Accueil DécouverteCalendrier de l'Avent 2021 Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 24 – Ken’en, comme chien et singe
Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 24 – Ken’en, comme chien et singe

Calendrier de l’Avent 2021 – Jour 24 – Ken’en, comme chien et singe

par Shima 24 décembre 2021

Nous nous retrouvons déjà pour ce dernier jour du Calendrier de l’Avent Gaak 2021. J’avais voulu débuter ce calendrier avec un conte folklorique plein de douceur en vous présentant Le Renard et le petit Tanuki. J’ai donc souhaité garder le même esprit et vous offrir, en ce jour de réveillon de Noël, un manga se passant dans le Japon ancien, peuplé d’esprits protecteurs, de légendes et faisant la part belle à une magnifique nature. Si vous avez aimé Princesse Mononoké, l’univers de Ken’en, comme chien et singe, devrait vous plaire !

Ken'en

Résumé Ken’en, comme chien et singe

Sommés par un esprit maléfique de sacrifier une jeune fille à la divinité du temple local, des villageois font appel à Hayate, un chasseur de démons. À leur grande surprise, ce dernier n’est autre qu’un superbe chien blanc, doté de grands pouvoirs. Grâce à son aide, ils ne tardent pas à découvrir que la créature à l’origine de leurs ennuis n’est autre que le kakuen Mashira, un être mi-homme mi-singe, ayant pour habitude d’enlever des humaines. Ce dernier, peu déstabilisé par sa rencontre avec le chien, décide de l’adopter… Ainsi commencent les relations tumultueuses, « comme chien et singe », de ces deux êtres surnaturels au gré des saisons du Japon légendaire !

Ken’en, comme chien et singe

Ken’en, titre signé Dô Fûetsu au scénario et Hitoshi Ichimura (Tales of Symphonia, Breath of Fire IV) au dessin, a vu le jour en 2015 dans les pages du Gekkan Comic Avarus des éditions Mag Garden. La série est conclue en 8 tomes. En France, c’est Doki-doki qui publie le manga. Deux coffrets de 4 tomes ont d’ailleurs vu le jour il y a 2 ans.

Ken'en

Un graphisme de toute beauté

J’en parle en premier car la beauté du manga saute aux yeux dès la couverture. Le dessin de Hitoshi Ichimura nous transporte dans un Japon d’antan fantastique. Son trait nous immergera rapidement dans cet univers au travers de plans très détaillés. Il servira également grandement les sentiments que nous portons aux personnages. En effet, au-delà de leurs designs clairement réussis, l’artiste nous offre un panel d’émotions de la joie à la tristesse qui sonne juste. L’empathie vis-à-vis des personnages n’en est que plus grande.

J’ai mentionné les planches détaillées, mais je ne pouvais pas m’arrêter là. Histoshi Ichimura a un sens du détail assez impressionnant ! Ainsi, les détails du pelage de Hayate sont toujours très soignés. Ce souci du détail se retrouve aussi dans les costumes ou les décors. Les temples et les scènes de natures sont magnifiques. Le manga possède un bon nombre de grandes cases qui permettent d’apprécier ce travail minutieux.

Ken'en

Un Japon folklorique

Ken’en est clairement un beau manga que le lecteur prendra plaisir à lire mais également à regarder. Comme dit plus haut, le superbe dessin détaillé de l’artiste nous aide à nous immerger dans son univers. Le manga nous plonge dans un Japon ancien où la nature est très présente et où on trouve de nombreux temples. Des être fantastiques peuplent ces contrées aux côtés des hommes. Ken’en nous emmène dans un monde fantastique aux traits pleins de douceur.

Que vous soyez déjà amateur de folklore japonais ou que vous souhaitiez lire un manga fantastique, je vous recommande chaudement Ken’en. Dépaysement garanti !

ken'en

(encore ?) Un duo atypique

J’ai l’impression de vous avoir déjà présenté beaucoup d’œuvres reposant sur un duo atypique ! Au moment d’écrire, je me dis « mais je l’ai dit tellement souvent »… Pourtant, lors de la lecture des mangas en question, pas de tergiversations. Ce procédé marche ! Et comme les mangakas essaient d’être créatifs, les histoires de duos sont pléthores mais ne se ressemblent pas forcément. Les caractères des protagonistes jouant beaucoup dans la réussite de l’alchimie entre les personnages mais aussi avec le lecteur, vous serez surement touché plus aisément par tel ou tel duo.

Pour revenir à notre manga du jour, Ken’en, comme chien et singe, est à peu près l’équivalent japonais de notre expression « comme chien et chat« . Avec un titre pareil on se doute bien que l’entente du duo principal ne sera pas toute rose !

Hayate est un Reiken, un chien magique, et Mashira lui, un Kakuen, un être mi-homme mi-singe. Pour le coup, ce duo est vraiment atypique ! Leur entente initiale où l’impulsif Mashira décide d’adopter Hayate va d’ailleurs prendre un coup lorsqu’il va découvrir que le gentil chien peut se transformer en homme et détient des pouvoirs mortels pour lui et les siens ! Cependant, leur solitude va les rapprocher et malgré leurs chamailleries, ils apprécieront la compagnie de l’autre. Au cours de leur périple, ils vont bien évidemment rencontrer de nombreux personnages hauts en couleurs et apprendre à s’apprécier.

Apprendre à comprendre les autres

Si le résumé et les personnages montrent un côté clairement humoristique, le manga reste tout de même sérieux dans de nombreux thèmes abordés. Par exemple, les Kakuen naissent tous hommes et ne peuvent se reproduire qu’avec une femme humaine. Cependant, les humains sont effrayés par ces créatures et ces dernières capturent donc une humaine pour perpétuer l’espèce. Un cruel manque de communication et une peur de l’autre qui conduisent alors à des drames.

Un des enjeux majeurs du manga sera la découverte et la compréhension de l’autre. Au sein du duo de personnages bien sûr, mais également vis-à-vis des autres espèces.

Ken'en

Conclusion sur Ken’en

Les auteurs nous offrent avec Ken’en une histoire aux dessins magnifiques dans une ambiance folklorique très dépaysante. La découverte et l’acceptation des autres, y compris de nos ennemis est centrale à l’histoire et nous offre des moments comiques à travers notre duo de protagonistes, mais aussi des moments plus déchirants lorsqu’il s’agit de peuples en conflit. La série se termine avec beaucoup d’émotions, mais le sentiment général qui domine à la fin des 8 tomes est un sentiment positif. Nous avons aimé voyager avec Mashira et Hayate qui nous auront fait rire et bien plus ! Ken’en est un manga pour tous. Tous les rêveurs apprécieront être plongés dans ce Japon folklorique. Les plus jeunes s’amuseront des disputes de Hayate et Mashira et s’émerveilleront sur ces paysages et créatures fantastiques. Les plus âgés quant à eux, saisiront toute la profondeur de l’histoire.

J’espère avoir réussi à vous donner envie, en ce jour de réveillon de Noël, de vous plonger dans la magie de Ken’en, comme chien et singe, un manga plein de douceur et de bons sentiments, mais pas exempt d’aventures et de profondeur.

Vœux de la rédaction

Toute l’équipe de Gaak vous souhaite un très joyeux Noël ! Passez un très bon réveillon et un beau jour de Noël, en espérant que l’esprit des fêtes vous apportera de la joie dans la période actuelle.

Nous espérons que ce nouveau Calendrier de l’Avent vous a plu. Toute l’équipe s’est donnée à fond pour vous faire découvrir ses coups de cœur !
Nous vous donnons rendez-vous le 1er décembre 2022 pour le 4ème Calendrier de l’Avent Gaak. En attendant, retrouvez-nous tous les jours sur le site et les réseaux sociaux !

FACEBOOKTWITTERINSTAGRAMYOUTUBE

Joyeux Noël à tous !

Ludwig, Winni, Balin, Fodé, Shima, Ensifera, Kayla, Emma, Kito, Skalkoza, Akame, Monsieur J Sark, Louis, Mario, Xerxes, Sasha, Goraiku, Aouiru.

La Team te suggère aussi