Accueil NewsAnimes Calendrier de l’Avent – Jour 21 – Steins;Gate
Calendrier de l’Avent – Jour 21 – Steins;Gate

Calendrier de l’Avent – Jour 21 – Steins;Gate

par Shima 21 décembre 2019

Pour ce 21ème jour du Calendrier de l’Avent, je vous propose l’anime Steins;Gate.

Steins;Gate

Résumé

L’histoire de Steins;Gate se déroule dans le quartier otaku d’Akihabara, et porte sur un groupe d’amis qui ont transformé leur micro-ondes par inadvertance en dispositif pouvant envoyer des messages texte vers le passé. Dans le but de comprendre ce phénomène ils effectuent différentes expériences concernant le voyage dans le temps. Ils sont vite traqués par le centre de recherche SERN, qui réalise ses propres recherches sur les voyages temporels. Rintaro va donc utiliser la capacité du four à micro-ondes et se rendre rapidement compte que chaque modification du passé a un impact irréversible sur le présent, à cause de la théorie des mondes multiples.

Steins;Gate

Steins;Gate : Visual Novel et anime

Steins;Gate est à la base un visual novel japonais développé par 5pb. et Nitroplus, sorti en 2009.

C’est la deuxième fois que ces deux sociétés ont collaboré, après Chaos;Head (d’ailleurs les deux œuvres ne sont pas reliées, cela a créé une certaine confusion où certains pensaient que Steins;Gate était la suite de Chaos;Head).

Le jeu est décrit par l’équipe de développement comme étant un « jeu d’aventure et de science hypothétique »

Une adaptation en série télévisée d’animation produite par White Fox a été diffusée en 2011. L’anime Steins;Gate contient 24 épisodes, plus un OAV. En France, Dybex édite la série en DVD et l’anime a été disponible sur Netflix. Un film d’animation faisant suite à l’anime a été diffusé en 2013.

Un jeu vidéo faisant suite à l’histoire, intitulé Steins;Gate 0, est commercialisé au Japon en décembre 2015. Un anime éponyme a été diffusé à partir d’avril 2018.

Réception de l’anime Steins,Gate

Elue meilleure série d’animation de l’année 2014 par Anime News Network, puis reconduite en 2015, la série est acclamée par la presse américaine comme un chef d’œuvre, autant pour la richesse et la qualité de son scénario que pour le charme de ses nombreux personnages.

Steins;Gate

Steins;Gate – manga

Le jeu a été adapté en manga dessiné par Sarachi Yomi et publié dans le magazine Monthly Comic Alive de l’éditeur Mag Garden en 2009. Le manga compte 3 volumes reliés et retrace l’histoire de Steins;Gate. En France, le tome 1 du manga arrive le 2 janvier 2020 chez Mana Books.

Un autre manga a vu le jour en 2013, Gekijouban Steins;Gate – Fuka Ryouiki no Déjà vu, adaptation du film éponyme en 2 volumes avec Shikura Chiyomaru au scénario et Aoto Takane au dessin.

Un manga original, non tiré du visual novel ou de l’anime est également sortie en 2009, intitulé Steins;Gate – Boukan no Rebellion, par Mizuta Kenji. Cette série de 3 tomes raconte le passé de Suzuha Amane.

Ces deux dernières séries sont encore inédites en France.

Steins;Gate

Steins;Gate Film – Déjà vu in the load area

Le film Gekijouban Steins;Gate: Fuka Ryouiki no Deja vu, sorti en 2013 fait suite à l’anime.

Synopsis

Nous sommes en 2011. Un an est passé depuis que Rintarou a rejoint la ligne Steins;Gate. Malheureusement, les anciennes lignes d’univers qu’il a visitées refont encore surface dans son esprit, ce qui a tendance à le tourmenter de plus en plus. Alors que Kurisu vient passer quelques jours au Japon, elle se rendra compte du mal-être du mad scientist (savant fou) et décidera de lui venir en aide lorsque la roue aura déjà tourné pour lui…

Steins;Gate

Steins;Gate 23β et Steins;Gate 0

Steins;Gate 0 est une suite au premier anime. Seulement, au lieu de regarder l’épisode 23, il faut regarder l’épisode 23β (Open the Missing Link) qui a une histoire différente de celle de l’épisode 23 de Steins;Gate et est le point de départ de ce nouvel anime. La série comporte 23 épisodes et est disponible en France sur Wakanim.

Je ne mettrai pas le résumé pour ne pas spoiler ceux qui n’ont pas encore vu Steins;Gate. Cependant, Okabe n’arrive pas à ses fins. Du coup, il va rester dans la bêta world line. C’est dans cette timeline que va se dérouler cette nouvelle intrigue. Okabe n’a pas réussi sa mission, mais il ne sait cependant pas qu’« elle » est toujours là.

Steins:Gate, voyages dans le temps et mystères

On m’avait présenté Steins;Gate comme un animé compliqué et difficile à comprendre, qu’il fallait s’accrocher pour suivre l’histoire… Une fois assimilé les différents traits d’univers, qu’une action passée agit sur le futur et comment s’y prendre, je n’ai eu aucun souci de compréhension, tout semblait logique. Du coup j’ai été un peu déçue, je m’attendais à un animé très complexe qui ferait chauffer mon cerveau. (si vous avez des œuvres retorses à me proposer, allez-y j’en serai ravie.)

Une longue mise en place

Revenons à Steins;Gate. Le premier épisode m’a intriguée… Le chara-design et l’OST sont bons. Huke, le créateur de Black Rock Shooter est à l’origine du chara-design du jeu. De plus, les seiyuu ont fait un travail impresionnant sur la représentation des personnages. Ils ont d’ailleurs été félicités pour cela.

Je disais donc, dans le premier épisode, on sent venir une histoire intéressante et complexe…Puis ça a été long jusqu’à la fin de l’épisode 7, je dirai, où mon intérêt est remonté. Du coup dans les 7 épisodes de mise en place, on constitue l’équipe et présente la création de la machine temporelle. C’est normal, mais long. Généralement je donne environ 5 épisodes à un animé pour  me convaincre. Ici le 1er m’a convaincu mais pas les 6 suivants.

Des personnages atypiques

Surtout que je n’ai pas spécialement accroché aux personnages dès le début. Je n’ai pas aimé Okabe dans la première partie. Son délire de savant fou, poursuivit par une organisation imaginaire… Je n’ai pas accroché. Il me sera moins antipathique par la suite, mais au vu des évènements, ce n’est pas vraiment positif pour lui.

Mayuri est mignonne, un peu trop naïve et un peu trop niaise. Elle apporte tout de même de la fraîcheur dans l’anime et à un certain moment, je me suis rendue compte que l’histoire sans elle serait plus triste.

Daru, archétype du geek pervers m’a quand même fait rire par moments, mais j’avais vu venir la révélation qui le concerne assez rapidement, j’aurais aimé plus de suspens. De même pour Suzuha, on se doute qu’il se passe quelque chose avec elle, mais même si ce n’est pas toujours subtil, c’est intéressant.

Je trouve dommage que Ruka n’ait pas été plus développé. Son seul intérêt est d’avoir l’apparence d’une jolie fille alors que c’est un garçon.

Et Kurisu, c’est une Tsundere assez intéressante de part son intelligence, mais je n’ai pas développé une grande empathie vis-à-vis d’elle.

Conclusion

En bref, ce ne sont pas les personnages qui m’ont tenue en haleine devant l’anime, mais bien l’histoire en elle même. Changer le cours du temps et ses conséquences, quand c’est bien traité, est toujours appréciable à mon goût. Steins;Gate est une fiction. Évidemment que d’un point de vue scientifique ce n’est pas cohérent, mais le récit garde sa cohérence propre et j’ai aimé cela. De plus, vers l’épisode 12, les révélations apparaissent, mais le mystère s’épaissit de plus en plus et il est difficile de décrocher de l’histoire tellement elle devient prenante.

El Psy Congroo !

La Team te suggère aussi

1 Discussion

Steins;Gate : adaptation en série live américaine & autres annonces | Gaak 29 janvier 2020 - 12 h 00 min

[…] Je vous présentais l’anime ici. […]

Reply

Laisse un commentaire