Accueil CritiquesLes Trésors du Nain BASTARD !! Une parodie de harem et de Berserk à voir sur Netflix !
BASTARD !! Une parodie de harem et de Berserk à voir sur Netflix !

BASTARD !! Une parodie de harem et de Berserk à voir sur Netflix !

par Balin 12 juillet 2022

Le 30 juin 2022 sortait Bastard!! – Heavy Metal, Dark Fantasy – sur Netflix. Voici mon avis sur les 13 premiers épisodes !

À l’origine Bastard!! est un manga de Kazushi Hagiwara ayant débuté en 1988. D’abord prépublié dans le Weekly Shōnen Magazine de Shueisha; l’éditeur transférera la série dans l’Ultra Jump en 2001. C’est donc un exemple de shōnen/seinen!

À ce jour, le manga compte 27 tomes et il est en pause depuis 2012. Oui oui, la série n’est pas terminée…! En France, on a pu découvrir l’oeuvre aux éditions Glénat.

Dark Schneider est le plus puissant sorcier des forces du mal, mais un sortilège l’a transformé en un inoffensif gamin. Seul le baiser d’une jeune fille peut lui rendre ses pouvoirs et l’obliger à défendre le royaume de Metallicana
Inspiré par les jeux de rôles, Bastard!! c’est toute la richesse de l’heroic fantasy japonaise pleine d’humour et de dérision.

Présentation de Bastard!! – Equipe de production, casting, bande-annonce…

Bastard!! – Le Harem de Dark-Schneider !

Bastard!! c’est l’histoire du plus grand Wizard qu’ait connu ce monde. Il y a 15 ans, Dark Schneider fut vaincu, et emprisonné dans le corps Lucié Lenlen. Et seul le baiser d’une vierge peut briser le sceau qui le retient. Se libérer s’annonce complexe… Mais rien n’arrête Dark Schneider, pas même le consentement. Le monde lui appartient, c’est lui qui domi…sauvera le monde !

Même si les motivations de Dark Schneider sont floues, l’histoire qu’on nous propose est claire. Ce n’est pas un anime qui cherche à nous faire réfléchir ; il est là pour nous divertir. Et il le fait très bien ! On ne s’ennuie quasiment jamais, et le récit nous garde en haleine.

J’ai cependant des reproches à faire. D’abord, les rapports de force n’ont aucune logique. Certes, on est là pour être diverti, mais pas au détriment de la cohérence. Là, on sait que Dark Schneider gagnera à chaque fois, donc on perd les enjeux…

Ensuite, je trouve que la série insiste trop lourdement sur le côté ecchi (même si c’est moindre par rapport au manga). Parfois, cela frôle même le hentai. Rassurez-vous cependant, il n’y a aucune scène explicite ! De plus, le scénario ne vient que très rarement justifier ces scènes érotiques. Cela devient parfois source d’incohérence. Des ennemies veulent tuer Dark Schneider, mais ce dernier joue de ses charmes et, par magie, il recrute les belles dans son harem. Elles deviennent alors ses plus ferventes protectrices. De vraies girouettes! Cependant, si vous êtes un amateur de fanservice, vous en aurez pour votre argent.

Scénario: 2,5/5

Bastard!! nous propose une belle galerie de personnages. Dark Schneider, en tant que personnage principal, prend beaucoup de place. On a parfois l’impression qu’il n’y a que lui. Néanmoins, si on s’intéresse un peu aux personnages secondaires, on a droit à de bons profils. Ils ont tous leur charme (éclipsé par celui de Dark Schneider); et j’ai été agréablement surpris par la qualité de leur construction (leur passé, leurs motivations).

Malheureusement, leur développement laisse un peu à désirer. J’avoue avoir eu du mal à m’attacher aux personnages. Malgré des motivations crédibles; leur manière de vouloir les atteindre ne m’a pas convaincu. Si je devais résumer, on nous présente des personnages unidimensionnels et assez idiots. Il n’y a que dans les derniers épisodes que j’ai pleinement réussi à me projeter. Mais, vous en conviendrez, c’est un peu tard.

Au delà de ça, les relations entre personnages posent parfois problème. Si les sentiments entre Tia Note Yoko et Lucié Lenlen n’ont rien de malsain (ils ont le même âge); ce n’est pas le cas de ceux qui animent Dark Schneider. Le Wizard aime les femmes, toutes les femmes, peu importe leur âge. Avec Tia Note Yoko, on peut parler de pédocriminalité (même si ce sont, en partie, les sentiments de Lucié). Fort heureusement, l’anime pose des barrières morales.

La déviance de Dark Schneider est d’ailleurs souvent mise en scène. L’exemple le plus flagrant, et malsain, est sa relation avec sa fille adoptive qui devient… Son amante. Même dans un cadre comique et parodique, j’avoue que ça à un peu de mal à passer (la relation, rien d’autre hein). On touche du doigt l’un des points les plus dérangeants de l’oeuvre à mon sens: la place des personnages féminins. Le récit tente de nous faire croire qu’elles sont plus que des objets hypersexualisés. Mais il échoue. Les femmes donnent l’impression de n’être là que pour compléter le harem de Dark Schneider.

Personnages: 2,5/5

En ce qui concerne les visuels, Bastard!! nous propose un character-design old-school. On a l’impression de voir un remaster d’un anime des années 90. Personnellement j’ai beaucoup apprécié cette direction artistique.

L’animation est fluide, même si quelques séquences sont un peu saccadées. Globalement Liden Films nous livre une très belle copie ! Je retiendrai également la qualité des effets visuels. Les incantations et les sorts apportent une ambiance un peu ésotérique, horrifique à la série. Additionnée aux mises en scène vraiment stylées, cela donne un vrai cachet dark fantasy à l’anime.

Les arrières-plans sont travaillés et détaillés. Ils permettent une bonne immersion dans l’univers très particulier de l’oeuvre. De même, les lumières sont très bien gérées. En ce qui me concerne… Je dois bien le reconnaître: c’est un sans faute. Même la 3DCGI sait se faire discrète et ne gène en rien le visionnage…!

En ce qui concerne la censure… Elle est mineure. Si vous êtes du genre à vous rincer l’oeil sur des abdos saillants, des muscles puissants des poitrines rebondies ou des jeunes femmes callipyges; je vous le redis : il y a de quoi contenter vos rétines ! En revanche si vous avez déjà lu le manga; je suis au regret de vous annoncer que cette adaptation est moins explicites.

Visuels: 5/5

Bastard!! se déroule dans un monde médiéval, comme on peut en retrouver dans Berserk par exemple. L’univers est au moins aussi sombre que ce dernier. Mais la différence réside dans le ton de l’oeuvre. En effet, là où Berserk est très sérieux (avec des touches comiques via Puck); Bastard!! prend le pari de la parodie. Le récit ne se prend pas DU TOUT au sérieux !

Déjà à l’époque du manga, Bastard!! avait quelque chose de parodique; mais de nos jours, avec la vague de isekai harem, il prend presque une teinte transgressive. Là où le protagoniste se retrouve au centre de l’attention sans n’avoir rien demandé dans les isekai harem; Dark Schneider cherche volontairement à se constituer une cour féminine !

Finalement, c’est un anime qui se révèle assez drôle par son absurdité, et d’autant plus divertissant. Je soulignerai quand même le fait que les blagues sont celles du manga des années 90; et qu’elles ont un peu vieilli. Certaines sont même franchement ringardes; mais là encore, ça contribue à l’absurdité de la série.

Côté doublage, c’est plutôt bon, en VO comme en VF. Même si j’avoue avoir du mal avec la voix de Dark Schneider…!

Pour terminer, j’évoquerai la bande-son…! En grand fan de metal, j’attendais beaucoup de cet anime sur ce point. Première chose, les références du manga sont bien là. Ensuite, l’opening de Coldrain est un vrai banger; tout ce que j’aime. L’ending est également très plaisant (au delà de ses visuels). Les OST sont correctes mais j’avoue que j’aurais aimé quelque chose de plus metal encore, de moins « discret ».

Ambiance: 4/5

Bastard!!, en résumé :

Je n’osais plus espérer un retour de Bastard!! sur le devant de la scène, et pourtant c’est bien le cas ! Rien que pour ça, merci Netflix !

Bastard!! c’est une série de dark-fantasy certes, mais qui n’a rien à voir avec d’autres titres du genre comme Berserk par exemple. La différence réside dans le ton de l’oeuvre: Bastard !! ne se prend PAS DU TOUT au sérieux. On n’est pas loin de la parodie.

Attention cependant, même si c’est assez marrant à regarder, ça n’est pas pour tout le monde. C’est destiné à un public averti, et également un public qui n’est pas gêné par le ecchi (voire le hentai), la mysogine, la pédocriminalité et autres vices. Rassurez vous cependant, l’anime ne montre rien d’explicite et condamne ces déviances…!

Au delà de ça, l’histoire proposée est simple à suivre; c’est un très bon divertissement pour peu qu’on adhère au délire. Les personnages sont bien construits, même si leur développement peut laisser à désirer. Il y a quand même quelques relations malsaines, mais cela fait partie intégrante de l’oeuvre. De même pour les blagues licencieuses, qui, je le reconnais, ont mal vieilli.

Visuellement parlant, Lidenfilms rend quelque chose de propre. On a droit à de belles scènes, mais surtout à un character-design old-school du plus bel effet. Du côté de la bande-son… C’est magnifique. L’opening de Coldrain est incroyable (à ne jamais passer), et l’ending vaut également le détour.

Je terminerai en ajoutant que c’est une adaptation bien plus fidèle au manga que les OAV de 1996. Elle censure un peu le contenu du manga, mais il va tellement loin qu’il aurait été difficile de faire autrement… Globalement, c’est tout de même bien trash et suggestif. En plus, on a le droit à toutes les références du manga.

Note globale: 14/20

J’ai essayé d’être le plus objectif, mais si je m’étais contenté de donner mon avis, ce serait un bon 18/20…!

Et pour ceux qui l’attendent… La partie 2 de la saison 1 de Bastard!! – Heavy Metal, Dark Fantasy – sortira le 15 septembre 2022 ! Elle contiendra les épisodes 14 à 24. J’ai tellement hâte de découvrir la suite !

La Team te suggère aussi