Accueil Critiques Halo TV : Quand Paramount montre à Disney comment faire du bon SF !
Halo TV : Quand Paramount montre à Disney comment faire du bon SF !

Halo TV : Quand Paramount montre à Disney comment faire du bon SF !

par Kito 24 mai 2022

La série Halo de Paramount+ est enfin terminée, et si en France nous n’avons pas encore ce service de streaming, c’est via Canal + que nous avons pu en profiter au rythme de 2 épisodes par semaine.

Halo est à l’origine un jeu vidéo sorti en 2001, mais aussi une série de romans permettant de compléter l’histoire. C’est sous l’ère de Bungie que nous avons vu naître les 3 premiers opus, ainsi que 3 hors-série que sont Halo 3 : ODST, Halo Reach et Halo Wars. Depuis 2012, c’est 343 Industries qui s’occupent de la licence avec 3 nouveaux opus de la série principale, ainsi que plusieurs spin-off, webséries, comics ou romans.

En 2013, la volonté de faire une série pour la saga est née, et il aura fallut attendre 9 ans pour voir cette utopie devenir réalité !

Étant un grand fan de la saga depuis de nombreuses années, j’avais de grosses attentes pour la série, et aujourd’hui je vais partager mon ressenti sur les 9 premiers épisodes.

Entrons dans le sous espace de l’univers de Halo !

L’histoire, comme dans les jeux, prend place en 2552. La guerre entre les humains et l’Alliance Covenant fait rage. L’humanité semble mal partie pour gagner du fait de la grande différence technologique entre les 2 camps. Mais les humains ont encore un espoir, des soldats surentraînés, les Spartans.

Le premier épisode nous fait directement entrer dans le bain sur la colonie de Madrigal dirigée par l’insurrection humaine. Leur État-major va se faire décimer par une escouade de 20 élites (ou Sangheili). La Silver Team sera déployée pour vaincre cette escouade et récupérer un mystérieux artéfact d’origine inconnue. À ce massacre, il n’y aura que Kwan Ha, une jeune adolescente et fille du chef de l’insurrection qui survivra.

L’artéfact récupéré, appelé clé de voûte, ne s’activera qu’au contact direct entre celui-ci, et le Major 117 (ou John), chef de la Silver Team. Cet événement intriguera les Covenants qui ont en leur possession une humaine également douée de ce don. S’en suivra alors une bataille pour le contrôle de ces artefacts qui pourraient faire basculer la guerre en la faveur du camp qui les possèdent.

L’histoire ne reprend pas tout à fait la trame des jeux originaux, ce qui fait que le développement est complètement différent. L’écriture de la série est digne de ce que 343 a pu nous proposer dans des jeux comme Halo 4. À ce niveau rien de plus à dire. Les épisodes avancent à un bon rythme, on comprend ce qu’on cherche à nous expliquer. Le scénario est bien fichu. Il y a quand même quelques points qui ont fait défaut à cette série, notamment la chose qui donne nom à sa série, Halo. La référence à ce dernier est tardive car il ne ressort qu’après la moitié des épisodes. On ne sait pas grand-chose sur ce qu’est Halo ce qui est peut-être un peu dommage au vu de son importance pour la suite.

Malgré ces quelques défauts, je vois cette première saison comme un Halo Reach, un préquel à la vraie histoire. La saison 2 étant déjà prévue, il me tarde d’en voir le développement, mais aussi les réponses à ces questions : qu’est-ce que Halo ? Que sont les « Élues Sacrés » ? Qu’adviendra-t-il de John ?

© 343 Industries / Xbox / Paramount

Scénario : 4/5

Durant mes critiques d’animés ou de manga, je parle de l’animation ou du dessin. Mais cette fois-ci je parlerais de la mise en scène de la série qui est sans aucun doute sa force. Rien à dire sur les effets spéciaux qui sont complètement maîtrisés. J’ai vraiment senti l’atmosphère des jeux à ce niveau-là. Les combats sont beaux, rythmés. Il y avait quand même par moment de l’exagération, je pense notamment aux sauts de Spartans qui donnaient un rendu un peu bizarre.

Pour ce qui est des plans de caméras, j’ai trouvé ça très intéressant de mettre par moment un plan sur le HUD du Major, rappelant sans aucun doute la vue des joueurs. J’ai aussi beaucoup aimé les musiques. J’ai surtout en tête celle du dernier épisode qui m’a donné des frissons, reprenant la mythique OST des jeux encore une fois. Je n’ai pas grand-chose à ajouter sur la mise en scène qui était quasiment parfaite.

© 343 Industries / Xbox / Paramount

Mise en scène : 4.5/5 halo

Parlons maintenant des personnages, et c’est peut-être la chose où j’ai été le plus dubitatif sur la série. Je vais commencer par le plus court, Kwan Ha, la fille du chef de l’insurrection. Je n’ai pas vraiment compris son importance. À part nous rabâcher qu’elle veut se battre contre l’UNSC, il n’y a pas grand-chose de plus à en tirer.

Pour ce qui est de Spartans, j’ai été pas mal hypé avant d’être déçu. Loin de la Blue Team avec Fred-104, Linda-054 et Kelly-087, nous avons ici la Silver Team avec Kai-125, Riz-028 et Vannak-134 qui sont 100% originaux à l’univers. Nous avons d’abord Kai qui s’est le plus illustrée en imitant John-117 en retirant sa puce émotionnelle. Elle a tenté de sortir du rang en colorant ses cheveux… avec de la graisse ? Pour ce qui est des 2 autres, rien à en dire. Ce sont juste des robots obéissant aux ordres.

Halo
© 343 Industries / Xbox

Pour John cependant, c’est le personnage central de la série. On nous le présente comme l’arme la plus puissante de l’humanité. Là où son écriture devient intéressante, c’est qu’il reprend certains caractères du Major de 343 Industries, il est en quête de son humanité et a d’ailleurs des souvenirs de ses parents, là où dans la saga originale, John est orphelin. Point d’ailleurs appuyé avec le fait qu’il ait un visage dans la série, car, en effet, nous ne connaissons pas le visage de notre protagoniste dans les jeux près de 22 ans après ses débuts. Parlons-en tiens de son visage.

Pablo Shreiber prête son visage à notre John, et l’interprète très bien. De plus J’étais très content de retrouver David Krueger à la vf du Major. Mais je n’étais pas forcément favorable à l’idée que le Major ait un visage. Au final, j’ai été agréablement surpris. Cependant, je trouve l’idée surexploitée. Par moment, la présence d’un visage au Major retirait beaucoup l’aspect badass du personnage. J’ai eu du mal à m’y faire. On est loin d’un personnage énigmatique et posé, on a affaire à un Major plus humain et plus doux par moment.

Halo
© 343 Industries / Xbox / Paramount

Mais le point noir des Spartans dans cette série, ce sont leurs personnalités. Si le Major a un vrai développement, Kai se tient juste au rôle d’imitation, tandis que Vannak et Riz se cantonnent à leurs rôles. Là à côté nous avons un Fred qui est un leader torturé, ou une Kelly qui possèdent de vrais atouts par rapport aux autres Spartans. Ce qui a joué en la défaveur des Spartans, ce sont aussi les rapports entre eux. Les romans, ainsi que Halo 5 ont montré des Spartans-II unis. Ils ont vécu quasiment toute leur vie ensemble, et se considèrent comme une famille; là où la série donne juste l’impression qu’ils se supportent.

Enfin, leur puissance qui est à mon goût beaucoup trop sous-côtée dans la série. Un Spartan, c’est un élément clé des batailles, il vaut facilement une centaine de soldat. Là, je n’ai vu que des victimes, entre Kai qui se fait taper dessus par des rapaces sans réagir ou la Silver Team au complet qui se retrouve à terre sans réagir suite à une explosion. Si c’est ça les armes les plus puissantes de l’humanité, alors mieux vaut s’en passer.

Pour les humains normaux, je vais passer brièvement dessus car ils sont globalement similaires aux jeux et romans. J’ai beaucoup aimé les personnages de Parangosky et Halsey qui ont été les plus proches de la saga. Halsey apparaît davantage comme une manipulatrice, et ce n’est pas pour me déplaire. On a la briève apparition de Lord Hood qui, je l’espère, sera plus présent dans la saison 2.

Quant à Miranda Keyes, fille de Jacob Keyes et Halsey, elle est très différente des jeux. Nous avons ici un substitut de Halsey, bien loin du commandant de vaisseau charismatique. J’espère qu’elle s’affirmera un peu plus et proposera des vraies avancées pour l’humanité. Quant à Jacob Keyes, il reprendra son rôle de capitaine de vaisseau. Je dois avouer quand même que j’aurai préféré voir Danny Sapani dans le rôle de Avery Johnson, absent de cette saison, et qui est pourtant un des personnages les plus appréciés de la saga. Enfin Soren-066, qui est un Spartan déserteur. J’ai beaucoup aimé l’idée qu’un Spartan ait retrouvé sa liberté. Pas grand-chose à en dire, mais j’aimerais approfondir le personnage dans la prochaine saison.

J’aborderai la question des Covenants dans la prochaine partie, mais je vais juste parler en 2-3 lignes de Makee, l’Élue Sacrée des Covenants. J’ai adoré l’idée que les Covenants comptent une humaine dans leur rang. L’Alliance cherche à massacrer l’humanité pour des points encore non divulgués dans la série. Sa présence prouve que John n’est pas seul, mais vous découvrirez certainement cette réponse dans la saison 2 !

Halo
© 343 Industries / Xbox / Paramount

Personnages : 2.5/5 halo

Enfin, l’univers de cette série Halo. Nous avons d’abord les humains que nous avons côtoyés tout au long de la série. C’est un point qui m’a assez déçu, ne pas voire davantage les Covenants. Nous ne savons rien d’eux.

Nous avons vu le nom de Prophètes (San’Shyuum) et d’élites, mais il y en a en réalité plus dont nous ne connaissons pas les noms. Il y a les grognards (Unggoys), ces nains avec un masque à gaz trop peu représentés dans leur rôle de mascotte de la saga. Les Rapaces (Kig Yar), les sortes d’oiseaux avec leurs boucliers. Les Brutes (Jiralhanae) que nous voyons lors de l’épisode final avec leurs marteaux. Et enfin les Chasseurs (Lekgolo), les vers qui attaquent le vaisseau humain avec Makee, et qui peuvent prendre la forme d’un monstre humanoïde.

Voilà pour les races que nous avons vu apparaître, même s’il en existe d’autres dans l’Alliance . De plus concernant les Prophètes, nous avons pu noter la présence de Pitié et Regret, je suppose que le dernier doit être Vérité. Là où dans les jeux, Vérité est le leader des Prophètes, c’est Pitié qui prend ce rôle dans la série.

Rien de plus à dire sur les Covenants dans la série, au risque de spoiler la suite des événements si la série reprend la trame des jeux.

Halo
© 343 Industries / Xbox / Paramount

Dans cette partie, je vais aussi inclure les IA dont Cortana fait partie. Dans les jeux, Cortana a été créé en 2549 à partir d’un des clones du cerveau du Dr Halsey, son but étant d’aider John dans sa tâche. Ils ont d’ailleurs noué une vraie complicité et une confiance entre eux qui n’est plus à remettre en question. Il faut noter aussi que Cortana n’est pas la première IA. Dans la série, Cortana est plutôt un programme de combat. Elle est directement implantée dans le cerveau de John. Il n’y a donc pas la présence de la puce mythique où Cortana est logée dans le casque de John. Ici, Cortana est un peu fade. Elle est trop proche d’un ordinateur, de l’écriture de la première trilogie de Bungie. J’espère qu’à l’avenir, elle se rapprochera plus du personnage qu’elle a été dans Halo 4.

Univers : 2/5 halo

J’ai longtemps attendu la série Halo. J’ai été surpris sur beaucoup de points, mais il manque quelque chose qui fait que l’histoire traîne un peu des pieds. Comme expliqué, c’est une série non.canon, et malgré mes remarques avec la saga originale, les idées abordés ici sont pertinentes et bonnes. Je me demande simplement pourquoi modifier des points qui sont à l’origine bons, pour quelque chose d’un peu plus bancal (coucou la Silver Team). Malgré les.critiques, je garde un bon souvenir de la saison 1, et j’attends avec impatience la saison 2, car.je reste avant tout un fan de Halo. Et même.si je n’ai pas encore eu de grand « wow » sur la série, ça ne saurait que tarder avec ce qui se profile.

En attendant, je vous laisse avec l’avis de Ludwig, qui en tant que nouveau dans la saga Halo, vous donnera.son ressenti dans ses premiers pas dans le vaste univers de notre Spartan favori !

Note globale : 13/20

La série Halo; une bonne série ?

Quand je me suis lancé dans la série Halo, je ne vais pas mentir, je ne connaissais quasiment rien à l’univers de la saga. Hormis Masterchief et les Covenants, tout le reste était de la totale découverte pour moi. Voici mon humble avis.

Halo, le digne rival de Mandalorian ?

Dès le premier épisode lancé, je n’ai pas pu m’empêcher de voir des ressemblances avec Star Wars. Rebelles dans un bar, extra-terrestres, armes futuristes et tout le bazar.

Cependant, là où je trouve Mandalorian complètement lent à la détente, Halo attaque direct dans le vif du sujet et nous fait bien comprendre que l’humanité est en guerre. D’ailleurs, dans ma partie je vais énormément faire le parallèle entre ces deux oeuvres. Kito vous indiquait plus haut ne pas avoir tant apprécié que le MC soit trop souvent sans son casque. En soit, j’y vois une décision de la part de Kyle Killien et Steven Kane, les créateurs, de ne pas avoir voulu faire un Mandalorian-bis avec un héros masqué durant quasi toute la série. Personnellement, j’ai également été surpris de voir le Major avec un visage et ce, dès l’épisode 1 ! Mais la comparaison aurait été certainement beaucoup trop grande (ambiance SF, héros casqué, gros budget) entre les deux séries. Cependant, Pablo Schreiber mange tout cru Pedro Pascal en terme de charisme.

Parlons des personnages justement, comme l’a dit Kito, hormis John et Dr Halsey (aka personnage le plus détestable du game) le reste est bien fade. Kai est cool mais sans plus, les deux autres Spartans, des robots, mais m’a plus grosse déception, Makee. Franchement, elle m’avait bien plu avec son côté Sith et humaine voulant la destruction de l’humanité. Mais dès sa rencontre avec le Major, tout s’effondre et laisse place à un personnage vide et inutile.

Who is Makee in the 'Halo' TV Series? Is She in The 'Halo' Video Games?
« Suis-moi dans le côté obscur…oh et puis flemme »

Une série SF qui ravira les fans du genre et les frustrés de Star Wars

Très brièvement, la mise en scène de la série dépote bien, notamment les scènes d’actions qui rendent clairement hommage à la saga vidéoludique. Avec Spielberg à la prod, il ne fallait pas douter de la qualité des effets spéciaux ! Je reproche cependant un rythme un peu déséquilibré. Premier épisode qui commence extrêmement fort puis c’est le calme plat pendant facile 3-4 épisodes. J’ai même piqué du nez sur l’un d’eux…

Niveau scénario, huumm, on est sur du classique efficace qui fonctionne. Hélas, on sent que l’univers de la saga n’est pas tant exploité. En finissant la série, je n’avais pas franchement compris ce qu’était le Halo ni pourquoi la guerre avait démarré. Les Covenants sont très absents de l’histoire au détriment du développement de John. À voir s’ils corrigent le tir dans la saison 2 justement.

En tout cas, j’ai passé un agréable moment devant cette série et elle m’a limite donné envie de jouer et d’en apprendre davantage sur le lore d’Halo. Autre gros point positif, les costumes ! Punaise, j’ai passé mon temps à lorgner dessus tellement je les trouve magnifique avec une direction artistique soignée. Que ce soit les vêtements de l’UNSC ou ceux des Covenants, c’est tout bonnement magnifique.

Si vous aimez les séries/films de Sciences-Fiction, Halo est définitivement faite pour vous ! Et si vous êtes simplement à la recherche d’une bonne série, vous êtes également à la bonne place.

Note : 16/20

La Team te suggère aussi