Accueil Critiques Trouvailles du Nain: Kemono Jihen, bilan de la saison!
Trouvailles du Nain: Kemono Jihen, bilan de la saison!

Trouvailles du Nain: Kemono Jihen, bilan de la saison!

par Balin 2 avril 2021

Ça y est, la saison des animés de l’hiver 2021 a pris fin. C’est donc l’occasion de dresser quelques bilans: on commence par Kemono Jihen!

Je vous présentais mon avis sur le premier épisode de la saison juste ici. Et voici désormais les points d’intérêts de cette première saison selon moi!

Synopsis de la série:

Depuis des temps immémoriaux, les êtres nommés Kemonos vivent parmi les humains, dissimulés dans l’ombre. Beaucoup d’entre eux se sont adaptés à l’évolution humaine et se sont mêlés à la société. Mais récemment, on rapporte de nombreux cas de Kemonos liés bien plus étroitement aux humains que nécessaire. Inugami, qui dirige une agence de détectives privés, s’occupe d’incidents liés à ces Kemonos. L’une de ses affaires le mène dans un petit village perdu, où il va faire la rencontre d’un jeune garçon nommé Kabane

I) Des personnages ultra attachants

À mon sens, c’est la plus grande force de Kemono Jihen. Les personnages ont tous un développement bien construit et relativement dense. Notamment pour ce qui est du groupe de protagonistes principaux.

Kabané est évidemment le personnage le plus attachant de l’oeuvre. Avec son innocence et sa crédulité, le jeune garçon avait déjà tout pour plaire. Mais il y a aussi sa profonde gentillesse et son altruisme sans faille qui font de lui un personnage complet. C’est également un personnage atypique en tant que protagoniste, je vous laisse le loisir de le découvrir! Je vous assure que vous allez sourire plus d’une fois face à ses réactions.

©Sho Aimoto / SHUEISHA, Kemono Jihen Committee

Akira et Shiki se révèlent eux aussi être des personnages avec un bon développement et suscitant une forte empathie, notamment grâce à deux arcs qui leur sont entièrement consacrés.

Les personnages secondaires sont eux aussi intéressants. Personnellement j’ai bien aimé le personnage de Kon, ses relations avec Dame Inari et Kabané étaient un vrai plus pour le background de l’oeuvre.

II) Une histoire rythmée et une intrigue bien ficelée

De bons personnages c’est bien, mais c’est encore mieux si l’histoire suit!
Dans le cas de Kemono Jihen, l’histoire a un rythme assez soutenu. Comme l’oeuvre met en scène des une agence de détective, il y a déjà un rythme inhérent: annonce du cas, enquête et évidemment résolution. Mais en plus de cela, les enquêtes s’enchaînent, alors forcément, on ne s’ennuie pas du tout!

S’ajoutent à ça tout un tas d’intrigues, parfois assez sombres d’ailleurs. Certaines propres aux protagonistes principaux, d’autres faisant appel au background de l’histoire: les factions de Kemono, de mystérieuses gemmes surpuissantes.

©Sho Aimoto / SHUEISHA, Kemono Jihen Committee

Et au travers de tout cela, il y a la quête d’identité de Kabané. Elle passe au second plan dans cette première saison, mais nul doute qu’elle s’imposera par la suite.

III) Le folklore de Kemono Jihen: de l’intérêt pour le récit

Une des autres forces de Kemono Jihen, c’est son univers. En effet, dès le début, le récit s’inscrit dans un univers mêlant un monde contemporain du nôtre et un monde beaucoup plus fantastique: celui des Kemono.
Ce dernier est présenté comme un monde de l’ombre, un monde secret, mais c’est pourtant dans celui-ci qu’évoluera l’histoire.

Les créatures du folklores japonais seront de la partie: tanuki, kitsune, nekomata… Mais on trouve également des créatures plus « communes », comme les goules, les vampires, les hybrides araignées. Et également quelques créations de l’auteur: le katanashi, les Kemono du froid entre autres.

©Sho Aimoto / SHUEISHA, Kemono Jihen Committee

Toutes ces « ethnies » fascinent et attisent la curiosité. On a envie d’en voir plus, de découvrir toutes les espèces, tous les pouvoirs dont ils disposent. Et on a également envie de les voir se battre!

IV) Une bonne dose d’action et des passages épiques

Si les enquêtes peuvent sembler redondantes au premier abord, il n’en est rien. Et ce grâce aux confrontations liées à celles-ci. À plusieurs reprises, nos détectives en herbes se retrouvent contraints de résoudre leurs affaires par la force. Cela donnant lieu à des moments intenses, et de magnifiques scènes!

©Sho Aimoto / SHUEISHA, Kemono Jihen Committee

Le studio a d’ailleurs fait un très bon travail sur ces scènes. Les musiques accompagnent à merveilles les séquences où les Kemono se déchaînent. Les combats sont fluides et dynamiques, les effets impressionnants: visuellement j’ai trouvé cette première saison très jolie!

©Sho Aimoto / SHUEISHA, Kemono Jihen Committee

Bilan général sur Kemono Jihen

En résumé, Kemono Jihen fait partie de mon top des animés de cet hiver 2021. Avec son univers fantastique travaillé et surtout très riche, la série à su capter mon attention. Les différentes intrigues, les confrontations musclées: il y avait vraiment de quoi donner envie de découvrir un épisode chaque semaine!

Si vous n’avez pas suivi Kemono Incidents cette saison, je vous le recommande!
Les 12 épisodes sont disponibles sur Wakanim !

On finira par une note musicale, l’ending de Kemono Incidents, Shirashi par Sayaka Sasaki!

L’opening est également très sympathique. D’ailleurs, funfact, c’est Daisuke Ono qui l’interprète. Il est le doubleur de Mihai mais aussi de Jotaro, Sebastian Michaelis et d’autres.

La Team te suggère aussi

Laisse un commentaire