Accueil Critiques ENSIFERA UNIVERSE: Les 7 Ninjas d’Efu
ENSIFERA UNIVERSE: Les 7 Ninjas d’Efu

ENSIFERA UNIVERSE: Les 7 Ninjas d’Efu

par La Grande Ensifera 31 juillet 2019

Dans ce nouvel épisode, j’ai découvert aux éditions Meian, Les 7 Ninjas d’Efu.

Meian a vu l’arrivée d’un nouveau manga dans sa collection : Les 7 Ninjas d’Efu, le titre original est Efu no Shichinin et écrit par Takayuki Yamaguchi. (On vous en parlait ici).

Cette série a débuté en 2015 au Japon aux éditions Akita Shoten, et compte actuellement 7 volumes au Japon. En France, les 2 premiers tomes sont prévus pour le 8 Août. Cette série est d’ailleurs toujours en cours.

Synopsis

Japon, 1615. Arrivé au pouvoir en écrasant Hideyoshi Toyotomi, Ieyasu Tokugawa compte bien assoir son autorité dans le temps. Il forme donc une milice qui a pour mission de traquer les survivants du clan Toyotomi. Ceux qui s’opposent à lui sont exécutés par le dieu de la guerre, Kibitsuhiko-no-mikoto.
Cependant, sept guerriers de l’ombre font leur apparition.
Ce sont les sept lames d’Efu, les Ninjas Onshin !

Les 7 Ninjas d’Efu, les 2 premiers tomes

J’ai lu les 2 premiers tomes sorti en France, par Meian. Et voici ce qu’il en retourne.

D’abord, l’histoire tourne autour de la formation des Ninjas Onshin. Ces ninjas étaient à la base entièrement humains, mais à cause d’une tragédie, les conduisant à la mort, un dieu ou esprit apparait, et leur offre 2 possibilités. Soit aller au paradis, soit revenir sur Terre, “en enfer”, pour se venger. En retournant sur Terre, ils obtiennent des capacités qui vont leurs permettre de rivaliser avec leurs ennemis, dont le nouveau shogun, Ieyasu Tokugawa. Dans les 2 premiers tomes, on a vu apparaître les 3 premiers Ninjas Onshin.

Au début on peut avoir du mal à savoir où on est et ce qu’il en retourne. Mais grâce au fort personnage, que l’on a découvert au début, la samouraï en fuite, Hiori, on n’est pas totalement perdus. Dès qu’on la voit, on s’y raccroche. On est complètement dans l’histoire grâce à ce personnage.

Par ailleurs, le manga n’est pas tendre et on le voit dès le début. Il n’épargne personne, ni femmes, ni même enfants. Le fait de pouvoir se rattacher à ce personnage et d’autres par la suite en découvrant les prochains héros de l’histoire, cela réconforte nos petits cœurs sensibles.

Les dessins sont très détaillés et fougueux, par l’excellent Yamaguchi Takayuki. Ils rendent très bien, cela s’intègre parfaitement dans l’époque en question. Le manga a son propre style et est donc très reconnaissable.

Attention aux petites âmes sensibles, il y a beaucoup de têtes tranchés, pas mal de sang et de nudité. C’est un manga brut.

Tenez vous prêts pour la vengeance des Ninjas Onshin ! Cela ne sera pas sans conséquence.

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire