Accueil Critiques Monster Hunter Stories 2, ATTRAPEZ-LES TOUS…
Monster Hunter Stories 2, ATTRAPEZ-LES TOUS…

Monster Hunter Stories 2, ATTRAPEZ-LES TOUS…

par Ludwig NightKing 3 août 2021

Bonjour à tous les chasseurs du dimanche ! Est-ce que vous avez déjà rêvé de monter une créature capable de vous gober comme un Big Mac ? Et en plus de ça vous aimez la licence Monster Hunter et les RPG tour par tour ? Euh ben moi oui, et dans Monster Hunter Stories 2 Wings of Ruin, c’est possible. Étant fan de Monster et de RPG j’ai été très agréablement surpris par ce jeu. Je vous explique pourquoi. 

Quand Monster Hunter rencontre Pokémon

Monster Hunter Stories 2 sorti le 09 Juillet sur PC et SWITCH, est un RPG au tour par tour. Vous devrez chasser des monstres du riche univers de Monster Hunter. Mais cette fois-ci, vous devrez vous constituer une équipe de 6 monstres que vous capturez en récupérant des œufs dans des tanières de monstres. Vous pourrez ensuite entraîner ces monstres pour leur faire gagner des niveaux et leur apprendre de nouvelles compétences.

Ça vous rappelle de plus en plus une certaine licence mondialement connue de Nintendo, n’est-ce pas ? La ressemblance ne s’arrête pas là, chaque monstre dispose d’un élément d’attaque et une faiblesse élémentaire. De plus les attaques sont caractérisées selon un triangle :

Les attaques de type force qui battent les attaques techniques; qui, elles-même, battent les attaques vitesse; qui, elles, battent les attaques forces.

Laissons les chasseurs et devenons des riders dans Monster Hunter Stories 2

De plus, ici nous n’incarnons pas un chasseur mais un rider. Issu d’un peuple qui protège l’écosystème à l’aide des monstres appelés monstie. Votre personnage sera donc à équiper à l’instar d’un chasseur classique et vous pourrez disposer de compétences propres à chacun des 6 types d’arme disponible. Vous aurez le choix entre les armes coupantes épée bouclier, les armes contondantes marteau et cor de chasse et enfin les armes perçantes arc et lance canon. Vous pourrez déclencher des duels contre votre adversaire et ainsi annuler son attaque si vous gagnez le pierre feuille ciseau… le contraire est également possible ! 

C:\Users\aiman\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\2021071201202800_c.jpg

Le système de combat est vraiment complet et pas évident à prendre en main surtout si vous n’êtes pas habitué à ce type de jeu. On est loin du Pokémon-like très simple tel que je l’imaginais avant de lancer le jeu. Une bonne surprise pour moi, peut-être une mauvaise pour d’autres. Néanmoins je trouve la difficulté bien pensée, le jeu est assez facile et permissif au début alors que vers la fin de l’histoire il faudra avoir bien maîtrisé les rudiments des attaques combinées, de la jauge d’amitié, la faiblesse des monstres et les compétences de vos monsties, etc. Contrairement à un Pokémon je vous conseille vivement de changer de monstie dès que vous en trouvez de plus forts, le gain d’expérience vous encourage même dans ce sens. 

Bref niveau gameplay on a de quoi faire. Et il y a même du versus multijoueur.

Une direction artistique bien plus dans l’esprit fantasie

Parlons maintenant graphisme, on se retrouve dans un univers plus rond et chaleureux qu’un Monster Hunter classique, on sent que la direction artistique vise un public plus jeune. Elle ressemble par ailleurs beaucoup à un Breath Of the The Wild.

Je trouve le jeu très beau, la modélisation des monstres est stylée et reconnaissable de loin. Les décors sont variés, comme dans tous Monster Hunter vous visiterez plusieurs zones avec des biomes bien distinct; la forêt, la montagne, le volcan, le désert bref rien de très extravagant. Au début on se sent un peu perdu car c’est un monde ouvert qu’on explore au fur et à mesure de l’histoire. J’ai joué principalement en mode portable sur switch et dans certaines zones on sent une très grosse perte de framerate, en particulier dans certains villages. Après un Monster Hunter Rise très bon techniquement on aurait aimé avoir la même optimisation pour Stories 2, c’est bien dommage.

C:\Users\aiman\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\2021071413420600_c.jpg
Un graphisme faisant pas mal penser à du Zelda

Un scénario classique mais qui remplit son rôle

En ce qui concerne le scénario, on reste sur un grand classique de Capcom. Les monstres deviennent fous, l’écosystème est en danger. Vous vous retrouvez en première ligne pour enquêter sur les phénomènes étranges qui se passent. Vous incarnez le petit-fils de Red, un Rider légendaire. En tant que débutant vous apprendrez les bases du combat de monstie. C’est au village de Mahana que vous démarrez l’aventure. Célèbre pour vénérer le Ratha Gardien, le compagnon de Red. Les monstres deviennent subitement fous et vous vous retrouverez avec un œuf de Rathalos. Celui-ci sera suspecté d’être le responsable à cause de la légende du Rathalos Destructeur.

Votre aventure vous amènera à visiter plusieurs villages et à faire la rencontre d’autres riders et chasseurs qui vous aideront. L’histoire n’est pas très originale mais on appréciera la découvrir aux côtés de ces personnages qui vous accompagnerons. Tantôt drôle, tantôt dramatique, on ne s’ennuiera pas. Et pas la peine d’avoir joué au 1er opus pour apprécier le jeu, je n’y ai pas joué moi-même. Tout le jeu tourne autour du pouvoir de l’amitié (Fairy Tail en sueur). Ce n’est pas une métaphore, vos attaques serviront à remplir votre jauge d’amitié pour déclencher un super talent d’amitié. L’histoire gravitera entièrement autour de la relation entre vous et votre Rathalos.

C:\Users\aiman\AppData\Local\Microsoft\Windows\INetCache\Content.Word\2021072523544400_c.jpg
Mais oui, qu’est-ce qu’il est beau mon Rathalos choupinou

Comme tout bon Monster Hunter, une durée de vie bien conséquente

Niveau contenu on est servi, comptez une bonne quarantaine d’heures pour finir l’histoire principale si vous aimez papillonner comme moi. Plus de 120 monstres et leurs variants à collectionner dont certains qui ne seront accessible qu’après avoir fini l’histoire. Justement lorsque vous aurez fini le scénario vous aurez accès à 9 épreuves pour débloquer le défi ultime. 

Bien évidemment, chaque monstre vous permettra de créer une armure avec divers talents pour vous booster. Cette partie du gameplay de MH est très simplifiée. Là où on passait habituellement du temps pour peaufiner notre équipement, on le passera à gérer les gênes de nos monstres. Ces gênes correspondent aux compétences et vous pourrez ainsi optimiser vos bêtes pour rendre votre équipe plus forte et venir à bout de vos adversaires même en ligne.

Un jour je serai le plus meilleur dresseur

Pour résumer, j’ai vraiment aimé poncer le jeu. L’aventure est très agréable à suivre, les personnages attachants surtout le petit felyne qui vous suit. C’est un vrai moulin à parole. Mais on lui pardonne parce qu’il est drôle. 2 bémols quand même, les chute de fps qui est très visible à certain moment et la bande-son qui est assez discrète en dehors des cinématiques.

La Team te suggère aussi