Accueil Critiques Yakuza Reincarnation: une seconde chance offerte par sa déesse!
Yakuza Reincarnation: une seconde chance offerte par sa déesse!

Yakuza Reincarnation: une seconde chance offerte par sa déesse!

par Monsieur J Sark 25 novembre 2021

Aujourd’hui on vous parle de Yakuza Reincarnation, un isekai sorti récemment chez Kaze. On enfile son kimono, et on part pour un monde de fantaisie afin d’y remettre de l’ordre. 

Un énième Isekai sans originalité ? Et bien non !

L’histoire commence dans notre monde, à une époque contemporaine. Avec l’histoire d’un vieil homme, cinquantenaire, mais il n’est pas n’importe qui. C’est un Yakuza, qui règne sur son quartier à l’ancienne. Il a de la poigne et a gagné le respect des autres par ses actes. Mais le monde change et le milieu n’est plus le même, la violence omniprésente sur son territoire ne lui plaît pas, et le poids des âges commence à se faire sentir. 

Un jour où il fait marcher au pas des petites frappes un peu prétentieuses, il se retrouve pris dans un guet-apens organisé par un rival trop gourmand. Une belle castagne démarre pour finir dans les eaux du port. Alors que la vie quitte son corps, il voit l’image de sa déesse (dont il a le tatouage sur le dos), serait-ce ses derniers instants ? Ses yeux se ferment paisiblement et quand ils se réouvrent… 

Il est toujours dans l’eau, mais aux prises avec des créatures étranges puis dans une forêt qu’il ne connaît pas. Et surprise surprise, il est dans le corps d’une femme. Une jeune princesse. Il ne sait pas où il est, il ne sait pas quand il est, il ne sait rien. La princesse était en mauvaise posture avant qu’il ne se retrouve dans son corps. Mais maintenant il va devoir faire avec. Il est la princesse du royaume de Lundberg, un monde magique et fantastique en déclin.

Histoire 4/5 nuages

Yakuza Reincarnation, un réveil difficile dans le corps d’une princesse

Nouveau monde, nouvelle vie, nouvelle identité, même caractère de Yakuza.

Kaze n’est pas un habitué des isekai, un type de manga pourtant très en vogue en ce moment. On pourrait croire qu’ils surfent sur la vague, mais pas du tout, c’est un choix finalement très audacieux. Quand la plupart des isekai nous présentent des gens fuyant un quotidien ennuyeux voire tragique pour devenir des héros aimés et surpuissants dans un nouveau monde; ici nous avons un homme qui a eu une longue vie qui se retrouve réincarné en princesse en détresse. 

La grosse différence, et l’originalité de ce titre est à mon avis dans ses bases. Un vieil homme puissant change de corps pour devenir une jeune femme fragile. Il vivait dans un monde où il avait une vie réglée, un territoire contrôlé, et là il arrive dans un royaume en proie à la guerre et aux conflits où il n’a aucun contrôle sur rien: il se retrouve dans une situation aux antipodes de celle qui était la sienne. Et là une histoire commence…

Les isekai sont généralement avec des dessins dans des styles totalement inédits et uniques. Et celui là ne déroge pas. Nous avons un style très détaillé sur les visages, et très dynamique dans les actions et la bagarre orchestrée. J’ai retrouvé des scènes similaires à celles d’un furyo (manga de racaille). Nous avons certaines planches incroyables. Petit bémol, j’ai trouvé que c’était un peu léger au niveau des arrières plans. Nous en avons quelques-uns en cases blanches si on peut dire. Un choix pour centrer notre attention sur le personnage, peut-être ? 

Dessin 3/5 nuages

Et les protagonistes de l’histoire il en pense quoi ?

Les personnages sont d’une grande importance dans les histoires, mais dans les isekai encore plus. Pour l’instant nous avons le héros, quelques protagonistes, et une mini cour qui l’accompagne. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que, hormis le héros, on est sur du cliché. La servante un peu nunuche par moment qui apprend à la princesse ce qu’il faut faire. Le chevalier qui est la garde rapprochée, pas malin, mais courageux et volontaire. Et les habitants qui sont présentés un peu comme des arriérés dirigés par des bourgeois qui les exploitent. Cela rappelle pas mal la lutte des classes et les combats du Tiers-Etats. 

Là on est sur le haut de l’iceberg. Mais si on va plus en profondeur, qu’on creuse un peu, on peut trouver plus de profondeur dans les personnages, et dans les protagonistes. On sent que la géopolitique de ce royaume est plus complexe qu’on pourrait le croire, et que la suite pourrait être plus piquante qu’on le pense. Et le dessin des personnages (surtout sur leur visage), va ravir les plus friants et les fins gourmets.


Personnages 3/5 nuages

Yakuza Reincarnation : Belle et forte, cette princesse va faire des étincelles

De vieux Yakuza has been à princesse guerrière, où s’arrêtera-t’il/elle ?

Je lis, et j’ai lu beaucoup de isekai en tous genre. Et je dois dire que celui-ci m’a agréablement surpris. Déjà le héros, il est fort, charismatique, intelligent et respecté (avant sa résurrection), il aurait déjà été le héros d’un furyo sans problème. Et là il se réincarne en femme. (Après ce n’est pas une surprise c’est sur la couverture). Mais ça reste un thème qui ouvre énormément de possibilités. 

Tout être humain, a déjà pensé un jour « tiens ça ferait quoi d’être d’un sexe différent » et vice-versa je pense. La notre héros va vivre cette expérience. Les possibilités scénaristiques sont nombreuses, espérons juste que l’auteur ne tombe pas trop dans les clichés. Sur ce premier tome on entrevoit déjà le côté comique de la situation, et m’est avis qu’il sera présent très souvent au début. Le héros n’étant pas encore conscient qu’il n’a plus la même apparence. 

On est sur un bon manga isekai. Les personnages sont intéressants même si pour l’instant il y a beaucoup (trop) de stéréotypes. J’aime bien ce héros, ce vieux sage encore plus de conviction et de courage. J’ai vraiment hâte de voir comment il va mater son nouveau royaume et faire filer droit ses sujets. (Spoiler sûrement avec des mandales). Je conseille à tous les fans de se pencher sur cette œuvre, qui a tout d’un bon isekai, avec le piquant nerveux d’un furyo. 

Mix des genres 4/5 nuages

Pour moi le pari est réussi, avec Yakuza Reincarnation, nous avons une œuvre qui mélange les genres (pas de jeu de mots), qui mélange les styles, les ambiances, pour nous sortir un cocktail détonnant et piquant. Le premier tome est réussi, intéressant et plein d’action. Espérons que la suite soit dans la même lignée et nous aurons un bon manga à suivre. 

Note globale : 15/20 nuages

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire