Accueil Critiques Birdmen : prendre son envol avec Yellow Tanabe!
Birdmen : prendre son envol avec Yellow Tanabe!

Birdmen : prendre son envol avec Yellow Tanabe!

par Xerxes 27 août 2021

On se retrouve dans ce nouvel article pour parler de Birdmen, série dont j’ai récemment fait l’acquisition, et je peux déjà affirmer que c’est l’achat le plus rentable que j’ai pu faire dernièrement. Publié chez Vega Depuis, label dédié aux mangas tout récent de la maison d’édition Dupuis, la série de Yellow Tanabe – Kekkaishi, meilleur shônen 2007 aux Shogakukan Manga Awards – compte 16 volumes en VO contre 6 en VF. Partons à la rencontre de ce manga encore peu connu… à tire d’aile !

birdmen tome 1 vega

I \ Synopsis

Eishi Karasuma est un collégien de 15 ans solitaire, avec une vie monotone. Il n’a qu’un seul ami, Mikisada Komoda. Ils zonent ensemble et sèchent les cours. Un jour, dans un parc, ils font la connaissance de Tsubame, une fille très énergétique, et de Rei Sagisawa, un garçon qui fréquente le même collège qu’eux. Sur le chemin du retour, les quatre amis décident de prendre le bus, mais celui-ci sort de la route et tombe dans un ravin. Alors qu’ils sont aux portes de la mort, un étrange personnage ailé surgit et leur propose un pacte : il leur sauvera la vie, mais pour faire d’eux des Birdmen.

Source: Site officiel

Un choix s’impose alors : perdre la vie ou être sauvé en échange d’un mystérieux pacte ? Tous choisirent la vie, bien sûr, mais bientôt ils découvrirent que celle-ci sera impactée à jamais : eux-mêmes sont devenus des Hommes-Oiseaux !

II \ Avis sur Birdmen

La force de la parole

Lorsque l’on tient un tome de Birdmen en main, la couverture nous frappe immédiatement. Partagée entre une couleur monochrome et des aplats de noir et de blanc; les personnages nous apparaissent dans des traits simples mais efficaces. Cette impression se poursuit tout le long des pages avec des graphismes jouant sur des traits simples, des contrastes et des dégradés adaptés à chaque ambiance et scène. Cela permet de mettre en valeur les scènes fortes du récit et sert bien les personnages aux chara-design particuliers mais tout aussi efficaces. Il est important de parler du style graphique de ce manga afin de le mettre en relation avec les dialogues et textes de narration.

Dans des œuvres où l’œil peut s’égarer dans des détails foisonnants; Black Butler, Les Mémoires de Vanitas ou Death Note me viennent en tête; les décors clairs de Birdmen nous permet de nous concentrer davantage sur les dialogues. Et ô combien ils sont importants dans cette œuvre ! Alors que le corps et l’esprit des protagonistes se métamorphosent peu à peu sous l’effet de leurs nouvelles capacités; s’ouvrir aux autres, les comprendre et se comprendre soi-même deviendra absolument nécessaire pour faire face à ces nouvelles perspectives.

Or, et particulièrement à cette période de la vie qu’est l’adolescence, accepter le dialogue et de faire le point sur soi peut se révéler difficile, voire impossible. Les personnages vont devoir apprendre cela et faire face à leurs peurs et interrogations. Ce qui donne lieu à des scènes où les paroles sont plus importantes que l’action. Très bien écrits et traduits, les dialogues donnent matière à réfléchir plus d’une fois.

birdmen gaak avis

Double récit

En fait, en tenant compte cet apprentissage et les changements physiques et mentaux des personnages, on peut presque venir considérer les évènements de Birdmen comme une métaphore de l’adolescence, avec les tracas, incompréhensions et nouvelles possibilités que cela entraîne. Un double récit se dévoile alors à nous. Le scénario principal sait nous embarquer mais est accompagné et étoffé par l’évolution de chaque personnage. Cela confère à Birdmen l’aura d’un bon shônen mais aussi celle d’un récit initiatique.

C’est donc cela qui va permettre de donner à Birdmen la profondeur nécessaire pour en faire un manga qui se démarque. Car si l’intrigue principale nous fournit moult mystères, combats et personnages, faisant qu’on ne se lasse pas à la suivr; elle n’échappe pas à certains clichés, tels que le héros blasé et nihiliste ou la résurrection en super-héros.

Conclusion

Yellow Tanabe dépeint donc en 16 tomes la quête d’humanité et de compréhension des personnages; le tout dans un récit entraînant à l’univers détaillé. Si vous aimez les shônens avec des pouvoirs, des mystères; mais aussi une bonne touche de philosophie: Birdmen est fait pour vous ! Croisons pour qu’un jour un anime en soit tiré, car nul doute que ce manga serait prometteur une fois sur nos petits écrans.

Bande-annonce de Birdmen par Vega : https://www.facebook.com/VegaDupuis/videos/3381714215233424/

La Team te suggère aussi