Accueil NewsAnimes Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 22 – Le Collège Fou Fou Fou
Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 22 – Le Collège Fou Fou Fou

Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 22 – Le Collège Fou Fou Fou

par Skalkoza 22 décembre 2021

Amis Gaakamas, pour ma deuxième contribution au calendrier de l’Avent 2021, il n’y aura ni enquêtes à mener ni mystères à élucider. Tout cela, je l’ai laissé entre les mains de notre détective en herbe Hajime Kindaichi. Aujourd’hui, je vous propose plutôt un moment de détente. Qui n’en rêve pas après une dure journée au collège, au lycée, à l’université, au boulot ou tout simplement à la maison ? Vous êtes prêts ? Il n’y a même pas besoin de l’être. Place au divertissement et aux plaisirs simples de la vie : rire et prendre du bon temps. C’est en tout cas la promesse que tentera de tenir l’œuvre que je vais vous présenter aujourd’hui et qui n’est autre que Le Collège Fou Fou Fou.

Le collège fou fou fou les joyeux loufoques
Extrait de Flash! Kimengumi par © Shinzawa Motoei / Shueisha

Le Collège Fou Fou Fou, ça parle de quoi ?

L’histoire du Collège Fou Fou Fou se déroule dans le collège (puis lycée) Ichio qui, comme son nom l’indique, est… FOU. C’est un établissement où on fait quasiment tout, sauf étudier.

Dans leur quotidien, les élèves sont entourés d’une panoplie de groupes de 5 tous aussi déjantés les uns que les autres. A l’époque, les trios n’étaient pas encore à la mode (non, non, je ne fais aucune allusion à Naruto).

Le groupe de 5 le plus emblématique ? Sans équivoque, la bande des joyeux loufoques (Kimengumi en japonais) qui compte dans ses rangs les multi-redoublants Rei, Ted, Jeannot, Dan et Jim (respectivement Rei, Gô, Kiyoshi, Dai et Jin dans la VO). Leur objectif suprême: distraire, divertir et faire rire leurs camarades, au grand dam de leurs professeurs.

Si certains de leurs copains les trouvent ridicules, d’autres en sont carrément fans. C’est le cas de leurs fidèles accompagnatrices Laura et Julie (respectivement Yui et Chie en VO). Elles les adorent pour leur différence. Elles ont enfin trouvé des garçons qui ne soient pas « désespérément normaux ».

Pour l’anecdote, dans le premier tome des premières années, l’auteur du manga, Shinzawa Motoei , écrit :

Ces personnages sont sortis de ma plume à la vitesse de l’éclair. Mais au départ, les membres du Kimengumi étaient censés être des personnages secondaires. Finalement, à ma grande surprise, ils ont pris la place de personnages principaux ! Je sais qu’ils sont moches, qu’il est difficile de les regarder mais au final, vous n’êtes pas bien beaux non plus ! Bonne lecture !

Shinzawa Motoei

Rien à dire, il a un sacré sens de l’humour…

Le collège fou fou fou Shinzawa
Extrait de « Le collège fou fou fou, les premières années » par © Shinzawa Motoei / Shueisha

Le manga et l’animé

Le Collège Fou Fou Fou est un manga de Shinzawa Motoei prépublié dans Weekly Shonen Jump de 1980 à 1987. La saga se compose principalement de 2 séries :

  • Sannen Kimengumi ou Le Collège Fou Fou Fou, les premières années qui couvre la partie collège de l’histoire. Elle compte 6 tomes qui sont disponibles en édition simple ou double chez Black Box.
  • Highschool ! Kimengumi ou Le Collège Fou Fou Fou qui couvre la période du lycée. La série compte 20 tomes qui sont à retrouver chez Black Box. Une première édition chez Tonkam en comptait 13. La différence entre les deux éditions, outre le fait que l’une soit toujours en publication et l’autre pas, réside dans la traduction. Black box a fait le choix de garder les noms Japonais des personnages, ce qui à mon sens, est plus appréciable. Il existe également deux coffrets collectors de 10 tomes chacun, toujours chez Black Box.

Au-delà des séries originelles, il existe 3 autres séries :

  • Flash! Kimengumi en 3 tomes. C’est est un remake des séries originelles. Le premier tome introduit les personnages comme si on ne les avait jamais vus et couvre la dernière année de collège, les deux tomes suivants se concentrent sur la période lycée.
  • Le Spin off en one-shot. Il raconte les histoires des membres d’autres gangs de l’école. Chaque chapitre est dédié à un personnage en particulier.
  • Les épisodes oubliés en one-shot également. On y découvre les aventures inédites des membres du Kimengumi et de leurs amis.

Elles sont toutes disponible aux éditions Black Box ou sur mangas.io, la plateforme de lecture en ligne 100% légale.

En France, l’œuvre est surtout connue grâce à son animé de 86 épisodes du studio Comet. D’abord diffusé au Japon en 1985, il arrivera en 1989 au prestigieux Club Dorothée. Pour couronner le tout, le générique de début est interprété par Bernard Minet. Les plus anciens d’entre nous s’en souviennent encore !

Pourquoi vous en parler ?

Une énième nostalgique du club Dorothée me diriez-vous ? Et bien oui… mais pas que. D’accord l’animé et le générique français ont bercé mon enfance mais depuis que j’ai découvert le manga, j’ai eu un énorme coup de cœur. Voici donc les raisons qui m’ont fait adhérer à cette œuvre.

La première, c’est que l’histoire est tellement simple, simpliste, voire stupide qu’il n’y a pas besoin de faire d’efforts pour la lire ou la comprendre. Elle peut être lue avec un cerveau en mode repos, voire éteint (pas mort hein, elle ne fait pas encore ce genre de miracles), qu’on arriverait tout de même à tout suivre. Ce n’est pas pour rien que je la surnomme la « Mister Bean du manga » !

La deuxième, et sans doute la plus importante, est que, bien que le manga soit une sorte d’ode à la stupidité, on y retrouve des sujets sous-jacents très intéressants. Celui qui m’a le plus touché est l’acceptation de soi. La bande de Rei est composée de garçons pas très beaux, pas très talentueux, pas très futés non plus. Cependant, grâce à leur chef, ils ont appris à accepter leur différence, à l’assumer, d’en rire et de faire rire les autres avec. Une belle façon d’aborder le sujet avec nos jeunes adolescents, souvent en manque de confiance en eux.

La troisième et dernière raison est que leurs aventures sont drôles et que j’aurais adoré étudier dans la même ambiance, avec les mêmes copains.

Voilà ! Nous arrivons au terme de cette présentation. Merci d’avoir lu jusqu’au bout. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé en commentaire. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre et d’échanger avec vous !

La Team te suggère aussi