.

Retour aux quêtes annexes et au try-hard en fin d’arc, avec toujours plus de mystères. De quoi amorcer la suite de la meilleure des manières !

Note globale : 15/20

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire