Accueil Critiques Bloodshot : Un film correct malgré lui ?
Bloodshot : Un film correct malgré lui ?

Bloodshot : Un film correct malgré lui ?

par Ludwig NightKing 4 mai 2020

L’univers partagé à la Marvel, ça a donné des idées à pas mal de gens. Bien-sûr leurs rivaux de toujours DC, mais aussi d’autres productions (Godzilla par exemple). Bloodshot, héros de Valiant Comics doit justement porter l’univers partagé Valiant au cinéma. Le problème? C’est que le film de Dave Wilson ne ressemble pas vraiment à une adaptation de comics et encore moins aux prémices d’un univers partagé. Allez, hop hop, on débrief.

Bloodshot Bloodshot, mais qui es-tu ?

Héros des éditions Valiant Comics, il est la création du trio Kevin VanHook, Don Perlin et Bob Layton. Publié en 1992 pendant l’âge d’or de l’éditeur, Bloodshot est un super soldat protéiné aux nano-machines créé par PRS (Project Rising Spirit). Les nano-machines lui confèrent super-force et quasi-immortalité, le soldat ultime donc. Le héros fait partie des meilleures ventes de l’éditeurs avec plus de 7 millions de copies vendues à travers le globe. Un 7ème tome est en cours de parution aux USA.

Ça empeste déjà la testostérone

L’idée d’un film a germé dès 2012 et en 2015, l’annonce par Columbia Pictures, Sony et Original Film de lancer la production de 5 films issus de l’univers Valiant, à commencer par Bloodshot. À l’origine, David Leitch et Chad Stahelski (les réals de John Wick) devaient réaliser le film du super soldat, mais ils ont finalement abandonné le projet. Dave Wilson a récupéré le bébé et nous a livré sa vision avec Vin Diesel dans le rôle-titre. Maintenant que vous cernez davantage le projet, on peut parler du fiiiilm.

Une adaptation comics ? Ah booooon ?

Le film de Dave Wilson reprend grossièrement les éléments du comics. Raymond Garrison est un soldat mort qui se fait ressusciter à coup de nano-machines et qui devient le soldat ultime de PRS. Mais le film s’arrête justement ici en tant qu’adaptation. Déjà que Vin Diesel ne ressemble pas des masses au personnage du comics d’origine, il n’en adopte pas non plus l’esthétisme.

Il n’y a qu’à deux moments où il arbore le teint pâle avec les yeux et le cœur rouge comme dans la bande-dessinée. Un peu comme si vous alliez voir un film Superman mais que celui-ci n’enfile son costume qu’à de rares minutes. Ça passe moyen…

Un casting plutôt bien réussi

Cependant, les personnages sont plutôt cools et on peut s’y attacher. Vin Diesel fait du Vin Diesel, hein ? TOUT CASSER !! Le personnage n’a que deux émotions dans tout le film et se contente de foutre des grosses torgnoles à tout le monde.

Eiza Gonzalez passe toujours aussi bien à la caméra et elle a un certain charisme dans ce film. En même temps, la belle mexicaine ne laisse jamais indifférent.

Comment résister ?

Guy Pearce qui signe son retour dans une production super-héroïque après Iron Man 3. Le revoir en antagoniste est assez drôle, comme si l’australien avait une tronche de méchant par nature haha.

Sam Heughan joue un antagoniste qui aurait pu être plus intéressant. Là, hormis jouer le soldat qui déprime et complètement blasé, il y a pas grand chose. Son exo-squelette est sympathique, voilà.

Rambo n’a qu’à bien se tenir

Point positif du film, les scènes d’actions sont sacrément bien fichues et on ressent vraiment la force surhumaine du personnage. Mention spéciale au combat final dans l’ascenseur qui envoie vraiment du lourd.

Cependant, je trouve que le réalisateur abuse un peu trop des ralentis, notamment la scène où Ray perd la moitié de son visage sous un coup de fusil. J’ai eu l’impression que les gars de la FX se sont dit « oh punaise, on a fait un effet de dingue ! Dave, fait un gros ralenti dessus s’te plaît ! ». Mais c’est vrai que niveau effet spéciaux, le film n’est pas en reste. Ils ne font pas cheap et sont très bien réalisés.

Le plan en question

Conclusion, Bloodshot le soldat ultime ?

On va le dire assez simplement, Bloodshot est un bon film d’action mais une mauvaise adaptation. Si on ne connaît rien à l’univers Valiant ou tout simplement aux comics, ça sera un bon divertissement en famille. Par contre, pour les puristes, le film risque de faire grincer des dents et de se demander si le long-métrage porte bien son nom.

Les fans de Vin Diesel seront aux anges de voir leur castagneur préféré faire valser des voitures d’un coup de pied. Peut-être une façon d’attendre le prochain Fast & Furious plus paisiblement ?

Avec la succession de malchance que le film de Dave Wilson a connu, une suite me semble peu envisageable. Une sortie au cinéma en pleine épidémie, disponible en SVOD quelques semaines après puis enfin, disponible sur Amazon Prime Video. L’aller simple vers le streaming le plus rapide de l’histoire du cinéma.

Ce premier film était censé lancer l’univers Valiant Comics au cinéma, baaahhh on peut dire que c’est raté… Même pas une petite scène post-générique pour espérer…

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire