Accueil Critiques Anime Hiver 2022: Ranking of Kings – le meilleur animé de 2022 ?
Anime Hiver 2022: Ranking of Kings – le meilleur animé de 2022 ?

Anime Hiver 2022: Ranking of Kings – le meilleur animé de 2022 ?

par Balin 7 avril 2022

S’il y a un titre marquant que peu de monde attendait au départ, c’est bien Ranking of Kings ! La rédaction vous donne son avis sur l’anime!

À l’origine, Osama Ranking (de son titre en VO) est un web manga de Sosuke Toka qui paraît sur le site Manga Hack depuis mai 2017. A ce jour, la série compte 12 tomes au Japon édité chez Enterbrain. En France, ce sont les éditions Ki-oon qui nous proposent de découvrir le titre!

Le petit prince Bojji doit devenir le plus grand des rois !
Dans un monde où les rois sont classés entre eux, le jeune prince Bojji commence en bas de l’échelle. Naïf, sourd et frêle, son peuple ne compte pas sur lui pour faire briller le royaume. Mais sa rencontre avec Ombre, monstre de bas étage au grand cœur, va allumer en lui une petite étincelle de courage. À deux tout devient possible, y compris faire grimper Bojji jusqu’en haut du classement des rois !

En ce qui concerne l’adaptation en anime, c’est Wakanim qui la diffuse depuis le 14 octobre. Si cela vous intéresse, vous pouvez retrouver mes premières impressions et celles de Shima juste ici:

Ranking of Kings, à regarder absolument !

L’avis de Balin: Ni rose, ni renard, mais un vrai Petit Prince !

Ranking of Kings, c’est le récit des aventures de Bojji, un jeune prince sourd et muet. Alors qu’il est l’héritier légitime du trône, sa place est donnée à son demi-frère cadet Daida. Évincé à cause de son handicap et jugé trop faible pour être roi, Bojji part à l’aventure dans le but de devenir plus fort.

Dans cette quête, notre héros en devenir est accompagné d’Ombre, un membre du clan de l’Ombre. Ensemble, les deux compères traversent le monde, font des rencontres incongrues: des rois, des démons, des ogres, des brigands…

Meilleur anime Ranking of Kings Osama Ranking Ousama Ranking Crunchyroll Wakanim Anime Automne 2021 Anime Hiver 2022 Avis Review Critique Les Trésors du Nain Bojji Hiling Daida Miranjo Trouvailles du Nain
© Sousuke TOKA, KADOKAWA/Ranking of Kings animation film partners

Le récit est un véritable voyage initiatique, tant pour l’un que pour l’autre. Ils apprendront à se connaître, à compter l’un sur l’autre. Il y aura évidemment des obstacles, des moments de tensions desquels naîtra une amitié indéfectible.

Le seul reproche que je pourrai faire à cette première saison de 24 épisodes, c’est peut-être ses conclusions. Tout se finit trop bien, tant et si bien que la tension scénaristique disparaît…
Et sans trop en dire pour ne pas spoiler; à la fin tout va très vite et certaines révélations sont arrivées comme un cheveu sur la soupe. Dommage pour ce qui aurait pu être un sans faute!

Scénario: 4/5

En ce qui concerne l’animation, c’est à mon sens l’un des points forts de Ranking of Kings. WIT Studio a su adapter à la perfection l’esthétique si particulière du manga d’origine de Sosuke Toka. L’aspect enfantin et coloré des designs, et les arrières-plans rappellent les films Disney ou Ghibli. Mais ne vous y trompez pas, ce n’est pas une série d’animation pour enfant.

Et ce n’est pas tout ! En effet, à plusieurs reprises, ce sont de véritables prouesses d’animation qu’on a pu découvrir dans les épisodes de l’anime. Des mises en scènes audacieuses et ambitieuses; j’ai d’ailleurs beaucoup aimé le travail de chorégraphie sur les combats à l’épée ou même sur les esquives de Bojji. C’était impressionnant de réalisme et la sensation de vitesse était très bien retranscrite.

Pour ceux que cela intéresse, voici une partie des animateurs impliqués : 0:00 – 0:38: Hirotaka Tokuda; 0:39 – 1:01: Shota Goshozono; 1:04 – 1:19: Arifumi Imai; 1:20 – 1:25: Atsuko Nozaki; 1:26 – 1:43: Shosuke Ishibashi (pen-name); 1:44 – 1:59: Toya Oshima. Source: Sakugabooru

Un autre point que j’ai trouvé très intéressant, c’est le travail sur les expressions faciales et les ressentis. L’animation de la frustration, des pleurs, de la détermination, de la joie… Personnellement, cela faisait longtemps que je n’avais pas vu autant de détails sur les émotions.

Mention spéciale pour l’animation des deux openings, qui en plus d’être musicalement géniaux, sont aussi très beaux visuellement !

Animation: 5/5

Un point que j’ai beaucoup aimé également, ce sont les personnages de Ranking of Kings. D’abord, il y a les significations des noms. Cela peut paraître être un détail, mais ils révèlent plusieurs choses sur les personnages.

Pour faire une petite liste, Bojji est une contraction de Bosse et de ōji, prince en japonais; il peut aussi venir de Bocchi qui signifie tout seul. Apeas et Dorshe sont des anagrammes de « spear » (prononcé speaa en japonais), de  « shield » (shirudo en japonais). Bosse vient de boss, Hilling vient directement de healing, soigner en anglais. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à regarder la vidéo de L’Ermite Moderne sur le sujet.

Meilleur anime Ranking of Kings Osama Ranking Ousama Ranking Crunchyroll Wakanim Anime Automne 2021 Anime Hiver 2022 Avis Review Critique Les Trésors du Nain Bojji Hiling Daida Miranjo Trouvailles du Nain
© Sousuke TOKA, KADOKAWA/Ranking of Kings animation film partners

Ceci étant dit, revenons au traitement des personnages ! L’anime nous propose de vrais développements, j’aurais beaucoup de choses à dire sur chaque personnage, mais je vais me contenter d’être synthétique. Chacun des personnages, même les secondaires a droit à son moment, à son évolution. Et évidemment, le manichéisme n’a pas sa place. Mention spéciale pour Hiling et Bebin.

Tout était parfait… Malheureusement une chose m’a déçu… Tout se finit bien pour tout le monde. Il n’y a rien de mal à cela évidemment, mais l’exécution laisse à désirer. Tout au long de l’histoire, on découvre des personnages marqués par leur passé, par la mort de leurs proches et pourtant… Aucun élément dramatique ne survient dans les 24 épisodes; comme si la mort n’existait plus.

Personnages: 4/5

Enfin, il me semblait important d’aborder les thématiques de Ranking of Kings. Entre les relations parents-enfants, le regard des autres et le handicap, l’anime était plein de promesses. Le récit exploite plutôt bien certaines thématiques. J’ai beaucoup aimé le traitement de la relation Hiling/Bojji. La reine accorde une attention particulière à son beau-fils, elle a à coeur d’être un repère, un soutien pour lui. La relation du roi Bosse avec ses enfants était assez intéressante (et originale).

Meilleur anime Ranking of Kings Osama Ranking Ousama Ranking Crunchyroll Wakanim Anime Automne 2021 Anime Hiver 2022 Avis Review Critique Les Trésors du Nain Bojji Hiling Daida Miranjo Trouvailles du Nain
© Sousuke TOKA, KADOKAWA/Ranking of Kings animation film partners

En revanche, j’ai été déçu par la gestion de la surdité et du mutisme de Bojji. Les premiers épisodes laissaient présager un traitement intéressant, Domas ou même Hiling utilisaient la langue des signes pour communiquer avec notre Petit Prince et malgré les brimades, il restait droit et fier.

Meilleur anime Ranking of Kings Osama Ranking Ousama Ranking Crunchyroll Wakanim Anime Automne 2021 Anime Hiver 2022 Avis Review Critique Les Trésors du Nain Bojji Hiling Daida Miranjo Trouvailles du Nain
© Sousuke TOKA, KADOKAWA/Ranking of Kings animation film partners

Mais par la suite, tout ceci passe à la trappe et des incohérences se glissent. Tout le monde appelle Bojji, et il répond (!), et plus personne ne se soucie de communiquer en langue des signes. Dans les derniers épisodes, le problème est soulevé mais est rapidement évincé en disant que Bojji est capable de lire sur les lèvres… Finalement, ce propos du handicap n’est jamais important. Dommage.

Et globalement, je l’ai déjà dit et je le redis… L’oeuvre manque d’enjeux. La mort, bien que présente, ne génère aucune tension. L’urgence que l’on pouvait sentir dans les premiers épisodes disparaît au fur et à mesure.

Thématiques: 3/5

Ranking of Kings en résumé!

Ranking of Kings est un très bon anime. Visuellement déjà, c’est magnifique. WIT studio a adapté avec brio l’esthétique particulière du manga de Sosuke Toka et propose des mises en scènes audacieuses. Les séquences de combat, en particulier sont très réussies et dynamiques. De même, le travail sur les expressions des visages permet de transmettre au mieux les émotions (préparez vos mouchoirs…!)

Au delà de ça, l’histoire de Bojji est celle du voyage initiatique d’un jeune prince sourd et muet et de son ami, Kage, un membre du clan de l’ombre. À travers ce voyage, nos deux compères rencontreront tout un tas d’autres personnages et forgeront une amitié, une fraternité à toute épreuve. D’ailleurs, pour rester sur les personnages, tous ont droit à un très bon traitement. Même les personnages secondaires ont un développement et une évolution crédibles ! J’avoue avoir adoré Hiling et Bebin.

Avec des personnages aussi solides, l’anime aborde tout un tas de thématiques : relation parent/enfant, regard des autres, handicap… Et si plusieurs sont très bien traitées, je dois dire que ma plus grande déception est le traitement du handicap. Le sujet n’est pas des plus aisés évidemment, mais pour cette saison 1 c’est un petit échec selon moi. La surdité et le mutisme de Bojji n’ont pas été exploités, et finalement sont devenus source d’incohérence.

Également, j’ai trouvé que plus la série avançait, et moins les enjeux étaient présents. Quand la mort existe, qu’elle nous est montrée, mais qu’elle ne touche pas les protagonistes, le récit perd en tension dramatique et en crédibilité.

Note globale: 16/20

Petite Pérégrination de Shima sur Ranking of Kings

J’avais beaucoup d’attentes quant à cet anime après les premiers épisodes qui m’avaient littéralement conquis. Après avoir jeté un coup d’œil au manga, on peut en effet dire que WIT Studio a fait un travail incroyable. Le studio a animé ce manga au graphisme particulier à merveille. L’ambiance conte de fée y est parfaitement retranscrite et on se retrouve très facilement immergés dans cet univers aux graphismes enfantins mais à l’histoire bien plus sérieuse.

Les personnages sont effectivement le point fort de ce récit. Comme dit dans la précédente review, je m’attendais à éprouver de la compassion pour Bojji, mais Ombre avait été une grande surprise. Après avoir visionné l’ensemble de l’anime, je peux dire la même chose pour quasiment tous les personnages ! Ils sont tous développés. Tout n’est pas blanc ou noir et cela donne forcément de la profondeur aux personnages et au récit.

Moi aussi j’ai été un peu déçue du traitement du handicap. C’était une de mes attentes, un bon traitement d’une invalidité. Au final, plus la série avançait et moins Bojji semblait handicapé par sa surdité et son mutisme. Je pense que ce handicap n’était qu’un prétexte pour le développement du début de l’histoire et pour amplifier l’empathie vis à vis du petit prince. J’aurais aimé qu’il ait un peu plus d’incidence au final.

Quant au « tout est bien qui fini bien », je suis moins mitigée que Balin. Il est vrai qu’une vraie mort apporte forcément des enjeux. Cependant, dans ce récit initiatique, dans cet univers de conte de fée, ça ne m’a pas choquée. Je trouve cela même assez cohérent au final.

En conclusion, Ranking of Kings a été un énorme coup de cœur. L’œuvre est un véritable concentré d’émotions ! Vous aussi si ce n’est pas déjà fait, laissez-vous conquérir par Bojji-sama !

Note de Shima : 17/20

L’avis de Louis !

Ranking of Kings a le mérite d’apporter un grand verre de fraîcheur parmi tous les nekketsus. Wit Studio a fait du très bon travail en gardant une direction artistique très simple et enfantine, à l’instar du manga de base, afin de marquer ce contraste entre la forme, enfantine, et le fond, complexe, le tout dans un monde plutôt sombre.
Tout ce qui compose la pure forme est d’ailleurs d’une grande qualité, que ce soit l’animation, les designs, les OST, ou simplement les openings.
Tout les personnages sont d’une grande justesse, développés, et attachants, surtout notre protagoniste bien aimé Bojji, qui nous fait sourire a chaque apparition. De plus, les dynamiques entre chaque personnages sont bien construites et cohérentes. Gros coup de coeur pour le duo Bojji/Ombre d’ailleurs.
On peut cependant regretter un trop grand nombre de révélations maladroites vers la fin de la saison, rendant quelques points bordéliques, notamment en ce qui concerne les intentions de certains personnages. Mais ça ne gâche en aucun cas la grande qualité du Prince Bojji et de son histoire, empli de belles thématiques profondes et simples à la fois, traitées avec ingéniosité et subtilité.
Je ne peux donc que vous supplier d’aller très vite voir ce petit bijou, qui mérite autant de visibilité que bien d’autres oeuvres connues.

Note: 18,5/20

L’avis de Goraikou !

Après avoir hésité à commencer Ranking of Kings pendant les premières semaine, je me suis lancé sans trop d’attentes. Je ne comprenais pas la hype que pouvait avoir cet anime qui ne payait pas de mine à la base. Après quelques épisodes, j’avais déjà rejoint la propagande.
Concernant les personnages, ils ont tous leur caractère et leurs motivations. Ils remplissent leur rôle à la perfection. Bojji dévoile une telle profondeur qu’on ne soupçonne pas à l’origine, le rendant d’autant plus sympathique. On comprend rapidement pourquoi il est tant apprécié du public ! Mais Bojji n’est pas le seul à montrer un visage qu’on attendait pas, en réalité c’est un peu le cas de tous les personnages qui cachent des backgrounds difficiles. Petit bémol cependant, certains personnages importants comme Bosse ou Daida ont tendance à être éclipsés au détriment de personnages plus secondaires à mon goût. Enfin, on notera tout de même quelques petites facilités scénaristiques qui m’ont interloqué à plusieurs reprises.

Ranking of Kings, ce n’est pas aussi mignon que l’on pourrait le penser en entamant l’anime. Au final, il aborde des sujets plutôt difficiles. Les dessins, plutôt simples et enfantins accentuent la douceur de certaines scènes mais aussi la violence représentée. Le choix de WIT Studio peut être apprécié ou non, chez moi il fait mouche, d’autant plus que des dessins simples permettent une animation de haute volée ; de ce côté-là, c’est un sans-faute pour le studio japonais. Enfin j’ai eu un énorme coup de cœur pour les openings et endings de l’anime, on ne skip pas les génériques ici !
Il me tarde de découvrir la suite. Quelques mots pour conclure : AaeeAeuu EeAawua.

Note de Goraikou : 17/20

La Team te suggère aussi