Accueil Critiques Les Pérégrinations de Shima – Iruma à l’école des Démons
Les Pérégrinations de Shima – Iruma à l’école des Démons

Les Pérégrinations de Shima – Iruma à l’école des Démons

par Shima 14 septembre 2020

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter le premier tome du manga Iruma à l’école des Démons, shônen plein d’humour envoyé par les éditions Nobi Nobi.

Balin vous annonçait l’arrivée du manga en France ici.

Iruma à l'école des Démons

Résumé

Un jour, le jeune Iruma devient, bien malgré lui, le petit-fils adoptif d’un papy démon excentrique. Une nouvelle vie commence alors pour lui à Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre, où personne n’a jamais vu d’humain mais tout le monde rêve d’en dévorer un ! Et entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, Iruma ne pourra compter que sur un atout : sa gentillesse désarmante. Mais comment un humain au bon cœur va-t-il pouvoir survivre dans cet enfer ?!

Présentation Iruma à l’école des Démons

La série est prépubliée depuis 2017 dans le magazine Weekly Shônen Champion de Akita Shoten sous le titre original de Mairimashita ! Iruma-kun. La série est un véritable phénomène au Japon et compte actuellement 17 tomes.

Un anime, tiré du manga a vu le jour en 2019 sous le titre Welcome to Demon School ! Iruma-kun. L’anime est disponible en France sur Crunchyroll. La seconde saison de l’anime est prévue pour 2021 !

Source : Communiqué de Presse

Iruma à l’école des Démons

 Iruma à l'école des Démons

Les personnages

 Iruma à l'école des Démons

Iruma

Iruma est une bonne poire, il ne sait tout simplement pas dire non. Lui-même est affligé par ce comportement, mais ne peux s’en empêcher. Élevé par des parents inconscients et cupides, le résultat de cette non-éducation est qu’Iruma a l’habitude de tout accepter sans discuter. Les rares fois où il voudra se résoudre à refuser, un événement finira par le faire accepter.

Iruma et son caractère trop gentil, effacé et peureux ainsi que sa malchance contrastent beaucoup dans ce monde de démons et c’est ce qui donne son charme et son humour au manga.

Des personnages loufoques et attachants

Les personnages rencontrés dans ce premier tome, que ce soit Sullivan le démon papy gâteau à outrance, Clara, l’élève excentrique qui cherche la reconnaissance de ses pairs ou encore Asmodeus, archétype du personnage parfait et Sabnock le rival ultra-motivé pour devenir le roi des démons, apportent chacun une touche d’humour différente au manga et donnent lieu à des scènes vraiment amusantes ! Associés à Iruma, l’humain manquant cruellement de chance, ces personnages loufoques ou clichés portent l’histoire. Le mangaka arrive à doser l’humour et l’absurde sans donner une impression de “trop”.

 Iruma à l'école des Démons

L’univers

L’histoire se déroule dans une école de magie, régie par ses propres règles. Iruma va devoir les apprendre, difficilement car le destin semble déterminé à le mettre sur le devant de la scène par moult péripéties improbables !

Cet univers me semble très bien adapté au genre du manga. L’auteur peut faire tout ce qui lui plait dans un monde où il définit lui-même les codes.

L’ambiance Halloweenesque des décors ou de certains personnages est d’ailleurs très plaisant et renforce, à mon avis, le cartoonesque du manga.

 Iruma à l'école des Démons

L’histoire

Le but de l’histoire est simple : Iruma doit survivre dans une école de démons qui désirent manger les humains. Le problème de faire passer Iruma pour un non-humain est très vite réglé, mais lui qui voulait tant passer inaperçu pour survivre à ce monde va vite déchanter. Le jeune homme va être confronté à des situations difficiles qu’il réglera dans d’improbables pirouettes en cherchant simplement à fuir. En effet, comment se faire discret quand l’univers entier semble vouloir vous mettre en avant à coups de quiproquos ?

Le manga est très axé sur l’humour et les gags sont réussis ! Cependant, ce n’est pas le seul thème du manga.

Iruma va introduire des concepts humains aux démons, comme l’amitié. Il va montrer à Clara qu’on peut apprécier sa présence sans se servir d’elle.

Tout cela rend le manga plus profond, autant à l’attention du jeune public qu’à un lectorat plus âgé.

 Iruma à l'école des Démons

Graphismes et Edition

Osamu Nishi a un trait rond et dynamique. Nobi Nobi nous indique “qu’il rappellera aux lecteurs plus âgés les mangas des années 2000 comme Shaman King ou Yu-Gi-Oh !“.

Concernant l’édition, Nobi Nobi nous propose une belle édition, avec plusieurs pages couleur au début.

 Iruma à l'école des Démons

Conclusion sur Iruma à l’école des Démons

Ce premier tome d’Iruma à l’école des Démons est fort plaisant ! Adapté pour les petits comme pour les grands, ce shônen se démarque du genre nekkestu très prisé en ce moment où le héros cherche constamment à gagner en puissance. Ici, le but du jeune Iruma est de survivre dans ce monde en se faisant le plus discret possible. Evidemment, rien ne va se passer comme prévu ! Quiproquos et pirouettes improbables viennent rythmer le manga de manière humoristique et touchante !

Cette lecture fut pour moi très sympathique. Je n’ai pas vu l’anime, je découvrais donc l’univers et j’ai accroché à cette nouvelle série ! Depuis mon enfance, j’aime beaucoup l’univers halloweenesque, comme le nomme Nobi Nobi. Vivement la suite des aventures du jeune Iruma !

Je vous le conseille pour un moment de détente, une bouffée d’humour sans prise de tête.

Tome 1 de Iruma à l’école des Démons à paraître le 16 Septembre 2020.

Grande nouvelle pour les fans ou les impatients, un tome paraîtra chaque mois jusqu’au tome 10 !

@2017 Osamu Nishi(AKITASHOTAN)

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire