Accueil NewsMangas Glénat Manga Max : le début de l’ère numérique pour le manga ?
Glénat Manga Max : le début de l’ère numérique pour le manga ?

Glénat Manga Max : le début de l’ère numérique pour le manga ?

par Xerxes 30 septembre 2021

Alors que Manga Plus s’ouvre enfin aux francophones (voir article), Glénat annonce la création d’un espace de lecture en ligne : Glénat Manga Max. Totalement gratuit, le site compte déjà près de 175 chapitres des séries du catalogue Glénat. La maison d’édition compte bien élargir cette gamme avec des œuvres diverses et variées, allant des incontournables aux méconnues. De plus, la plateforme a annoncé le simultrad de séries en cours !

glénat manga max

Une excellente entrée en matière dans l’univers Glénat

Comptant plus de cent séries, Glénat Manga Max rend disponible le premier chapitre de chacune. On peut entre autres y retrouver One Piece, évidemment, mais aussi Berserk, Dragon Ball, Tokyo Revengers, Tokyo Ghoul, etc… Un néophyte peut ainsi se faire une idée du catalogue proposé mais en plus découvrir la bibliographie de l’auteur disponible chez Glénat, grâce à la fonction « Du même auteur ». À l’instar de Manga Plus, la lecture se fait très agréablement en slide. Du côté du simultrad, c’est le chapitre 1026 de One Piece qui ouvre le bal. Ce manga qui constitue pour l’instant le titre phare du site est pour l’instant le seul disponible en simultrad. D’autres devraient bientôt le rejoindre. Les chapitres sortiront au rythme de la publication nippone.

L’avènement d’une ère nouvelle pour le manga ?

Glénat a également annoncé cette initiative comme une manière de satisfaire le lectorat, valoriser le secteur du manga (qui représente 42% du marché de la BD !) et surtout lutter contre le piratage. Aujourd’hui, trop d’œuvres sont consommées de manière illégale grâce au scantrad, ce qui en plus de ne bénéficier que d’une traduction douteuse et une ergonomie passable sape complètement le marché du manga. Espérons que cela parvienne à freiner ce fléau et de permettre à tous d’assouvir leur passion tranquillement ! Cela questionne aussi l’avenir du manga. À une époque où tout tend vers la dématérialisation, les maisons d’édition ont-elles intérêt à se tourner vers le numérique ? Même si cela remet en question le fonctionnement actuel du manga, la question se pose, et la réponse ne devrait pas tarder à arriver.

Lien vers Glénat Manga Max : ici.

La Team te suggère aussi