Accueil Critiques Vinland Saga: le parcours initiatique à la Viking
Vinland Saga: le parcours initiatique à la Viking

Vinland Saga: le parcours initiatique à la Viking

par Balin 12 juin 2019


I) Alors Vinland Saga, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, Vinland Saga est une oeuvre de Makoto Yukimura, il s’agit d’un manga historique se déroulant dans l’univers des Vikings. Notons que Makoto Yukimura est également connu pour être l’auteur du cosmique Planètes (Seinen, 1999)

Vinland Saga fut prépublié dans le Weekly Shonen Magazine (Kodansha) au départ (en avril 2005), et est prépublié depuis décembre 2005, dans le mensuel Monthly Afternoon (Kodansha). (Pour des raisons de délais, l’histoire nécessitant trop de recherches parallèles pour assumer un rythme d’un chapitre par semaine).

L’oeuvre est un succès commercial au Japon: 1,2 million de ventes pour les cinq premiers volumes et plus de 2 millions pour l’ensemble des 10 premiers volumes. Ainsi que de nombreuses apparitions dans le Top 10 des meilleures ventes manga au Japon.

En France, le manga est édité par Kurokawa depuis 2009. Le tome 22 sort le 5 décembre 2019.



II) Entrons dans le vif du sujet: l’histoire !

(Pour ceux qui connaissent déjà, une partie IV pourrait vous intéresser à la fin de cet article)

Savant mélange de personnages et événements historiques avec des éléments fictifs, Vinland Saga nous raconte l’histoire d’un jeune islandais, Thorfinn Thorsson.

Alors qu’il vivait paisiblement avec ses parents (Thors et Hilda) et sa soeur (Ylva) en Islande, le jeune garçon voit sa vie basculer le jour de l’arrivée des Jomsvikings dans son village. Les Jomsvikings étant une troupe de mercenaires aguerris dirigée par un guerrier du nom de Floki.

Avec eux ressurgit le passé de Thors, le père de Thorfinn. En effet, il s’avère que celui-ci est un ancien guerrier surpuissant des Jomsvikings, surnommé Thors le Troll. Forcé par son ancien camarade Floki à reprendre les armes, Thors se voit contraint de repartir au combat et d’abandonner sa famille.

Cependant, Thorfinn décidera de le suivre, se glissant discrètement dans le bateau. Sans se douter que c’est ce qui causera la perte de son père…
En effet, si Floki s’est montré insistant pour que Thors prenne à nouveau les armes, ce n’est que pour mieux le tuer ! Le chef des Jomsviking a en fait demandé à une troupe de brigand, d’attaquer le bateau et de tuer Thors lors du voyage.
Au départ, la bataille est à sens unique; Thors est un guerrier redoutable et la troupe, menée par un certain Askeladd, ne peut rien contre lui.
Mais Askeladd, sournois, parviendra à prendre Thorfinn en otage. Et ainsi fut la fin de Thors, poussé à se sacrifier pour sauver son fils…

Dès lors, Thorfinn va incarner la vengeance, il est la vengeance. Dans la culture Viking, cette vengeance n’est pas un droit, c’est un devoir. Et, ainsi mû par la haine d’Askeladd, il rejoindra la troupe de celui-ci. De sorte que personne d’autre que lui ne puisse tuer Askeladd. Mais pourquoi ne pas le tuer avant, dans son sommeil par exemple ? Thorfinn veut battre Askeladd dans les règles, dans un duel loyal, car il estime que seul cela pourra entièrement venger son père.

La mort de Thors signe les débuts de Thorfinn sur la voie du guerrier.



III) Thorfinn veut accomplir sa vengeance soit, mais qu’en est-il du titre, Vinland Saga ?


A) Un peu d’histoire:

Le Vinland (dérivé de Wineland, ou Hóp en vieux norrois) est une terre légendaire du folklore viking. L’histoire de cette “terre du vin” est décrite dans deux sagas islandaises, datant toutes deux du XIIIe siècle. Ces deux sagas retranscrivent l’exploration du Groenland et de l’Amérique du Nord par les Vikings entre 970 et 1030. (Eh oui ! Les Vikings n’étaient pas que de grands guerriers, ils étaient aussi, et surtout, de grands explorateurs ! Et par ailleurs, ils sont les premiers européens à avoir atteint l’Amérique, quelques 400 ans avant le fameux Christophe Colomb!)

D’après la saga d’Erik le Rouge, le Vinland est la colonie fondée par Thorfinn Karlsefni lors de son arrivée sur le continent américain.

En revanche, la saga des Groenlandais nous présente le Vinland comme la colonie fondée par Leif Erikson.

Ainsi, la caractérisation précise de cette terre est sujette à débat.

De nos jours, on a pu retrouver des traces d’une colonie (probablement celle de Thorfinn) aux alentours de l’Anse aux Meadows, sur l’île canadienne de Terre-Neuve (cf. The Viking discovery of America: The excavation of a Norse Settlement in L’Anse aux Meadows, Newfoundland, de Helge Ingstad, 1991).


B) Le Vinland dans le manga ?

Le Vinland est évoqué dès le début du manga. En effet, parmi les habitants du village de Thorfinn, on retrouve un vieillard nommé Leif Erikson (oui oui, le même Leif Erikson que dans la saga des Groenlandais !). Celui-ci raconte aux enfants du village, Thorfinn y compris, sa jeunesse et son expédition vers l’Ouest, vers le Vinland.
Ce sera le point d’ancrage de bien des événements ayant lieu au cours de l’histoire.
Durant toute celle-ci, on aura cette idée sous-jacente du nouveau monde, de la terre promise et surtout de la paix.

Mais alors, Thorfinn Thorsson le vengeur et Thorfinn Karlsefni l’explorateur sont-ils deux personnages différents ?

Eh bien non ! Il s’agit bel et bien du même personnage ! Et Vinland Saga nous dresse finalement son évolution intérieure.
En même temps que la quête du Vinland, cette terre mythique de paix et d’opulence, on suit la quête intérieure de Thorfinn, son passage d’être soumis à la vengeance à explorateur partisan de la non-violence. Vinland Saga c’est le parcours initiatique de Thorfinn.

Il faut savoir que Vinland Saga est découpé en plusieurs arcs. Ils représentent chacun une étape clé de la vie de Thorfinn.
Dont le premier (couvrant les tomes 1 à 8) n’est qu’un prologue de la véritable histoire de Thorfinn !
En effet, on aura par la suite un deuxième arc (couvrant les tomes 8 à 15), La ferme de Ketil, dans lequel nous suivront l’évolution de Thorfinn (Je n’en dirais pas plus ici, je vous laisse découvrir cela par vous-même).
Et pour finir un troisième arc, la véritable quête du Vinland ! Toujours en cours d’écriture à ce jour (le tome 22 est prévu pour le 5 décembre 2019).

Et voilà pour cette petite découverte de Vinland Saga, dont l’anime a récemment été annoncé et le premier épisode sera diffusé en avant première à la Japan Expo ! (juste ici).

Pour ceux qui ne connaissent pas, j’espère vous avoir donné envie de vous plonger corps et âme dans cette bataille qu’est la quête du Vinland. Skål !

Et pour ceux qui connaissaient déjà, je vous invite à lire ma vision de l’oeuvre ci-après (spoiler possibles).



IV) Vinland Saga: Un unique voyage, de multiples découvertes

Je vais donc parler de Vinland Saga d’un point de vue un peu plus personnel, il risque donc d’y avoir des spoils (bien que j’essaierai de les limiter). Évidemment je ne suis pas un expert en la matière, donc il y aura sûrement des théories un peu bancales et probablement des interprétations capillotractées.


A) L’histoire des Vikings

Personnellement je suis un grand fan de la culture Viking, et de leur folklore (mythologie notamment). Pour prendre une autre oeuvre traitant des Vikings, j’ai adoré la série diffusée par History, et particulièrement le fait qu’on décrive le quotidien des Vikings. Leur soif de liberté plus que leur soif de sang, leur goût pour la culture et le commerce à la base de leur vie. En bref, pas le résumé “barbares païens” n’étant capable de rien hormis se battre.

Et j’ai également apprécié les références historiques de cette série, Ragnar, Rollo (ou Rollon), Floki et Lagertha par exemple, bien que tout ceci ait été romancé.

Mention spéciale également à la série The Last Kingdom de la BBC ! Disponible sur Netflix pour les curieux.

Mais revenons à notre Vinland.

Ce qui m’a tout de suite attiré c’est les références de cette oeuvre; on sent que l’auteur a fait ses recherches (son voyage en Islande en 2003 en témoigne et se ressent), qu’il s’est investi. Et ça fait plaisir, on apprend énormément de choses sur l’histoire des Vikings, sur leur vie, leurs explorations. Le contenu historique est maîtrisé tout est bien documenté. Malgré un côté très Shonen au départ, on sent très rapidement que le propos de l’histoire va vite basculer vers du sérieux, du réaliste.

On retrouve des personnages emblématiques, parfois légendaires de l’histoire Viking!

Leif Erikson, ayant vécu de 970 à 1020 approximativement, explorateur islandais est une personnalité majeure de l’histoire Viking, ayant contribué à l’expansion viking.
Il est le premier européen à avoir découvert l’Amérique du Nord ! Bien avant Christophe Colomb!  

Thorfinn Karlsefni, fondateur probable de la colonie de l’Anse aux Meadows.

Gudrid Thorbjarnardottir, ayant vécu de 990 à 1080, navigatrice légendaire mais également femme de Thorfinn avec qui elle aura un fils: Snorri (qui fut donc le premier enfant du Nouveau Monde !).
À la fin de sa vie, elle aurait d’ailleurs entrepris un voyage vers le Sud, vers Rome.

Encore aujourd’hui, Gudrid est célébrée en Islande.
Statue à l’effigie de Gudrid et Snorri construite en 1994 à la ferme de Glaumbær en Islande

Les Jomsvikings, troupe légendaire de mercenaires Vikings résidant à Jomsborg. (On retrouvera quelques Jomsvikings renommés au cours de l’histoire, tel Vagn Akesson, ou Thorkell le Grand).

Mais aussi des têtes couronnées tout aussi célèbres!

Le roi Sven 1er (960-1014), roi du Danemark et d’Angleterre.

Ses fils Harald II (994-1018) du Danemark, et surtout Knut, ou Canute, dit Knut le Grand (fin du Xe-1035) qui conquit l’Angleterre, et devint roi du Danemark puis de la Norvège.

Et des personnages plus hypothétiques (dans le sens où leur existence est plutôt considérée comme une légende). Comme par exemple Lucius Artorius Castus ayant inspiré le roi Arthur, ou encore Askeladd, qui fait écho à Askeladden, un personnage récurrent des contes norvégiens (personnage qui d’ailleurs est un alter ego masculin de notre chère Cendrillon!)


On regrettera seulement que cette solide base historique s’efface un peu dans les derniers tomes.

Le tout est sublimé par un dessin très dynamique, très puissant. Les scènes de batailles sont violentes à souhait, et contrastent très bien avec les scènes plus “oniriques”, tendant parfois presque vers le poétique. Les personnages sont attachants et en dehors des scènes de batailles, on ressent toujours une tension, un suspens qui nous pousse à continuer.

Et ainsi on en vient à parler de Thorfinn, le personnage principal de cette oeuvre.


B) Thorfinn et la découverte de son Vinland

Un personnage incomplet

Dans les 8 premiers tomes, on nous présente Thorfinn comme un être mû par la vengeance. Il est obnubilé par l’idée de venger son père, et on peut le résumer à ça ! Thorfinn EST la vengeance, il ne vit que pour tuer Askeladd. Véritable incarnation de la violence, il en vient même à tuer de sang-froid pour pouvoir atteindre l’objet de sa haine: Askeladd.

À ce moment de l’histoire, on regrette presque que Thorfinn soit comme il est. C’est un personnage relativement plat, il n’éprouve pas d’autre émotion que la haine, et se contente de survivre au milieu de tous les combats. Sur le champ de bataille, c’est un monstre, les scènes où il se bat sont toujours magnifiques de dynamisme.

Mais on sent que ce n’est pas la finalité du personnage, on sent qu’il lui manque quelque chose. Lors des nombreux duels avec Askeladd, où Thorfinn se rappelle les mots de son père “Personne n’est ton ennemi, personne dans le monde n’est ton ennemi”, on ressent la faille du personnage. Cette faille est matérialisée par son incapacité à battre Askeladd en duel.


Thorfinn s’est engagée dans la voie du guerrier, mais il fait, à ce moment de l’histoire, du surplace. Et ce, malgré toujours plus de prouesses au combat.

Puis, Thorfinn rencontrera le prince Knut, son parfait opposé. Là où le jeune guerrier n’est que violence et virilité exacerbé, le prince Knut est douceur et féminité.

Et c’est là que le génie de Makoto Yukimura fait effet, dans cette dualité entre Thorfinn et Knut. Mais aussi dans la relation Thorfinn-Askeladd qui finit par dépasser celle de chasseur-proie pour devenir une relation élève-maître, voire fils-père !

Thorfinn va se forger, quelque chose d’inébranlable au fond de son âme.


Thorfinn et Knut, des destins liés

Avec la mort de son serviteur Ragnar, Knut va radicalement changer, et se révéler être un souverain des plus prometteurs. L’équilibre entre Thorfinn et Knut va être rompu à partir de ce moment, et cela ira plus loin encore.
En effet, Knut étant une menace potentielle pour le trône, son père cherche à l’évincer. Mais c’est sans compter sur l’aide d’Askeladd. Celui-ci tuera le roi Sven, permettant ainsi à Knut d’accéder au trône à la seule condition que le prince le tue (coutume Viking toujours). Et ce sera chose faite. Knut tuera Askeladd
Quelle image forte, de voir l’objet de la vengeance de Thorfinn tué par un autre que lui. Un tel retournement de situation. Une réelle frustration aussi pour nous lecteurs, qui attendions le coup de grâce de Thorfinn !
Et quel moyen prodigieux pour bâtir deux personnages encore plus forts !

Knut se retrouve roi, et incarne les idées d’Askeladd (je n’en dirais pas plus là-dessus, pour éviter de détruire tout le mystère).
Et Thorfinn se retrouve plus bas que terre; vide de tout ce qu’il avait pu éprouver auparavant.


Le renouveau de Thorfinn: Einar

Dans le deuxième arc, on retrouve Thorfinn, qui, totalement désemparé. Symbole de sa déchéance, il en vient à être vendu comme esclave et à cultiver du blé pour un riche propriétaire. Celui qui enchaînait les victoires se retrouve à plonger dans les affres de la défaite.
Là-bas il rencontre Einar. Là encore, Makoto Yukimura va opposer les deux personnages et les faire évoluer conjointement. Peu à peu, Thorfinn va se relever, voyant en Einar quelqu’un qui pourrait emprunter la même voie que lui et désirant l’empêcher de s’infliger ça.

Dès lors, on découvre un caractère très altruiste de la part de Thorfinn. Il prend conscience du monde qui l’entoure et c’est très bien retranscrit dans ses interactions avec Einar.


La confrontation avec Gardar, une sorte d’alter ego de Thorfinn dans sa version la plus violente, sera un déclencheur pour notre protagoniste. Elle lui ouvrira les yeux sur ses crimes passés, levant le voile de l’oubli sur ses innombrables victimes. Thorfinn prend alors conscience des choses qu’il a pu détruire dans sa soif aveugle de vengeance.

D’ailleurs bien qu’apparemment anecdotique, le personnage de Gardar revêt une importance particulière; il incarne (avec Arneis) tout ce que n’est pas un héros de shonen (et pas Thorfinn!), la défaite, la chute vers l’oubli.
Pour autant, il est nécessaire à l’histoire de Thorfinn, à son évolution. Les vaincus ne sont pas oubliés, ils participent à la victoire.

Vient ensuite l’apogée de cet arc, la confrontation avec Knut, bien des années après son accession au trône.
Knut est intouchable à sa place de souverain, mais Thorfinn finira par l’approcher.

Pour cela il endurera une épreuve violente et pourtant forte de sens: l’épreuve des 100 poings. Comme une concrétisation de l’acceptation de son passé et de ses crimes, Thorfinn subit 100 coups de poings de la part d’un guerrier surpuissant. Encaissant chaque coup sans broncher. Makoto Yukimura nous démontre ainsi la nouvelle ligne de pensée de son héros. La violence n’est pas une réponse, la violence ne devrait pas être.

Thorfinn n’a plus d’ennemi, Thorfinn est parvenu à devenir un véritable guerrier, comme avait pu l’être son père.


C) La quête du Vinland: l’absolution ?

La discussion entre Thorfinn et Knut va rétablir l’équilibre entre nos deux personnages. Knut souhaitant parvenir à un monde de paix en exerçant son pouvoir, abusant de la violence si elle se révèle (à ses yeux) nécessaire.
Et Thorfinn souhaitant parvenir à ce même monde de paix, mais en repartant de zéro, en établissant de nouvelles règles, et en bannissant totalement la violence.

Ce nouvel équilibre instauré, nos deux personnages se séparent. Chacun partant de son côté.

Ceci laisse place à un nouveau Thorfinn, cette fois-ci intègre (ou presque), avec ses douleurs, ses ressentis, mais aussi et surtout ses forces. Il retrouvera alors Leif, et avec Einar ils décideront de partir à la conquête de la terre promise.
Ils seront alors rejoint par d’autres personnages, notamment Gudrid.

Mais le passé de Thorfinn n’a de cesse de le rattraper, Thorkell et les Jomsvikings représentant la guerre, et Hild symbolisant les conséquences, les dommages collatéraux de cette guerre.

Thorfinn en vient aux mains, mais refuse de tuer.

La relation entre Hild et Thorfinn est d’ailleurs très intéressante, comme un écho de la relation entre Thorfinn et Askeladd.

Thorfinn parviendra-t-il à être pardonné malgré les atrocités qu’il a commises? Parviendra-t-il à son but, au Vinland ?

Pour l’instant le manga ne nous a pas apporté la réponse, mais il ne fait nul doute que cela se fera dans la suite de l’histoire.

En conclusion, Makoto Yukimura dresse une véritable ôde à la non-violence à travers son oeuvre. Et intelligemment, il lie la quête intérieure de son protagoniste à la quête de tout un peuple; la quête du Vinland.
Ce voyage vers la terre promise, le trésor ultime en ce monde, passe par de nombreux sacrifices mais aussi de nombreux changements, pour les personnages eux-mêmes et entre les personnages.

Le petit plus de la fin: Je ne peux m’empêcher de voir en Vinland Saga une version de One Piece plus réaliste, moins fantasmée et surtout plus Viking ! Cette légende transmise aux jeunes, la quête entreprise, et cette progression vers une finalité incertaine mais qui pourtant attise la fougue et la passion, l’aspect rédempteur de la quête également.

Au final, peut-être qu’Eiichiro Oda a été chercher l’inspiration du côté des sagas islandaises du Vinland et les a revisitées ? (Ce qui ne serait pas très étonnant du fait de sa passion reconnue pour les Vikings!)

Et pour le dernier mot de cette critique, Skål !

La Team te suggère aussi

6 Discussion

Un nouvel Assassin’s Creed au temps des Vikings ! | Gaak 30 avril 2020 - 18 h 00 min

[…] depuis quelques années. Notamment avec la très bonne série Vikings de Michael Hirst ou encore l’excellent Vinland Saga de Makoto Yukimura. Ces explorateurs scandinaves nous fascinent de plus en plus et inspirent naturellement un lot de […]

Reply
Vinland Saga : Thorfinn est-il un personnage plat ? | Gaak 23 mars 2020 - 18 h 01 min

[…] les ceux qui ont déjà lu et fini le manga, notre Nain national a réalisé une critique sur l’évolution de Thorfinn lors des prochains arcs. N’hésitez pas à la […]

Reply
EDIT! Vinland Saga, la suite de l'animé annoncée | Gaak 30 décembre 2019 - 10 h 01 min

[…] Vinland Saga: le parcours initiatique à la viking […]

Reply
Le manga Vinland Saga rentre dans son arc final | Gaak 10 novembre 2019 - 14 h 00 min

[…] Le manga de Vikings fait par Makoto Yukimura rentre donc dans sa phase finale. Comptabilisant déjà plus de 22 tomes (21 chez nous, disponibles aux éditions Kurokawa) et un anime qui bat son plein sur la plateforme Amazon Prime Video. Vinland Saga s’est facilement imposé comme un manga incontournable pour les passionnés de récits historique et d’exploration. Le Gaak Balin vous dit tout son amour pour l’oeuvre juste ici. […]

Reply
Quel anime attendez-vous le plus cet été ? | Gaak 23 juin 2019 - 15 h 02 min

[…] tous les amoureux de vikings, c’est la série à regarder. Le manga de Makoto Yukimura nous entraîne aux côtés de Thorfinn […]

Reply
Vinland Saga, un 4e teaser en dévoile toujours plus! | Gaak 23 juin 2019 - 12 h 48 min

[…] mais si ce n’est toujours pas le cas, jetez un œil à l’article précédent et à l’analyse de l’oeuvre (Si si! On vous assure que c’est […]

Reply

Laisse un commentaire