Accueil DécouverteCalendrier de l'Avent 2020 Calendrier de l’Avent – Jour 16 – Devilman et sa face cachée Amon
Calendrier de l’Avent – Jour 16 – Devilman et sa face cachée Amon

Calendrier de l’Avent – Jour 16 – Devilman et sa face cachée Amon

par Balin 16 décembre 2020

Pour ce 16ème jour du Calendrier de l’Avent, je vous présente deux séries. D’abord Devilman de Go Nagai, puis un de ses spin-off, Amon.

Beaucoup connaissent l’oeuvre de Go Nagai désormais, il faut dire que l’anime de Masaaki Yuasa sur Netflix a beaucoup aidé. Mais peu se rendent compte de l’importance de l’oeuvre.

Devilman, une oeuvre de légende

Devilman est un manga de Go Nagai (Mazinger, Grendizer/Goldorak). Il s’agit d’un des titres majeurs paru dans les années 70 dans le Weekly Shonen Magazine de Kodansha. Oui vous avez bien lu, c’est un SHONEN!

Et pour ceux qui se poseraient la question, l’histoire est un peu différente de celle racontée dans Crybaby. Mais elle reste au moins aussi violente, si ce n’est plus.

Akira Fudô, jeune garçon timide, mène une vie tout ce qu’il y a de plus normale. Mais celle-ci va se retrouver chamboulée lorsqu’il découvre l’héritage du père de son meilleur ami, Ryô Asuka. Akira apprend grâce à lui que la Terre était à l’origine dominée par les Démons, et que ces derniers ont commencé à sortir du sommeil dans lequel ils étaient plongés depuis des milliers d’années, avec pour seul but de reconquérir la planète qui était la leur!
La seule solution pour contrer les plans diaboliques de ces Démons: devenir soi-même une créature mi-homme, mi-démon… DEVILMAN!!

En France, la série a été publiée par les éditions Black Box, en 5 tomes. Elle a d’ailleurs fait l’objet de deux éditions superbes, avec des pages couleurs magnifiques.

Vous pouvez également lire le premier chapitre via manga-news en suivant ce lien.
Si vous avez aimé l’animé, je vous encourage à lire le manga évidemment! Et si vous souhaitez élargir votre culture… Je pense qu’il s’agit d’un incontournable, un classique, une référence. Le seul reproche que l’on pourrait faire, c’est le dessin. On ne va pas se le cacher, le trait de Go Nagai a assez mal vieilli malheureusement… Mais cela ne gâche pas la série. L’histoire et son déroulement sont vraiment exceptionnels!

Les références à Devilman dans d’autres oeuvres!

À l’époque, la série avait fasciné et déconcerté le public. Il faut dire que des oeuvres aussi violentes et pessimistes… Il n’y en avait que peu. Et elle a par la suite inspiré beaucoup d’auteurs, dont Hideaki Anno pour Evangelion.

Mais aussi Mike Mignola, auteur d’Hellboy:

Et également d’autres artistes qui feront référence à l’oeuvre. Le studio Trigger avec le personnage de Ragyo dans Kill la Kill en référence à Siren. Le groupe de metal Rob Zombie, avec son titre Devilman!

Ou encore dans My Hero Academia plus récemment, le temps d’une page!

Devilman My Hero Academia

Avant Devilman, il y avait Amon!

La seconde oeuvre que je souhaite vous présenter aujourd’hui, c’est Amon The Dark Side of The Devilman. Le titre parut entre 1999 et 2000 dans les pages du Monthly Magazine Z de Kodansha.

Pour tenter d’éradiquer les démons, Akira avait emprisonné l’âme de l’un d’eux pour devenir Devilman. Mais c’est finalement ce démon, Amon, qui prend le dessus, pour donner naissance à l’être maléfique le plus puissant que le monde ait jamais connu.

Dans ce seinen, imaginé par Yu Kinutani et basé sur l’histoire de Go Nagai, on découvre Amon. Il s’agit en fait du démon qui possède Akira. Cette série en 6 tomes se présente comme une suite alternative à l’oeuvre de Nagai. Elle reprend juste avant le combat final de Devilman et propose une suite où Amon aurait pris le contrôle!

Vous l’aurez remarqué, un autre point fort de cette suite… C’est le dessin! Pour le coup, c’est irréprochable. Aussi bien sur le design que sur la mise en scène, Yu Kinutani propose un excellent travail. Et l’esthétique colle vraiment à ce qu’avait initié Go Nagai.

©2000 Go Nagai/Dynamic Planning. ©2000 Yu Kinutani. All Rights Reserved

Si vous avez apprécié Devilman ou son animé… Je vous conseille cette suite alternative, qui vient compléter l’oeuvre!

La Team te suggère aussi