Accueil EventsConventions Hashtag Festival : interview avec Ayami Michelle et retours
Hashtag Festival : interview avec Ayami Michelle et retours

Hashtag Festival : interview avec Ayami Michelle et retours

par Goraikou 28 octobre 2021

Ça y est ! L’événement du Hashtag Festival qui avait lieu à Bourg-en-Bresse dans l’Ain s’est fini dimanche 24 octobre dernier. Il est temps pour moi de vous passer en revue tout ce que nous avons pu voir en ce deuxième jour de convention. Pour avoir un aperçu de l’événement c’est par ici ! Une interview d’Ayami Michelle est également disponible dans cet article !

Ouverture de la deuxième journée

C’est un début de journée un peu timide après la grosse journée de la veille. En effet, le Hashtag Festival proposait, pour la journée du samedi, une épreuve de la coupe de France de cosplay avec pour enjeu une place en finale ! La journée du samedi a donc tenu toutes ces promesses en attirant nombre de cosplayers. Cependant, que serait un événement sans un public prêt à se faire entendre ? De nombreux fans de pop culture étaient présents pour se faire entendre devant la grande scène. Suite à cette journée bien remplie, le lendemain s’est avéré être un peu plus calme. De quoi profiter des activités et stands tranquillement au milieu de quelques cosplays.

Les deux images proviennent de la page Facebook du Hashtag Festival.

Une matinée animée au Hashtag Festival

Dès l’ouverture de la salle, les trois halls s’animaient : des présentations, des quizz ainsi que d’autres activités. Le temps de visiter quelques stands, toujours axés pop culture, nous nous retrouvions devant la petite scène pour affronter le stratège Pokémon et maître de la commu salée : Fildrong. Accompagné de ses deux acolytes Hari et Ascuns. Un quizz assez simple mais plutôt bon esprit permettant d’apprendre un peu plus sur l’univers des monstres de poche. En parallèle se déroulaient d’autres activités liées au cosplay mais également la conférence « De Ulysse 31 à Goldorak, Lionel Leroy traverse le temps ». Un coup de karaoke sur les animes écouté et une figurine achetée plus tard, et il était déjà midi.

Un repas du midi sous le signe de la pop culture

Les stands de nourriture et boissons ne manquaient pas, proches de la grande scène il était possible de manger en musique. Ainsi nous avons profité de notre curry et autres onigiri sur la douce mélodie du groupe de metal MAGOYOND. Des textes farfelus et un public en feu, ils ont su enflammer la scène principale ! A côté se trouvaient de nombreux stands de nourriture, surtout asiatique, comme les taiyaki et les bentos. On retrouve également des stands de boissons, des cafés, des bubble teas et même une taverne de pirate ! Vous l’avez compris, il y en avait pour tout le monde.

L’interview avec Ayami Michelle

Ça y est, 14h. L’heure du baptême du feu a sonné pour moi. L’interview avec Ayami Michelle commence, très souriante, respirant la bonne humeur :

Pouvez-vous vous présenter et nous dire ce que vous faites ?

Ayami Michelle : Bonjour, c’est Ayami Michelle ! Je suis une artiste japonaise qui partage la culture japonaise et qui fais des spectacles dans les événements geek. Je fais des vidéos YouTube et Tiktok aussi ainsi que de la sculpture de ballon et je cuisine.

D’accord, et donc la Japan Culture vous a inspiré, influencé peut-être ?

AM : Oui !

Vous avez fait partie d’un groupe d’idols il me semble ?

AM : Au Japon j’étais dans un groupe d’idol… vous connaissez les maid cafés ? Et bien j’étais là, je chantais pour les concerts d’un maid café.

Pour en revenir à la Japan Culture, est-ce qu’il y a des animes, des mangas qui vous ont influencé dans vos choix de carrière ?

AM : J’aime beaucoup la pop culture japonaise. Par exemple, j’aime Sailor Moon depuis que je suis toute petite. J’aime le cosplay aussi.

Quel genre de cosplay ?

AM : Plutôt kawaii (rires) comme les costumes scolaires, les uniformes.

Est-ce que vous avez une source d’inspiration principale, quelque chose qui vous a lancé dans ce que vous vouliez faire et ce que vous aimez ?

AM : Il n’y a pas un artiste en particulier : les idols comme Kyary Pamyu Pamyu mais sinon pas vraiment.

Vous faisiez un peu de musique avant, je ne sais pas si vous continuez encore ?

AM : Ah oui la musique aussi ! Je viens de commencer en fait un nouveau concept. J’ai un background musical, j’ai fait du piano depuis petite, pareil avec le groupe d’idol. En ce moment, je me remets à faire des publications, que ce soit YouTube ou même Instagram ou Tiktok. Dernièrement, ce que j’ai fait, c’est des adaptations de morceaux français et où je traduis une partie en japonais et garde une partie en français. Par exemple, des morceaux de France Gall comme Poupée de cire, poupée de son, ce qui m’a permis de décoller sur Tiktok et qui cartonne. Il y a Banana Split qui arrive avec un groupe français justement, mais qui est très influencé par les animes etc.

Avez-vous un anime que vous préférez pour ses musiques ? Et un jeu-vidéo peut-être ?

AM : Saint Seiya. Pour les jeux vidéo, j’adore les jeux de rythme. Je fais une animation d’un jeu de rythme ici : Taiko No Tatsujin, le jeu avec les tambours japonais. (NDR : le jeu était une activité tout au long du weekend)

Donc vous êtes plutôt intéressée par les jeux de rythme en général et il n’y a pas un jeu en particulier dont la musique vous a plu ?

AM : Ah si, Kirby ! Qui se trouve d’ailleurs sur le jeu de rythme.

Est-ce qu’il y a une activité dans laquelle vous aimeriez vous lancer pour l’avenir ? Un peu de la même manière dont vous vous êtes relancée dans la musique ?

AM : Pour l’avenir j’aimerai faire un concert.

Vous avez déjà un lieu en tête ?

AM : Je ne sais pas, dans une convention peut-être ?

Est-ce que vous préférez la cuisine française ou la cuisine japonaise ?

AM : La cuisine japonaise.

Votre plat préféré ?

AM : Le riz ! Les plats à base de riz par exemple, don : katsudon, oyakodon, gyūdon. J’aime le curry aussi.

On va faire un petit jeu : si vous deviez réaliser un duel de chef ou shokugeki avec les personnages suivants, quel plat choisiriez-vous pour les affronter ? Premier personnage : Sanji de One Piece.

AM : Hm, un plat français, la raclette.

Erina Nakiri de Food Wars ?

AM : Chirashizushi, un plat à base de plusieurs poissons.

Et un petit dernier, le gourmet Tsukiyama Shū de Tokyo Ghoul ?

AM : Un groooos onigiri !

Ou peut-on vous retrouver ?

AM : Sur à peu près tous les réseaux : Instagram, Facebook, YouTube, Tiktok et Twitter !

Très bien ! Merci beaucoup pour vos réponses et merci pour votre bonne humeur. Arigatō gozaimasu.

AM : Merci à vous. Arigatō gozaimasu.

Vous pouvez retrouver ses différents réseaux sociaux ici : Instagram, Twitter, Tiktok, YouTube, Facebook.

Ayami Michelle, la représentante de la pop culture japonaise en France !

Fin de journée

Suite à cette interview des plus intéressantes, nous continuons à visiter les stands. Nous commençons à voir de plus en plus de monde. 14h30, il est l’heure du défilé de cosplay libre cette fois-ci. Les plus jeunes qui sont venus se faire plaisir montent alors sur scène en tenue au milieu des compétiteur de la veille. On retrouve alors des cosplays de tous les univers : des animes aux jeux vidéo en passant par les comics et les personnages créés. Ainsi se clôture ce défilé très agréable avec un public en feu qui encouragera les plus timides.

Une fois le défilé terminé et les nombreuses séances dédicaces passées comme celle de Miraculous avec différents membres du staff dont Thomas Astruc, le réalisateur ; nous nous dirigeons vers le fameux test anime avec Grégory Laisné, le comédien doublage (Connie Springer de L’Attaque des Titans, Satoshi Isshiki et Isami Aldini dans Food Wars). C’est ainsi que nous quittons le Hashtag Festival après avoir brillé sur ce dernier quizz.

Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir un dessin animé de Thomas Astruc (source de l’image)

Bilan du Hashtag Festival

Il s’agissait certes d’une première édition, mais je dois avouer que j’ai été surpris ! Quelques grands noms étaient présents, de nombreux stands étaient tenus par des commerçants tous plus sympathiques les uns que les autres. Nous n’avons donc pas manqué de nous divertir avec les dizaines d’activités proposées et notamment les différents quizz qui rythmaient la journée. Nous en avons pris plein les yeux avec les concerts et le défilé de cosplay.

Vivement l’année prochaine pour une expérience sûrement encore meilleure !

La Team te suggère aussi