Accueil Critiques Trouvailles du Nain: Ride Your Wave, le film de Masaaki Yuasa!
Trouvailles du Nain: Ride Your Wave, le film de Masaaki Yuasa!

Trouvailles du Nain: Ride Your Wave, le film de Masaaki Yuasa!

par Balin 2 juin 2021

On a pu découvrir en AVP le dernier film de Masaaki Yuasa grâce à Alba Films et All The Anime. C’est parti pour la critique de Ride Your Wave.

Avant de commencer, petite présentation de l’histoire:

Hinako, une jeune fille passionnée de surf, déménage dans une ville balnéaire. Lors d’un incendie, elle est sauvée par un pompier nommé Minato. De cet incident va naître une incroyable fusion entre deux êtres que tout oppose. Mais Minato, jeune débutant surfeur, se retrouve un jour englouti par la mer. Alors que tout le monde tente de surmonter sa peine, Hinako s’accroche à l’esprit de son ami, qui rejaillit dans sa vie sous forme d’eau… Commence alors un nouveau chapitre de leur romance.

Et voici également le trailer du film:

Passons maintenant à la review de Ride Your Wave!

L’avis de Balin:

Pour ma part, j’avoue être un grand fan des travaux de Masaaki Yuasa, et j’attendais avec impatience ce film. Au final, Ride Your Wave ne déroge pas à la règle. J’ai vraiment adoré ce film!

Côté histoire, le thème principal est celui du deuil, de son acceptation. Une thématique finalement assez récurrente dans les films d’animation japonais. Attention cependant, il ne faudra pas s’attendre à un récit réaliste; le film est parsemé d’éléments fantastiques. Mais il y a un bon équilibre, entre l’imaginaire et le réel, qui donne une consistance à l’univers.
Pour ce qui est de la construction de l’histoire, elle est bien rythmée et j’ai apprécié les différents twists. Il y a évidemment une forte charge émotionnelle tout au long du film et il sera peut-être difficile pour certains de ne pas lâcher une petite larme.

Pour les personnages, le film est porté par le couple Hinako/Minato, mais j’avoue avoir apprécié les autres aussi. C’était intéressant de découvrir les réactions de Kawamura et de Youko face au décès de Minato.

Visuellement parlant, le film bénéficie d’une réalisation des plus soignées. Mais on a l’habitude avec Masaaki Yuasa. Le studio Science Saru propose une animation similaire à ses autres productions. Beaucoup retrouveront du Devilman Crybaby ou du Japan Sinks 2020 dans les designs fins et élancés des personnages. Mais finalement, cette patte graphique reste originale dans le paysage de l’animation. Elle fait l’identité du studio et du réalisateur. C’est beau, c’est propre, c’est coloré, c’est lumineux. Un sans faute pour moi!

Finalement, qu’ai-je retenu de Ride Your Wave?

La bande-son évidemment! Elle était tout bonnement incroyable! Je vous assure, il m’a suffit d’en chercher le titre pour me remémorer tout le film et ces paroles entêtantes. Il faut dire qu’on l’entend régulièrement dans le film… Peut-être un peu trop d’ailleurs.

Je salue également le travail des seiyuus d’Hinako et Minato, ils crèvent vraiment l’écran.

En conclusion, je dirais que Kimi to Nami ni Noretara est un bon film d’animation. Il est très touchant, poignant et l’ambiance générale est assez inoubliable: un mélange de mélancolie d’été, de nostalgie et de souvenirs joyeux. Il parvient même à laisser sa marque dans l’esprit de celui qui regarde!
Mais je pense que pour certains, l’histoire sera un peu trop niaise, quand d’autres trouveront qu’elle est trop « magique » pour être crédible. À cela, je répondrai que l’animation, c’est aussi fait pour rêver!

L’avis d’Ensifera:

D’abord, j’ai énormément aimé le film et versé quelques petites larmes. Ride your Wave est un film touchant et poignant, entre magie et réalité.

Quand on rentre dans Ride your wave, on a l’impression de se sentir en vacances, c’est très agréable en plus des jolis plans qu’il y a. La mer est le paysage central, cette eau très bleu et transparente rend très bien à l’écran. Il y a une belle réalisation, plutôt différente de ce que j’ai déjà pu voir en termes de films d’animation, surtout au début.
En plus, on s’attache beaucoup aux personnages principaux qui sont très solaires, cependant c’est une triste histoire qui enveloppe Minato et Hinako.

Il y a aussi cette superbe musique, mentionné par Balin au-dessus. Cette musique rentre vite dans la tête, elle est très importante dans l’histoire et malheureusement devient de plus en plus triste au fil de l’histoire.

Ensuite le scénario permet de mettre en lumière le secourisme. Tout d’abord avec les pompiers et ensuite avec les sauveteurs à la plage. D’ailleurs on nous montre les côtés dramatiques comme les moments joyeux qu’il en résulte. Cela permet de voir les conséquences de ces évènements. Et surtout d’aborder les manières de se reconstruire après un accident tragique, de retrouver le goût de vivre et trouver de nouveaux centres d’intérêts, comme a pu vivre Hinako.

Pour finir, j’ai adoré le film et bien plus. Il pourra plaire à tous ceux qui aime les relations tragiques et fantastiques, entre réalité et magie.

La Team te suggère aussi