Accueil Critiques Darling in the FranXX: Zero Two va vous faire tourner la tête !
Darling in the FranXX: Zero Two va vous faire tourner la tête !

Darling in the FranXX: Zero Two va vous faire tourner la tête !

par Kito 24 janvier 2022

Il y a de cela quelques semaines, je vous annonçais la sortie de Darling in the FranXX en manga en France. C’est alors que le 5 janvier dernier, je me suis dirigé vers ma librairie pour me procurer l’oeuvre. La première chose à noter, c’est que la couverture est d’une très bonne qualité. Elle est plutôt tape-à-l’œil et son effet réfléchissant met le manga bien en valeur. Comme énoncé la dernière fois, Darling in the FranXX est un animé que j’ai adoré, j’attendais donc beaucoup de ce premier tome. Des choses m’ont plu, d’autres moins, et je vais vous donner les raisons à cela.

Prenez les commandes de votre FranXX avec moi !

L’histoire prend place dans un monde où les humains ont découvert une toute nouvelle énergie, l’énergie Magma. Cependant l’extraction de ce carburant miracle a rendu inhabitable la Terre, et les humains se retrouvent à vivre dans des colonies mobiles, les plantations. Outre la Terre rendue inhospitalière, des créatures surgissent des sols et s’attaquent aux humains sans raison apparente, ce sont les Hurleurs. Afin de les affronter, des robots de combats, les FranXX, sont déployés pour leur faire face avec à leur bord 2 adolescents, un garçon et une fille.

Nous suivons alors la plantation 13 qui va accueillir sa nouvelle escouade de 5 FranXX. Toutefois, l’une d’entre elle sera refusé du fait de l’incompatibilité de ses pilotes. Code 015, ou Hiro, se retrouve en plein doute et hésite à quitter la plantation avec sa co-pilote, Code 703, Naomi. La personne qui va changer la donne, c’est l’arrivée de Code 002, ou Zero Two, dans la plantation. C’est une jeune fille avec de mystérieuse cornes réputée pour tuer ses co-pilotes au bout de 3 pilotages. Le jour de la cérémonie, Hiro, sur le quai d’embarquement pour quitter la plantation, décide de faire machine arrière et de tenter de piloter avec Zero Two. C’est alors qu’un Hurleur attaque la cité, mais un FranXX apparaît pour lui faire face. Cependant ce FranXX n’est pas commun.

En effet, c’est Zero Two qui arrive à le piloter seule du fait qu’elle soit une demi-hurleur. Après un combat acharné, Zero Two tombe de fatigue, Hiro va alors entrer dans le FranXX et ensemble ils vont vaincre le Hurleur. Mais qu’arrivera-t-il a Hiro s’il pilote 3 fois avec elle ? Pourquoi Zero Two appelle Hiro « Darling » ? et d’ailleurs, quel étrange lien semble les unir l’un à l’autre ?

Ce premier tome pose une solide base, et s’arrête sur un petit cliffhanger. L’histoire, bien que basique dans ses débuts, tend à évoluer. Pour ceux qui ont comme moi déjà vu l’animé l’histoire s’approfondit au fur et à mesure que les épisodes passent. Je vous recommande de vous pencher dessus si les romances vous intéressent.

Scénario : 3/5

C’est assez rare que je critique le dessin d’un manga, et ce n’est pas avec celui-ci que je vais commencer. Le trait est juste incroyable. Les effets d’ombre, l’ambiance et les détails sont parfaits. Un point qui me chiffonne, c’est l’aspect ecchi du manga par rapport à l’animé, mais je reviendrai dessus après.

Dessin : 5/5

Ce que j’ai aimé dans Darling in the FranXX , ce sont ses personnages. D’ailleurs c’est l’une des choses qui font pour moi la qualité de l’œuvre. Toutefois, ce premier tome n’est encore qu’un avant-goût. Il y a une pluralité de personnages, mais on ne retient même pas leurs noms pour le moment. C’est pour cela que je ne parlerai que de Hiro, Zero Two et Ichigo qui sont les seuls à ressortir dans ce tome. Commençons par Zero Two qui est sans aucun doute le personnage pour lequel on a tous vu Darling in the FranXX. Sa première apparition dans l’animé est marquante certes, mais croyez-moi que dans le manga vous la retiendrez encore plus.

En effet j’en parlais tout à l’heure, mais Kentaro Yabuki s’est servi du ecchi pour rendre Zero Two encore plus fatale. Elle est par ailleurs toujours aussi drôle et vite attachante. Pour Hiro, j’ai eu un peu plus de mal. J’ai l’impression qu’il est un peu plus réservé que dans l’animé. Si la suite se déroule de la même façon, alors Hiro me marquera peut-être plus que dans l’animé. Affaire à suivre. Enfin pour Ichigo, j’ai été un peu déçu. Quand j’ai vu Darling in the FranXX la première fois je lui avais trouvé un certain charme que je n’ai pas retrouvé dans le manga. De plus, elle aussi a eu droit à sa scène de ecchi, mais j’en cherche encore l’utilité. Je reviendrai dessus par la suite.

Ma note aura sûrement tendance à évoluer du fait que je connaisse déjà la suite, mais en l’état c’est le ressenti que j’ai sur ce premier tome.

Personnages : 2/5

Comme je l’expliquai auparavant, ce n’est que le premier tome de la série. Il n’y a pas encore de message clair, même si un début s’en approche notamment avec les pihis. D’ailleurs, je pense en reparler dans les mois qui suivent histoire de voir l’évolution que pourra connaître l’œuvre. Mais je voulais me pencher sur un détail qui n’échappera à personne : le ecchi.

Contrairement à ce qu’on m’a vendu, ce n’est pas aussi « abusé » que cela. Toutefois je n’en comprend pas l’utilité. Si cela rajoute de la sensualité et du charisme à la « femme fatale » que Zero Two est censé représenter ; il y a quand même une surutilisation du ecchi. Lorsqu’on voit la première fois le point de vue de Ichigo , elle se lève de bon matin à moitié nue. Réaliste ? Peut-être. Utile ? Certainement pas. Idem lors des scènes de connexion aux FranXX entre Hiro et Ichigo et Miku et Zorome (personnages qu’on découvrira un peu plus tard dans le manga). Le corps de ces adolescentes mis à nue est dérangeant, voire même malsain. Sans oublier qu’il est disponible à l’achat pour les plus jeunes. Alors pas de panique, un blister empêche l’ouverture du tome en magasin, mais imaginez un enfant qui le prend parce qu’il aime les couleurs du manga…

Finalement il n’y a pas de réelle utilité, si ce n’est du fan service. Toutefois, les « métaphores » sexuelles qui peuvent en déranger certains ne m’ont pas spécialement offusqué. En effet, cela à un rapport direct avec la suite de l’histoire, mais il faudra attendre de découvrir la suite pour voir de quoi je parle.

Pour l’instant, le message n’est pas encore clairement mis en place, c’est pour cela que je ne peux pas mettre plus, à voir avec la suite !

Message : 2/5

Pour briser le noyau du Hurleur :

J’ai adoré l’animé de Darling in the FranXX , et j’attend beaucoup du manga, même si pour l’instant, il ne donne pas encore tout ce que j’aime dans l’œuvre. Patience, ce n’est qu’un premier tome, une mise en bouche de ce qui arrive. Tous les aspects de l’histoire et des romances entre les personnages arrivent, mais il faudra attendre le 6 avril prochain pour découvrir, peut-être, ce dont je parle. J’essaierai d’écrire sur le tome 2 si il y a matière à travailler. En attendant l’animé est disponible en 24 épisodes sur Crunchyroll, et le manga aux éditions Delcourt/Tonkam.

Note Globale : 13/20

Avis de Monsieur Sark


Nous sommes dans un manga de mecha futuriste. Comme vous l’avez lu plus haut, l’histoire est atypique. Des monstres géants sortis de nul part qui ravagent la planète. Et la seule solution de l’humanité, ce sont des robots de combat géants, très « Pacific Rim ». Les mangas de mécha ne sont pas légion en France du coup c’est assez original.

Chose curieuse pour conduire ces véhicules les pilotes doivent obligatoirement être deux de sexes opposés. Mystère mystère. Nos héros sont des jeunes aspirants pilotes formés dans une mystérieuse académie. Ils sont très jeunes, portent des chiffres pour nom et ont l’air un peu perchés, ils sont encadrés par un mystérieux « père » et des scientifiques chelous. Le mystère grossit encore. Donc des bastons de mécha, du mystère de partout. Clairement ça m’a bien emballé.

Point négatif, je trouve qu’il y a trop de tenus latex tendancieux. Et de discours un peu étrange.
Quant à leur façon de piloter, elle est un peu trop explicite. Pour moi c’est le point négatif, il y en a trop.

Scénario: 3/5

Niveau dessin on est sur du très lourd, fin, dynamique, très clair et hyper détaillé. Le dynamisme des combats est vraiment impressionnant. Chaque page est énorme pendant ces combats (oui j’aime les robots). Et le personnage de 002 est extrêmement intéressant; les détails du personnage sont finement dessinés. Le tout est vraiment bien.

Point négatif qui rejoint le premier. Dès la deuxième page des femmes toutes nues. Sans aucun intérêt pour l’histoire. Et dans le reste du tome il y a un peu trop de suggestivité pour moi.

Dessin: 4/5

Sur les personnages, il y a encore plus de mystères, on ne sait presque rien d’eux. A peine le nom qu’ils se sont inventés eux-mêmes. On remarque qu’ils ont des personnalités bien tranchées. Le héros n’est pas foufou, on ne sait pas grand chose de lui mais je le trouve mollasson et pas très charismatique. Mais je pense qu’à la suite il évoluera, enfin j’espère. Le personnage qui ressort vraiment c’est 002, le genre de femme hyper badass que tout le monde aime. Elle a l’air, folle, courageuse, libre et déterminée. Ça donne envie de suivre ses aventures. Les personnages sont pour moi au stade 1.0, et la suite, j’espère, les fera évoluer.

Personnages: 3/5

Le message pour moi c’est un mystère. Qui sont ses monstres ? Pourquoi avoir une technologie aussi puissante que leur robot pour vivre sur une planète en friche ? Pour quelles raissons ce sont des enfants qui se battent ? Pourquoi ont-ils des numéros ? En quoi 002 est-elle si différente ? Pourquoi n’ont-ils pas de famille excepté ce « père » ? Sont-ils des être créés pour combattre ? Tout est mystérieux. Il y a tellement de questions, et si peu de réponses. Je vois plein de théories. Plein de métaphores. Mais si on lit plus premier degré, c’est un peu trop sexualisé. J’espère qu’il y en aura moins dans la suite. Mais j’aime les mystères.

Message: 3/5 en espérant une évolution.

En conclusion, nous avons là un manga de mecha, plein de mystères et de monstres furieux et dangereux. Des théories de partout et des ados combattants qu’on met en couple pour combattre. Et évidemment, une guerrière spéciale, folle, et dont les aventures devraient vraiment nous captiver.
Je pense et j’espère que la suite va évoluer et partir dans des trucs de dingue.

Note finale 13/20 un bon potentiel, mais trop de fanservice et de discours tendancieux pour moi.

La Team te suggère aussi