Accueil Critiques The Batman, la meilleure adaptation de comics ?
The Batman, la meilleure adaptation de comics ?

The Batman, la meilleure adaptation de comics ?

par Ludwig NightKing 7 mars 2022

Faisant partie des films les plus attendus de cette année, The Batman de Matt Reeves a enfin franchi les portes de nos salles obscures. Alors, est-ce que cette nouvelle aventure de la chauve-souris est efficace ou se plante en plein vol ? Réponse tout de suite et sans spoiler.

Le plus grand détective est de retour

La dernière fois que l’on a vu Batman sur grand écran c’était en 2017 dans Justice League avec Ben Affleck. Il aura donc fallu attendre pas moins de 5 ans pour revoir le superhéros mythique de DC Comics. Matt Reeves, le nouveau réalisateur à qui l’on a confié la lourde tâche de ce film avait dit vouloir mettre le côté « détective » de Batman au premier plan. Ayant choisi Robert Pattinson pour incarner le chevalier noir dont le choix a énormément fait jaser, The Batman était autant attendu que craint.

The Batman change de registre par rapport à ses aînés et pourrait presque être qualifié de film d’auteur. Effectivement, on est assez loin des archétypes du blockbuster qui pète de partout. Nous suivons l’enquête d’un justicier en pleine recherche de sa propre identité. Le film s’inspire grandement des comics Batman : Year One de Frank Miller, où l’on suit justement les débuts de Batman et de Jim Gordon dans leur lutte contre le crime à Gotham.

https://www.journaldugeek.com/content/uploads/2022/03/disney-no-exit-62.jpg
Robert Pattinson en Batman

Matt Reeves donne un côté très sombre et noir à son film. La majorité du récit se passe de nuit et la pluie sévit assez souvent. Même de jour, nous avons droit à un Gotham nuageux et brumeux donnant un côté londonien. Ne vous attendez pas un Batman superhéros capable de prouesses spectaculaires, ici, nous avons vraiment droit à un simple homme tentant d’éradiquer le crime à sa manière. Le réalisateur américain a voulu redonner le côté « plus grand détective » à l’homme chauve-souris, notamment en le faisant affronter le terrible Riddler, incarné par un magnifique Paul Dano.

Batman vs Bruce Wayne ?

The Batman bénéficie d’un casting de haute volée. Robert Pattinson, Zoë Kravitz, Andy Serkis, Jeffrey Wright ou encore Colin Farrell. Tous, nous signent une interprétation vraiment excellente de leur personnage. Cependant, les détracteurs de Pattinson ne devraient pas retourner leur veste pour autant. Car oui, Matt Reeves a écrit un Bruce Wayne bien loin des stéréotypes que l’on connait du milliardaire. 

Oublié le Bruce playboy et fringuant qui pourrait vous répondre à « Quel est ton super pouvoir ? Je suis riche ». On va pas se mentir, l’acteur britannique contribue en plus à nous faire un Bruce Wayne emo antisocial peu charismatique. Ceux qui craignaient le côté Twilight baaahh on aurait presque l’impression qu’il en joue. Notamment une scène où comme un vampire, il fait mine d’être gêné par le soleil… Qui plus est, il adopte une musculature vraiment très légère, cela pourrait clairement en gêner certains, moi le premier. On peut également noter la relation avec Alfred qui ne fonctionne pas du tout par rapport à celle avec Gordon ou Catwoman. On n’a même pas l’impression qu’ils sont proches, assez bizarre comme choix.

The Batman: Robert Pattinson dit que le personnage ne sera pas un héros  direct - Sird
Robert Pattinson en Bruce Wayne ? Bof bof

En revanche, en Batman il n’y a rien à reprocher à Robert Pattinson. Il nous signe même l’un des meilleurs Batman jamais vu. Réussissant des regards noirs et profonds, le Batman de l’acteur britannique à ce côté « flippant » que l’on adore chez le justicier. On entend ses bottes, il surgit tout doucement de l’obscurité et fait passer un mauvais quart d’heure aux criminels. C’est tout de même dommage que les compétences martiales de l’acteur n’aient pas été davantage travaillées, on se retrouve avec un Batman encore plus lourd que celui de Christian Bale. C’est déstabilisant quand on a pu voir les prouesses dans ce domaine de la version Ben Affleck qui reste le meilleur à ce niveau. On déplore également le manque de combat mythique, hormis la première scène de combat du film et la dernière, c’est assez vide.

The Batman abrite un casting 5 étoiles

Assez parlé de Batman et parlons maintenant des autres personnages qui l’accompagnent. Comme dit plus haut, les relations avec Catwoman et Jim Gordon sont tout bonnement excellentes. Tout comme lui, ce sont des personnages cherchant à rendre justice. 

James « Jim » Gordon est le premier flic à croire en Batman et lui donner tout son crédit. Luttant contre la corruption et contre la mafia, le détective est l’allié principal de Batman dans ce film. Jeffrey Wright nous signe une très belle interprétation du policier le plus connu de Gotham City. Quant à Catwoman, nous avons ici aussi une origin story de la chatte voleuse. Etant elle-même comme Bruce, déchirée par une soif de justice et de vengeance, Catwoman reflète Batman avec sa lutte intérieure. Le duo Zoë Kravitz-Robert Pattinson fonctionne à la perfection, cependant, nous avons quand même ici une Catwoman bien plus froide qu’à l’accoutumée. Peut-être un choix de rendre le personnage plus « sage » et moins dans la séduction ou tout simplement le côté féministe du réalisateur ? À l’opposé direct du jeu de Michelle Pfeiffer dans le film de Tim Burton.

https://www.premiere.fr/sites/default/files/styles/scale_crop_1280x720/public/2022-02/the-batman-4.jpeg
Batman et Catwoman

Du côté des vilains, Colin Farrell interprète un Oswald Cobblepot d’une qualité inouïe. Déjà qu’avec le maquillage et autres, il est méconnaissable, alors en plus sa manière de jouer nous donne un Pingouin complètement incroyable. Paul Dano nous fait également vibrer avec son Riddler réalisateur de live Twitch extrémiste. L’acteur arrive à nous faire sentir un côté sadique et pervers dans son personnage. Un peu comme le Joker, ce vilain n’a pas complètement tort dans ses actions et laisse le spectateur avec plusieurs interrogations.

The Batman, le début d’une nouvelle ère ?

Matt Reeves nous apporte ici un film qui se distingue énormément de ses prédécesseurs. Mettant davantage le côté de l’enquête en avant que l’action brute, The Batman flirte avec le polar, le thriller et le film d’auteur. C’est un vent de fraîcheur pour un chevalier noir qui en est à ses débuts et qui affronte le crime avec une méthode encore très perfectible.

Dopé par un casting qui se donne à fond, avec une bande-son tout simplement monstrueuse signé Michael Giacchino. Les thèmes de Batman et du Riddler peuvent être passés en boucle tellement ils sont prenants. The Batman nous fait vivre une expérience unique dans un Gotham City peu fréquentable et assez crade. Surtout que Reeves a focalisé la majorité de son film sur des plans serrés afin de retranscrire au mieux le côté « comics ». Même Gotham ne possède que peu de plans larges, nous voyons une ruelle, un lampadaire, un trottoir mais c’est tout. 

THE BATMAN de Matt Reeves - Cinémas Les 400 coups - Angers

Le film possède quelques défauts, notamment sur sa dernière heure et sa fin qui virent un peu au n’importe quoi. L’enquête prenante que nous suivons s’arrête de manière assez fade et sans plot twist à nous faire retourner le cerveau et c’est bien dommage. On notera quand même la transition du personnage principal qui passe de « justicier » à « héros » de manière assez intéressante. 

The Batman est un excellent film qui fait honneur aussi bien au cinéma qu’au comics. Etant très certainement l’une des meilleures adaptions de comics, le film a de quoi plaire et rejoint le Joker de Todd Philips sur de nombreux points. Attention tout de même à ne pas trop vouloir orienter Batman dans le réalisme à tout prix comme l’a fait Christopher Nolan. Si suite il y a, on espère davantage de « fantaisie », peut-être avec un vilain qui fait vraiment face à Batman comme Mister Freeze ou une Poison Ivy ? 

The Rule Kito: The Batman, meilleure Comics ou un film comique ?

Bonjour, bonsoir, je me permets de piquer la vedette à notre tant apprécié Ludwig afin d’exposer un avis qui sera différent sur de nombreux points. Pour ceux qui ont lu mon article sur Je suis une Légende 2, je vous avais parlé vaguement de mon visionnage sur The Batman. Et aujourd’hui je me penche un peu plus sur la question.

Pour ce qui est du contexte, je n’ai jamais été un grand fan de comics. Peu avant Avengers: Endgame, j’étais à jour sur les Marvel. Mais durant cette période jusqu’à la sortie de Spiderman : No Way Home, je ne regardais plus aucun film de super-héros. Pour ce qui est de DC Comics, c’est encore pire. J’ai toujours été assez réticent à l’idée de regarder les films souvent réputés pour leur médiocre qualité. Les seuls films que je me tatais à regarder étaient les Batman de Christopher Nolan. Du coup, je n’ai pas vraiment suivi la sortie de The Batman. Pourtant, un ami m’a proposé d’aller le voir et je me suis dit, pourquoi pas.

Mystère et boule de chauve-souris

La première chose à noter sur le film, c’est tout ce côté très mystérieux. Comme le disait Ludwig, oubliez le Batman super-héros, mais retrouvez un détective. C’est un point d’honneur du film. Je dois avouer que ce style très mystérieux est assez déconcertant cependant. Pour un non initié de Batman, le fait de mettre au placard les origines du justicier pour nous le présenter au fur et à mesure du film est une très bonne idée. Mais cela à aussi ses torts. En effet, ne pas connaître le personnage principal est assez gênant. Pour ce qui est du reste, je rejoins l’avis de Ludwig. Ce film, loin d’être un blockbuster s’inscrit davantage en film d’auteur.

© Matt Reeves / DC

La performance de Pattinson

Je n’ai jamais été vraiment fan de Robert Pattinson. Ou plutôt, les films dans lesquels il a pu jouer ne m’ont jamais intéressé. C’était donc un peu une première. Et quelle claque. Son Bruce Wayne est d’une très bonne qualité. Quand mon frère me parlait des films de Nolan, il me disait souvent que Batman c’était une sorte de Iron Man chez DC. Un playboy milliardaire qui utilisait la technologie afin de se battre. Et bien là, c’est totalement différent. J’ai beaucoup aimé la prestastion de Pattinson en tant que Batman, même si on ne le voit que très peu dans le film. Bruce n’est qu’un personnage secondaire de The Batman. Ici, on veut bien nous montrer que c’est bien Batman le personnage principal.

© Matt Reeves / DC

D’ailleurs, Pattinson est également très bon dans son costume de chevalier noir. Pas d’aspect Hollywoodiens avec de grosses cascades, ou des combats rocambolesques. Juste une quête d’un justicier cherchant à résoudre des enquêtes. J’ai d’ailleurs trouvé Batman très humain malgré son côté asocial. Seul point négatif, c’est au niveau de la voix française. Je ne sais pas comment cela a été géré pour la VO, mais entendre que Batman à exactement la même que Bruce Wayne, ça fait quand même très cramé…

© Matt Reeves / DC

Enfin je souhaitais parler de la performance des autres acteurs. Encore une fois je rejoins Ludwig. La relation Alfred-Bruce est vide. Si Alfred n’était pas là, le film aurait été quasiment pareil… Et je n’ai pas spécialement trouvé la sélection de Andy Serkis très pertinente. En revanche, j’ai trouvé les autres bien plus travaillé. Malgré ses réticences, Gordon fait confiance à Batman. Une évolution entre les deux qui évolue de manière discrète, mais me rappelant mes souvenirs d’enfance lorsque je regardais l’animé. Pour ce qui est de Catwoman, presque pareil que Gordon, mais plutôt que d’avoir un personnage sensuel, on a plutôt une sorte de Batgirl.

Mention spéciale à Paul Dano dans le rôle de The Riddler. Sans avoir vu The Joker, ce personnage incarne la folie à l’état pur. En réalité, il n’est qu’un gros frustré, mais c’est ce qui ajoute du charme à son personnage. Les plans sur lui montre un vrai criminel d’Arkham, un fou furieux nocif pour la population qui n’hésite pas à sacrifier des gens pour assouvir sa soif d’attention.

L’univers

Il faut avouer que l’ambiance, l’univers du film est certainement son gros plus. J’entendais souvent, Batman c’est sombre. Et bien là, sa réputation n’est pas volée. Le fait que le film soit quasiment tout le temps de nuit, ou avec un temps exécrable ajoute une dimension malsaine et mystérieuse très réussie. Et cette bande son tout juste divine. Rien à redire à ce niveau.

Pour conclure:

The Batman m’a convaincu. Il m’a fait renouer avec le cinéma DC Comics. J’ai l’intention de voir les films de Nolan afin d’en apprendre plus sur le personnage de Bruce Wayne. Mais aussi de voir The Joker qui est certainement l’un des meilleurs films DC Comics à ce jour. Si vous hésitiez encore, foncez, vous ne serez pas déçu. De plus, la fin laisse présager une suite. En espérant qu’elle sera tout aussi qualitative.

La Team te suggère aussi

2 Discussion

Une série sur le Pingouin commandée par HBO Max - Gaak 11 mars 2022 - 17 h 00 min

[…] The Batman cartonne au box-office avec déjà plus de 300 Millions de dollars de recettes en une semaine. C’est clairement le meilleur démarrage pour un film WarnerBros depuis un sacré moment. En plus d’être un succès commercial, c’est également un succès critique comme on vous le dit juste ici. […]

DC League of Super-Pets : Nouveau trailer révélant Keanu Reeves en tant que Batman ! - Gaak 7 mars 2022 - 20 h 56 min

[…] Robert Pattinson fait fureur dans le dernier DC The Batman récemment sorti dans nos cinémas, Bruce Wayne sera également à l’honneur dès le mois de […]

La section commentaire est fermée