Accueil Découverte Game of Thrones : la pire fin de l’histoire des séries ?
Game of Thrones : la pire fin de l’histoire des séries ?

Game of Thrones : la pire fin de l’histoire des séries ?

par Louis 2 mars 2022

Et oui, je récidive encore ! Après avoir défendu la fin de Naruto la dernière fois, je vais de ce pas vous énervez en défendant cette fois-ci la fin de Game of Thrones ! Comprenez ici la saison 8, sûrement la plus critiquée et mal aimée des fans. L’audience d’aujourd’hui sera donc tendue, mais j’ai cœur à défendre mon client ! Cette haine envers cette dernière saison est-elle justifiée ?

Alors non, la haine juste pour une œuvre de fiction fictif est exagérée et n’a pas sa place. Surtout quand on harcèle des gens (je ne vise personne). Cependant, en ce qui concerne les critiques et déceptions de cette saison 8… Oui et Non !

Évidemment… Il y aura des spoilers !

Petit tour des défauts

Bon passons vite fait sur les points négatifs sur lequel je suis d’accord.

Oui, en effet, certains personnages ont perdu en prestance et en intelligence. Je pense à Tyrion dont le QI a franchement baissé, et Jon qui au final subit plus le scénario et qu’il ne l’impacte; même si son personnage reste développé et a une bonne conclusion d’arc narratif.

Oui, il est vrai qu’il est difficilement concevable que Sansa et le Nord fassent sécession et deviennent indépendants, et surtout que cela dérange personne. Et sans qu’aucun autre seigneur ne daigne lui même réclamer son indépendance.

Oui, Euron Greyjoy. Sérieusement, est-ce que j’ai besoin d’en rajouter plus sur l’inutilité et le vide de ce personnage?

Oui en effet, c’est décevant que la grande menace des marcheurs blancs, qu’on nous tease depuis la 1ère saison, soit finalement éliminée en 1 épisode grâce à une gamine très forte en discrétion et saut en longueur. Et ceci après avoir mis des années à faire 50 bornes pour atteindre le mur.

Oui, tout ce qui arrive à Jon dans le dernier épisode est un peu maladroit. Il est enfermé par les immaculés, mais ces derniers s’en vont après, alors pourquoi est-il quand même banni ? Alors qu’au final, en tuant Daenerys (ah oui spoilers au fait) il a sauvé probablement des milliers de personnes. Et pourquoi Tyrion ne fait rien pour l’aider alors même qu’il est de nouveau main du roi ? Cependant, la conclusion reste logique avec le personnage, et le faire devenir roi n’aurait pas été cohérent, car ce n’était pas le destin ou rôle du personnage.

Et pour finir, oui, cette ultime saison est malheureusement trop rapide, voire rushée sur certains points. 2 ou 3 épisodes n’auraient pas été de trop pour mieux amener et développer certains éléments de l’histoire.

Revenons donc maintenant un à un sur différents gros points qui ont éventuellement déçu mais sur lesquels je ne suis pas d’accord.

Jaime Lannister ou la tragédie de l’amour dans GoT

Commençons doucement avec un premier personnage. Le sort de Jaime Lanister. C’est, de mon avis, un des personnages les mieux développés et avec la meilleure évolution de toute la série. Donc oui, c’est forcément dommage de le voir succomber encore à son amour toxique envers sa sœur. Moi aussi, j’aurais préféré le voir faire sa vie avec Brienne, et enfin trouver la rédemption parfaite. Mais ce n’est pas le principe du personnage. Ni de la série Games Of Thrones en général d’ailleurs. En effet, vous l’avez peut être oublié, mais Game of Thrones est avant tout une histoire pessimiste et cynique, ne récompensant pas les actions héroïques, l’empathie, la décence humaine, ou l’amour. Car oui, dans cette histoire, toutes les histoires d’amour, toutes, finissent mal. A part Sam, mais c’est sûrement une référence à Tolkien à mon avis.

Un amour véritable mais toxique

Cela va avec la tragédie et psychologie du personnage, qui malgré son bon fond et sa rédemption, se laisse toujours dominer par cet amour toxique. Donc au final, son histoire d’amour se termine mal. Comme avec Daenerys et Khal Drogo, Robb et Talisa, Jon et Ygritte, Jon et Daenerys, Tyrion et Shae etc. Et Jaime meurt comme il l’avait promis : dans les bras de la femme qu’il aime. Et contrairement à ce que les gens pensent, à la fin de la saison 7, Jaime ne quitte pas Cersei parce qu’il ne l’aime plus. Il part juste rejoindre Jon et Daenerys pour combattre avec les vivants, parce que Cersei a trahi sa promesse. Mais il revient vers elle, car il ne peut pas ne plus aimer Cersei, c’est sa tragédie et sa psychologie dramatique, cohérente depuis le début. Malgré tout ces efforts, il succombe à ses faiblesses.

Bran The Broken et l’importance de la Corneille à 3 Yeux

Une autre critique qui ressort, c’est aussi le choix de Bran comme roi au final. Je comprend les critiques, mais Bran a finalement un rôle très symbolique et important. Bien que l’on n’en sache pas plus sur la Corneille à 3 yeux, elle représente littéralement la Mémoire du monde, l’Histoire. De part cette capacité et son côté immortel, Bran représente en fait un certain devoir de mémoire. Un concept très important en Histoire et dans la société, qui permet d’éviter de répéter les erreurs du passé et de briser les cycles de conflits. Pour la paix, Bran est donc un très bon choix selon moi. Même si un Gendry aurait été tout autant légitime parce qu’il vient de la rue, et aurait donc eu de l’empathie pour son peuple.

Ils ont pas duré longtemps au final ?

Tout ça pour ça, sérieux mec ?

Passons aux marcheurs blancs maintenant. Élément culte de Game of Thrones. Comme je l’ai dit plus haut, j’ai moi aussi été déçu par le fait que la menace soit éradiquée en 1 épisode. Alors même qu’ils ont pris 7 saisons à arriver à la frontière. C’est dommage. En effet, tout le principe de cette menace était de rendre les complots et chamailleries de tous les humains (même au niveau des sauvageons et la garde de nuit) futiles comparé à la mort qui leur tomberait dessus. Mais finalement, en prenant du recul, ce choix n’est pas aussi bête qu’il en a l’air. Cela va aussi avec le ton pessimiste de la série encore une fois. Une fois la menace éradiquée, malgré les lourdes pertes, la réduction des forces armées, le traumatisme, etc, les personnages retournent s’entre-tuer. Au lieu d’apprendre de leurs erreurs.

Les marcheurs blancs sont une grande menace qu’il faut vaincre, mais les désaccords de nos personnages rendent les choses encore pires. Et une fois cette menace effacée, on se recentre sur les personnages et leurs vrais ennemis : eux-mêmes, et plus précisément leur ambition et soif du pouvoir. Encore une idée sûrement inspirée de Tolkien. Notamment avec le Hobbit et le principe de Smaug. De la même, une fois le dragon éliminé, on revient sur les héros et leur conflit pour leur ambition personnelle et le pouvoir. Cependant, là où débarque un autre ennemi commun dans le Hobbit qui permet aux peuples de redevenir alliés; dans Game of Thrones, le délire est poussé jusqu’au bout. Si bien qu’on finit par nous montrer que même le camp des « gentils » peut devenir monstrueux au final. C’est notamment le cas… pour Daenerys.

Daenerys Targaryen et son petit grain de folie

ah là là là, quel air innocent…Ou peut être pas ?

Ah là là là Daenerys… Je ne vais sûrement pas me faire des amis sur ce point. Mais, je dois dire que la « soudaine folie » de Daenerys… a en fait toujours était présente. Attention. Daenerys a toujours été une gentille femme voulant délivrer les esclaves… Mais pas que. Dès la première saison, on peut se rendre compte de choses qui ne vont pas.

On sent dès le début son envie de vengeance et ses ambitions de conquête. Et on sent aussi que tout cela peut partir très vite en cacahuète. Et puis pour rappel, alors certes, c’est mignon son histoire d’amour avec Khal Drogo… Mais dois je vous rappeler que de base, c’est son violeur !? Elle tombe amoureuse du mec qui la viole et avec qui on l’a forcée à se marier, ce n’est pas vraiment une preuve de santé mentale parfaite.

N’oublions pas non plus à quel point elle savoure la mort douloureuse de son frère (même si c’était un con). Ni la manière dont elle regarde Drogo, plein d’envie et d’excitation pendant qu’il fait son discours enflammé annonçant qu’il va tuer et violer tous les habitants de Port Réal. Mais aussi la déraison dont elle fait preuve pour sauver Drogo de la mort, et enfin sa colère vengeresse envers la sorcière qui a précipité la mort de ce dernier. Et tout cela rien que dans la saison 1 seulement !

Elle a toujours voulu le trône de fer peu importe le prix. Elle a toujours été animée par le pouvoir, le devoir familial, la vengeance et l’instabilité mentale. Si jusqu’à la saison 8, elle n’avait toujours pas tué d’innocent, c’était grâce à son entourage, ses conseillers. Et notamment Jorah qui a toujours été sa boussole morale. Mais on a bien vu les difficultés qu’elle a eu de régner quand elle a banni ce dernier. De plus, ses ambitions ont causé des milliers de morts. A Westeros, elle avait des opportunités de tout arrêter, de changer de vie, mais elle a continué à faire la guerre pour son ambition et sa vengeance. Alors qu’elle aurait pu se contenter de ce qu’elle avait déjà. Cersei n’est pas toute rose non plus, il ne fallait pas forcément la laisser régner. Mais il y avait sûrement d’autres solutions.

Sachant qu’en plus, elle a toujours tué ses ennemis de manière cruelle et horrible. Et ces morts « justifié » ne sont que les premiers signes d’une soif de violence, de conquête et de vengeance menant forcément un jour ou l’autre à la folie meurtrière.

Le paroxysme de sa « folie »

Le moment où tout bascule

Et qu’arrive t’il à Jorah dans la saison 8 ? Il meurt. Elle perd sa boussole morale. Dans le même temps, Varys l’a trahie, elle n’accorde plus sa confiance à Tyrion, elle jalouse Jon en tant qu’autre héritier légitime sur le trône (encore une fois son seul objectif), Cersei tue Missandei, et elle perd 2 dragons. Et tout cela en quoi, une semaine, à peine ? Des raisons suffisantes pour qu’elle pète les plombs même si on aurait voulu qu’elle reste comme on l’a toujours vue.

Sans oublier qu’à plusieurs moments dans la saison 7, si on ne la retenait pas, elle était déjà capable de monter sur un de ces dragons et d’aller tout cramer sans distinction. Elle le dit explicitement. Alors certes, au lieu de détruire toute la ville, elle aurait pu se contenter du Donjon Rouge. Mais cela reviendrait à occulter une chose: Daenerys considère que le peuple de Port Réal est coupable des mêmes crimes que Cersei. Ils sont contre elle, ne reconnaissent pas sa légitimité et méritent la mort pour cela. Elle ne les voit que comme des hypocrites. Et la série… ne nous a jamais montré l’inverse.

Au contraire même, la population de Port Réal a toujours été présenté d’un point de vue très pessimiste. Cette population est la représentation même de ce que l’histoire veut nous montrer; que l’humanité est pourrie. Même les gueux « innocents » de Port Réal sont capables des pires atrocités : retournements de veste constant, mépris envers Tyrion malgré le fait qu’il les ait sauvés, soumission et écrasement devant les plus puissants, corruption et léchage de botte, tentative de viol sur Sansa, ou humiliation de Cersei pendant sa marche, à travers un exutoire de violence.

Fin nulle ou incompréhension ?

Bref, les figurants comme les personnages dans cette série ont tous eu un moment cruel, dur; un moment où leurs défauts ont pris le pas sur leur humanité. Le problème avec cette saison 8, de mon point de vue, est le même qu’avec Star Wars 8. Beaucoup n’ont pas compris ce que l’histoire transmet, et ont détesté car exigeait la perfection. Ou parce que la direction de ce final ne correspondait pas à leurs attentes ou leur morale. Si bien que comme Star Wars 8, des pétitions inutiles ont vu le jour.

D’autant plus que j’ai l’impression que beaucoup oublient la réalisation, d’une qualité assez rare pour une série. Elle apporte des moments d’ambiance et d’atmosphère qui justement compensent un peu cet aspect trop rapide que certains peuvent ressentir. On peut critiquer le scénario autant qu’on veut. Mais la mise en scène participe également beaucoup à la qualité d’une série.

La chance d’avoir une fin à Game of Thrones

Bien sûr, beaucoup n’ont pas autant de haine, et n’ont juste pas aimé ce final de Game of Thrones. Et c’est totalement dans votre droit. Et comme pour la fin de Naruto, il est toujours très pertinent et intéressant de savoir et de débattre avec quelqu’un (de calme et réfléchi) avec un avis opposé au sien. Mais retenez bien ceci. Il faut déjà se réjouir d’avoir eu une fin à cette série. Beaucoup de gens l’ignorent, mais les séries ne sont jamais assurées de se finir en bonne et due forme. Beaucoup se sont arrêtés sur des épisodes en cliffhanger, et d’autres rallongent artificiellement leur durée de vie. Game of Thrones s’arrête quasiment pile là où il faut.

La dernière saison conclut la plupart des arcs narratifs, laissant ici et là quelques mystères à notre imagination. Car non, ne pas expliquer et garder le mystère sur certaines choses, ce n’est pas un défaut. Peu importe qu’on ne sache pas tout des marcheurs blancs, qui est R’hllor ou véritablement la Corneille à 3 yeux. Ce sont des éléments moindres du scénario, laissés au bon vouloir de l’imagination des fans et que même le lore de l’univers ne peut combler.

Par ailleurs, si vous avez été déçus par la fin, n’oubliez pas que Game of Thrones est avant tout un roman de George R.R. Martin, et que le 6ème et dernier livre est encore en cours d’écriture. (Enfin… on l’espère).

De plus, si vous ne les avez pas lu, je vous conseille de les lire, car certains éléments intéressants ne sont pas présents dans la série. Et plus globalement je vous enjoins à vous intéresser au lore global de l’univers, historiquement très riche, cohérent et réaliste. Il ne faut pas oublier non plus la nouvelle série spin-off House of the Dragon, prévue pour cette année (plus d’informations sur le site HBO) !

La Team te suggère aussi