Accueil NewsMangas Une exposition pour célébrer les 25 ans de carrière de Matsuri Hino
Une exposition pour célébrer les 25 ans de carrière de Matsuri Hino

Une exposition pour célébrer les 25 ans de carrière de Matsuri Hino

par Shima 13 septembre 2019

Une exposition va rendre hommage aux 25 ans de carrière de la mangaka Matsuri Hino. Elle se déroulera du 9 au 17 novembre 2019 au deuxième étage du centre commercial Seibu Ikebukuro, dans la galerie Seibu de Tokyo.

Les visiteurs pourront découvrir ses œuvres, de la plus ancienne à la plus récente, dont son œuvre majeure, Vampire Knight. Plongez dans cet univers délicat et fantastique à travers des lectures et anecdotes entourant Matsuri Hino.

Matsuri Hino

Matsuri Hino, ses œuvres

Matsuri Hino est une artiste de shôjô manga. Un trait fin, délicat et travaillé caractérise son travail. Ses histoires prennent le plus souvent place dans un univers fantastique. C’est une mangaka phare du magazine de prépublication japonais Lala. En France, elle est une auteure majeure du catalogue Panini Manga.

Vampire Knight - Matsuri Hino

Vampire Knight

Commençons par son œuvre majeure à ce jour : Vampire Knight. Le magazine Lala a prépublié le manga durant presque 9 ans entre novembre 2004 et mai 2013. En France, vous pouvez retrouver les 19 tomes chez Panini Manga. Depuis 2016, une édition double est également disponible.

Diverses adaptations

Le manga a connu une adaptation en animé en 2008. L’animé se compose de 2 saisons (Vampire Knight et Vampire Knight Guilty) et de 26 épisodes. Il est disponible en France chez Kaze.
Un fanbook (Vampire Knight Fanbook X) est également sorti, permettant aux fans d’en apprendre plus sur l’univers de Vampire Knight.
Fujisaki Ayuna a écrit 2 romans inspirés de Vampire Knight : Vampire Knight – Coeur de glace et Vampire Knight – Le piège noir.
Un jeu vidéo inspiré du manga a également vu le jour sur Nintendo DS au Japon.

Grâce, beauté et finesse sont omniprésentes dans le manga. Dans la pure tradition shôjô, les personnages ont de grands yeux très expressifs et un esthétisme très soigné. Matsuri Hino a pris le temps de développer un univers complexe avant de se concentrer sur les sentiments. La mangaka introduit alors un triangle amoureux, chose commune dans les shôjôs. Elle a d’ailleurs parié sur une très longue indécision sur le choix amoureux de Yûki, dépeignant avec justesse les hésitations et incertitudes de l’adolescence. Cette action a donc créé 2 groupes de lecteurs distincts (Yûki/Kaname ou Yûki/Zero). La mangaka a d’ailleurs beaucoup joué sur les sentiments divers de frustration, de ravissement, d’inimitié ou encore d’exaspération de son lectorat durant de longs chapitres pour finalement ravir certains fans et en frustrer d’autres.

Vampire Knight est donc un shôjô romantique dans une ambiance gothique. Même si les derniers tomes ont moins conquis les lecteurs, avec une histoire un peu trop brouillon, où les révélations semblent s’accumuler pour complexifier l’histoire, alors qu’elle n’en avait pas spécialement besoin, Vampire Knight reste un manga phare de la sphère shôjô depuis plusieurs années.

Synopsis

Le plus ancien souvenir que garde Yûki est celui d’une nuit enneigée. Elle fut attaquée par un vampire et secourue par un autre. Dix ans plus tard, Yûki, fille adoptive du directeur de l’Académie Cross, a grandi et est devenue surveillante de l’académie. L’académie Cross est bien particulière, elle est composée d’une classe de jour, mais aussi d’une classe de nuit : la Night Class. La Night Class regroupe des étudiants aristocrates vampires. Le but de cette académie est d’essayer de maintenir la paix entre humains et vampires.

De son côté, Yûki est tiraillée entre ses sentiments envers Kaname Kuran et Zero.
Kaname est le président de la Night Class et son sauveur dix ans auparavant.Il entretient une relation particulière avec Yûki. Zero, lui, est un orphelin recueilli par le père de Yûki, le directeur de l’académie. La famille de Zero a été décimée par un vampire quelques années auparavant. Depuis, celui-ci voue un haine profonde envers les créatures de la nuit, surtout qu’il a lui-même été mordu par un vampire et lutte pour ne pas devenir une bête assoiffée de sang.

Vampire Knights - Memories - Matsuri Hino

Vampire Knight – Memories

Depuis l’été 2017, Matsuri Hino a sorti une série épilogue à Vampire Knight : Vampire Knights Memories. La série regroupe plusieurs chapitres spéciaux publiés dans le magazine Lala depuis 2013. Elle compte actuellement 4 volumes. La série est encore en cours. Le manga est également disponible en France chez Panini sous le titre Vampire Knight – Mémoires.

Synopsis

Quelques années après la fin de la série Vampire Knight, Matsuri Hino revient sur ses personnages cultes et dévoile des épisodes inédits de la série : les enfants de Yuki, sa relation avec Zero, l’histoire d’amour inattendue de Yoriko, le passé et l’avenir de Kaname…

Captive Hearts  - Matsuri Hino

Captive Hearts

Captive hearts (Toraware no mi no ue) est la première série de Matsuri Hino. Prépubliée entre 1999 et 2002 dans Lala, elle compte 5 tomes reliés. Le manga fut publié chez Panini en 2010 mais sa publication est actuellement stoppée.

Étant la première série de l’auteure, le dessin est encore incertain et l’histoire moins captivante et plus hésitante que ses autres mangas. Captive hearts reste néanmoins un shôjô très acceptable, mais en dessous de ce que la mangaka proposera par la suite.

Synopsis

La famille Kôgami possède des serviteurs de génération en génération, les Kuroishi. Ces derniers sont affublés d’une malédiction qui les obligent à servir les Kôgami sur 100 générations. Suite à une expédition en Chine, toute la famille des Kôgami disparaît, laissant Megumi Kuroishi et son père hériter de tous les biens de leurs défunts maîtres. Tout bascule le jour où le père de Megumi lui annonce qu’il a fini par retrouver Suzuka, la fille de leurs maîtres. Megumi va maintenant profiter de son héritage familial : la servitude.

Meru Puri - Matsuri Hino

Meru Puri

Meru Puri (Meru Puri – The Marchen Prince) est la seconde série de Matsuri Hino et son premier grand succès. Le manga a été prépublié toujours dans Lala entre 2002 et 2004. La version reliée compte 4 tomes et Panini en assura la diffusion en France en 2005, en volumes simples, puis en édition double en 2015.

Contrairement à l’univers gothique développé dans Vampire Knight, Meru Puri nous entraîne dans un monde fantastique plus léger, où la magie et les princesses sont présents. Ce titre (un peu) court est joyeux, amusant et plein de vie.

Synopsis

Il était une fois un royaume magique, une princesse, un sorcier fou, un prince charmant, etc. Une nuit, le petit Alam est victime d’un enchantement lancé par son frère Jeile. Alam est forcé pour s’échapper, de traverser un portail magique.

Dans un autre monde, une étudiante du nom d’Airi espère comme toutes les filles de son âge rencontrer le grand amour. Son arrière-grand-mère lui a laissé un miroir qu’elle garde toujours avec elle. Un jour en courant vers l’école, le miroir glisse de sa poche sans qu’elle s’en aperçoive. Le miroir est en réalité le portail traversé par Alam. Airi décide de veiller sur Alam, ce petit garçon égaré qui n’est autre que le prince du royaume magique d’Aster. Mais à la suite du sort de Jeile, Alam vieillit chaque fois qu’il se retrouve dans l’obscurité.

wanted - Matsuri Hino

Wanted

Wanted est un one-shot de Matsuri Hino publié dans Lala en 2005. En France, Panini a sorti le manga en 2009.
Ce one-shot est un shôjô sympathique avec une bonne histoire et des dessins très soignés. Cependant, il a été jugé par beaucoup trop court. La fin ouverte appellant clairement une suite.

Synopsis

Armelia est chanteuse. Alors que son groupe se produit chez le gouverneur général Lanceman, la jeune fille rencontre son neveu Luce. Armelia succombe au charme du jeune homme, mais son bonheur est éphémère puisqu’un peu plus tard dans la soirée, il est enlevé par le pirate Skulls. Elle se jure alors de retrouver son amour. Huit ans plus tard, déguisée en garçon, Armelia, qui se fait désormais appeler Alto, rejoint l’équipage de Skulls.

Shuriken & pleats - Matsuri Hino

Shuriken & Pleats

Encore un fois prépublié dans Lala, Shuriken & Pleats (Shuriken to Pleats) est la série publiée après la fin de Vampire Knight. La série est composée de 2 tomes qui sont sortis simultanément en France chez Panini en 2016.

Encore une fois, la série est un peu trop courte pour être développée en profondeur. Certains ont reproché les personnages ressemblants à ceux de Vampire Knight, autant au niveau du design que du caractère. C’est un shôjô qui reste néanmoins agréable et original car le monde des ninjas n’est pas courant dans les shôjôs.

Synopsis

Beaucoup de samouraïs furent contraints à la clandestinité et quittèrent le Japon pour l’occident, après la réforme sociale de Restauration de Meiji . Parmi les descendants de ces guerriers apatrides, se trouve Mikage Kirio,une jeune ninja reconvertie en garde du corps.
Elle assure la protection de James Rod, un riche philanthrope et au fil du temps une relation père-fille se noue entre eux.
À la mort de son “père adoptif”, Mikage lui fait la promesse de retourner au Japon pour vivre une vie normale. Ce qui va s’avérer plus compliqué que prévu…

Conclusion

Si vous ne connaissez pas Matsuri Hino, je vous conseille cette mangaka si vous aimez les Shôjo fantastique avec un dessin travaillé et une ambiance envoûtante: gothique pour Vampire Knight ou féérique pour Meru Puri. Ce sont d’ailleurs les deux titres que je conseillerais pour aborder l’œuvre de Matsuri Hino. Ses deux titres les plus aboutis, à mon avis. Si vous aimez Kaori Yuki, vous devriez accrochez aux œuvres de Matsuri Hino.

Source : Anime News Network / Natalie

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire